Le lycée sous le signe de l'arbre aux 1000 écus
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 [FINI] The swimming: a test of will, a contest of still

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aya Shirogane
Élève de la prépa

avatar


Personnage
Âge : 29 ans
Chambre / Appart : 202

A savoir :

MessageSujet: [FINI] The swimming: a test of will, a contest of still    Ven 25 Fév - 19:07

Aya Shirogane n’était pas Aya Shirogane si elle n’avait pas droit à sa dose de sport quotidienne. Son moment à elle et rien qu’à elle, qu’elle n’échangerait pour rien au monde. Natation, course, fitness, endurance, tout y passait. Ce samedi matin là, elle avait opté pour la natation. Il était 8h et la piscine venait tout juste d’ouvrir. C’était une bonne occasion que notre jeune fille se devait de saisir : au moins elle pourra nager à sa guise sans gêner et, surtout, sans être gêner.

Ainsi, il était 8h lorsqu’elle salua joyeusement le jeune homme du guichet et fut assez étonné de la voir débarqué tellement tôt et alla se changer dans les cabines. Elle avait opté aujourd’hui pour un bikini de sport sur lequel elle avait craqué lors de sa dernière sortie en ville. Souriant et sifflotant, se sentant d’humeur joviale, la jeune japonaise fila sous la douche. Froide, il va de soit. Non, elle n’était pas folle, juste très réaliste. La douche froide était, comme elle l’indiquait, froide. Ors l’eau de la piscine était, elle, chauffée. Par conséquent, Aya, après s’être passé la tête sous l’eau froide, trouvera l’eau de la piscine beaucoup plus agréable et son corps n’aura pas à gaspiller plus d’énergie pour réguler sa température. Ben oui, c’est qu’elle savait réfléchir la jeune.

Soit. Une fois mouillée, elle récupéra son sac et traversa la salle, se dirigeant vers le bassin. En poussant la porte qui donnait sur l’extérieur, l’air frai eu l’effet d’une gifle sur notre japonaise. Ses muscles se contractèrent pendant qu’elle s’empressa d’aller déposer son sac sur un des bancs. Elle sortie ensuite ses lunette ainsi qu’une bouteille d’eau qu’elle plaça au bout de sa ligne, avant de se laisser glisser dans l’eau. Bien que celle-ci était chauffée, et malgré la douche froide à laquelle elle avait eu droit, Aya se mit à trembler. Bon, certes c’était une réaction désagréable, mais elle était justifiée et naturelle. Une fois qu’elle aura mis son corps en mouvement, ce sera bon. Elle s’empressa donc de placer ses lunettes puis se laissa aller dans l’eau et se poussa du mur avec ses pieds, commençant ainsi son échauffement.

Ainsi, elle nagea tranquillement, alternant la brasse coulée, le crawle, le dos et tenta même quelques mouvements de papillon –ce qui fut un réel échec. Mais soit. Pendant qu’elle nageait, elle ne remarqua pas que quelqu’un s’était approché du bassin. Ce ne fut que lorsqu’elle se stoppa qu’elle remarqua ladite personne. S’accrochant au mur, Aya la fixa, sa poitrine se soulevant à un rythme régulier mais rapide après son effort.


Dernière édition par Aya Shirogane le Mer 23 Mar - 8:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akihito Ishiin
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 103

A savoir :

MessageSujet: Re: [FINI] The swimming: a test of will, a contest of still    Sam 26 Fév - 19:36


Samedi matin 7h et des brouettes.

Akihito est réveillé. L'horreur. Pour lui être réveillé à cette heure là est une catastrophe vu qu'il adore dormir. Cela voulait surtout dire que quelque chose le turlupinait et c'était plus embêtant. Il savait très bien ce qu'était ce "quelque chose". Ce "quelque chose" est plus jeune que lui, et surtout c'est une jeune fille. Depuis quelques jours le visage de Minji-chan ne le quittait pas. Il s'était rendu compte qu'en fait il arrivait à l'imaginer parfaitement de la tête aux pieds, et avec les détails s'il vous plait. C'était bizarre, ça ne lui était jamais arrivé et voilà pourquoi il gambergeait. Qu'est-ce que cette fille avait de plus que les autres ? Pourquoi juste elle, une première année. Akihito avait toujours pensé préférer les filles de son âge ou un poil plus âgée et là une fille de 16 ans venait le perturber.

Bon, ras le bol de rester couché là, il décida de se lever et d'aller faire un tour avant de réveiller ses camarades. Il se leva donc, pris ses affaires et sortit discrètement. Il fit un arrêt au self pour prendre du jus de fruit, puis sortit du bâtiment. Et maintenant ? Il regarda son téléphone, 7h50...Il se dit qu'il pourrait faire le tour de tout ce qu'il y avait près du pensionnat. Non. Il réfléchit et se dit qu'il n'avait pas encore vu la piscine et vu l'heure il ne risquait pas de déranger grand monde en allant y faire un tour. Et tout en grignotant il marcha en direction de la piscine. Quand il arriva non loin de la piscine il devait être 8h05-8h10 et il entendait des clapotis. Il y aurait quelqu'un en train de nager à cette heure-là ? Pas possible, il accéléra un peu le pas curieux d'apercevoir le ou la nageuse. Il passa le guichet expliquant qu'il n'allait pas nager mais qu'il voulait récupérer un truc qu'il avait oublié la veille.

Il arriva près du bord du bassin, vit une bouteille posée sur le rebord. Une jeune fille était en train de nager, il savait que c'était une fille à cause du maillot. Il resta là sans bouger, de peur de la déranger mais visiblement elle ne l'avait pas encore vu. Finalement même avec un début de journée pourri, il se pouvait qu'elle devienne plus sympa. Il put donc l'observer à loisir. Elle semblait avoir l'habitude de nager car elle passait d'une nage à l'autre assez aisément. Elle fit de la brasse coulée, du crawl et du dos. Akihito observait en silence et se disait que oui elle nageait bien quand elle tenta de faire quelques mouvements de papillon. Akihito étouffa un rire, visiblement le papillon c'était pas encore ça. La jeune fille avait tenté le coup mais n'insista pas. Il la vit aller vers le bout de la ligne. Elle s'arrêta et vit enfin Akihito. Lui vit enfin le visage de la jeune fille. Elle avait l'air d'avoir à peu près son âge.

A sa tête il était clair que jusque là elle n'avait pas du tout remarqué sa présence. Elle était essoufflée, remarque avec ce qu'elle venait de faire c'était plus que normal. Akihito lui sourit, s'accroupit pour être un peu plus à sa hauteur et lui dit :

"Bonjour. Je ne voulais pas te déranger, en fait je pensais qu'il n'y aurait personne...Tu nages bien dis donc."

Il baissa légèrement la tête et se présenta :

"Ishiin Akihito, enchanté."

Puis il regarda la jeune fille, espérant que ce court instant lui avait permis de reprendre son souffle. Il était désolé de l'avoir interrompue mais il ne pensait vraiment pas trouver quelqu'un ici. Il espérait que la jeune fille ne lui en voudrait pas trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Shirogane
Élève de la prépa

avatar


Personnage
Âge : 29 ans
Chambre / Appart : 202

A savoir :

MessageSujet: Re: [FINI] The swimming: a test of will, a contest of still    Sam 26 Fév - 22:38

Cette personne était en fait un jeune homme. De son âge ? Plus vieux ? Plus jeune ? Aya n’était franchement pas très forte dans le fait d’attribuer un âge quelconque à quelqu’un. Soit. En retirant ses lunettes, elle reconnut une tignasse rousse. Un jeune homme roux, donc. Il n’était pas en maillot. Qu’est-ce qu’il faisait là alors ? Un pervers ! Obligé c’était un voyeur. Le genre de mec qui venait à la piscine juste pour pouvoir mater les jeunes filles ! Ou alors il avait seulement oublié quelque chose et ... non. Il n’y avait pas d’autres explications possibles. M’enfin, n’allons pas tirer des conclusions trop rapides hein. Ecoutons tout d’abord ce que cet inconnu avait à dire –car oui, il était sur le point de parler-, ensuite restera toujours le temps et l’occasion à notre jeune fille de partir en courant.

Tout d’abord, il lui fit un compliment sur sa nage, ce qui arracha un sourire à Aya. Si s’était pour draguer, il s’y prenait mal. Certes, un compliment, ça fait toujours plaisir, mais sa manière de le dire laissait un peu à désirer. M’enfin. Il vint rapidement à se présenté. Elle avait donc affaire à un certain Akihito Ishiin. Hm. Ce nom ne lui disait franchement rien, il n’était donc pas en prépa. Nouveau arrivé ? Ce n’était pas à exclure. S’en suivit un long moment de silence, pendant lequel le jeune homme observa Aya d’un peu plus près. Elle afficha un sourire et se laissa glisser dans l’eau puis en ressorti, remettant ses cheveux en place, vers l’arrière. Il s’agrippa ensuite à la barre du plongeoir et fixa le jeune homme

« Non, je ne nage pas bien. Disons que je me débrouille. Je n’ai jamais pris de cours, donc il y a surement quelques techniques qui sont fausses mais à quoi bon s’ennuyer avec les cours ? Je nage pour le plaisir, pas pour la compétition. »

Il lui adressa un dernier sourire puis inspira à nouveau et se laissa submerger par l’eau passant en dessous des séparations pour aller rejoindre l’inconnu au bord de l’eau. Elle ressortie près de lui, posa ses lunettes sur le sol et attrapa sa bouteille d’eau. Après avoir prit une gorgé, elle replaça le bouchon dessus et la referma avant de la reposer au même endroit qu’avant. Alors, reportant son attention sur le jeune homme, elle afficha à nouveau son sourire, reprenant la parole

« Moi c’est Aya Shirogane, enchantée de même » Elle prit ensuite appuie ses bras et se hissa hors de l’eau. Attrapant sa bouteille, elle se dirigea vers son sac et en sorti sa serviette, qu’elle posa sur ses épaules avant de se tourner vers le jeune homme « Il est évident que tu sois de la Ginkgo Gakuen, mais je ne t’ai jamais vu auparavant. T’es en quelle classe ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akihito Ishiin
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 103

A savoir :

MessageSujet: Re: [FINI] The swimming: a test of will, a contest of still    Ven 4 Mar - 19:23

La jeune fille fut très surprise de le voir là et visiblement encore plus quand il s'accroupit pour lui parler. Elle le regardait avec insistance...Il se demanda si elle le prenait pas pour un pervers ou un truc du genre, faut dire qu'à huit heures du mat' un mec au bord de la piscine et habillé par-dessus le marché ça pouvait faire louche. Le compliment qu'il lui avait fait l'avait faites sourire, puis elle glissa dans l'eau avec grâce pour remettre ses cheveux bien comme il faut et s'accrocha près du plongeoir. Elle lui répondit finalement que non elle ne nageait pas "bien" et lui expliqua qu'elle nageait juste pour le plaisir, son plaisir. Elle avait l'air d'être sportive. Elle n'était pas musclée à outrance mais cela se voyait qu'elle faisait du sport et pas que de la natation. Puis il la regarda disparaître de nouveau sous l'eau. Elle nageait avec élégance, il ne pouvait s'empêcher de la regarder. Elle rejoint finalement le rebord où sa bouteille d'eau se trouvait. Elle bu un peu, posa la bouteille et lui dit en souriant :

"Moi c'est Aya Shirogane, enchantée de même" et elle sortit de l'eau.

Akihito vit la jeune fille sortir de l'eau avec tout autant d'aisance que quand elle nageait. Oui c'était certain elle ne faisait pas que de la natation. Il observait le corps de la jeune fille avec l'œil du sportif, essayant de deviner dans quel autre sport il la verrait. Il essayait aussi de voir si il la connaissait mais en fait non, pourtant son visage lui disait quelque chose...étrange.... Observer la jeune fille déclencha chez lui une drôle de réaction : une image furtive venait de traverser son esprit. Il avait vu Minji en maillot de bain. Ah non il allait pas commencer à la voir dans sa tête même en plein jour. Et il rougit légèrement à l'idée de voir Minji en maillot pour de bon. Se dirigeant tranquillement vers son sac, la jeune fille sortit une serviette puis se retourna vers Akihito en lui demandant dans quelle classe il était. Il fut surpris et espéra qu'elle n'avait pas trop remarqué qu'il l'observait depuis un moment et surtout qu'elle n'avait pas vu qu'il avait rougit...en même temps vu la discrétion naturelle d'Akihito c'était pas gagné. Dans quelle classe ? Tiens ne l'avait-il pas précisé en se présentant ? Et bien non il avait oublié...oui ben c'est même pas 9h, il est pas étanche à cette heure là Akihito. Il se passa la main dans les cheveux, et dis à la jeune fille :

"Ah oui pardon, je suis pas encore complètement réveillé. Je suis dans la classe 3-A, puis il ajouta, et toi tu es en quelle classe ?".

Etant donné qu'il ne l'avait jamais en vue en troisième année, et qu'il semblait peu probable qu'elle soit plus jeune que lui, il en déduit donc qu'elle devait être en prépa, il avait appris récemment que Ginkgo possédait une classe préparatoire mais ignorait si des élèves en faisaient partie. Il se sentit un peu mal à l'aise de la regarder comme ça, elle était en maillot quand même.


Dernière édition par Akihito Ishiin le Jeu 10 Mar - 10:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Shirogane
Élève de la prépa

avatar


Personnage
Âge : 29 ans
Chambre / Appart : 202

A savoir :

MessageSujet: Re: [FINI] The swimming: a test of will, a contest of still    Sam 5 Mar - 17:08

Oui, Aya avait bien remarqué la manière perçante qu’avait le jeune homme à la regarder. Eh bien mon gars ? T’as jamais vu une fille en bikini ? Franchement, c’était impossible. M’enfin, Aya n’allait pas s’en plaindre : elle aimait bien qu’on la regarde et cela ne la gênait pas de montrer plus de peau qu’à l’accoutumée. Elle se sentait bien dans son corps et s’aimait comme elle était. Autant le montrer franchement, non ? Soit. Souriant, elle détacha ses cheveux et pencha sa tête sur le côté, afin de les sécher rapidement avec la serviette. Pendant ce temps, le jeune homme avait reprit la parole. Il s’excusa tout d’abord, prenant comme excuse le fait qu’il n’était pas bien réveiller puis déclara qu’il était en troisième année. Le sourire d’Aya s’agrandi. Elle avait donc vu juste. D’un mouvement fluide, elle redressa la tête, laissant retomber ses cheveux dans son dos et fixa Akihito.

« Prépa, pour ma part. »

Elle le regarda quelques instant, espérant y desceller une réaction quelconque avant de se retourner vers le banc et s’assoir, sa serviette sur les épaules. Elle se pencha vers sa bouteille, prit une gorgé d’eau puis reposa sa bouteille et s’étira avant de se masser la nuque. La natation était un sport complet, faisant travailler tous les muscles du corps. Mais lorsqu’on ne le pratiquait pas régulièrement et qu’on n’avait pas de réelle technique, les muscles des épaules et la nuque pouvaient rapidement de contracter. Bon, ce sera passer d’ici le lendemain, mais sur le moment c’était plutôt désagréable. Mais passons. Posant ses mains à plat sur ses cuisses, notre jeune femme leva le regard vers l’étudiant et reprit la parole.

« Alors, dit moi Ishiin-kun, qu’est-ce que tu fais là ? Tu n’es visiblement pas habiller pour nager … » Elle pencha la tête sur le côté, esquissant un sourire malicieux « Est-ce que tu es simplement curieux ou est-ce que tu as oublié quelques choses ? Dans tous les cas, faudrait faire attention. Une karatéka qui se sent en danger peu vite devenir agressive »

Elle lui fit un clin d’œil puis reprit une mine joyeuse, signifiant que ce qu’elle venait de dire ne le concernait pas. Mais bon, autant le mettre en garde, non ? Dès fois que c’était vraiment un pervers et qu’il lui voudrait du mal …

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akihito Ishiin
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 103

A savoir :

MessageSujet: Re: [FINI] The swimming: a test of will, a contest of still    Mer 9 Mar - 20:49

Akihito sentit qu'elle avait remarqué. Elle avait remarqué qu'il la regardait depuis un moment. Cependant il constata qu'elle n'avait pas l'air de s'en offusquer particulièrement. Elle continua ses petites affaires se séchant les cheveux puis les rejeta en arrière avec élégance. Et lui dit simplement qu'elle était en prépa. Il y avait donc des élèves en prépa. Il la regardait assise sur le banc...prépa...Il réalisa qu'elle était plus âgée que lui ce qui en faisait son sempai. Il se dit que du coup il fallait vraiment qu'il arrête de la regarder. Sempai...ça lui faisait bizarre mais il quitta ses pensées quand elle reprit la parole. Elle avait décidé de demander des précisions sur sa présence sur le ton de l'humour lui faisant remarquer que vue sa tenue ou il était un vilain curieux ou il avait oublié un truc ici. Mais c'est la fin de la phrase qui le fit réagir. Le ton avait légèrement changé et ce qu'elle avait dit était à noter .

"Une karatéka qui se sent en danger peut vite devenir agressive."

Une karatéka ? Un tiroir s’ouvrit dans le cerveau d’Akihito et une image en sortie. Il se souvenait d’avoir aperçut une fille faisant du karaté il y a un petit moment de ça mais n’avait pas osé s’approcher du fait qu’elle était en plein entrainement. Et si sa mémoire ne lui jouait pas de mauvais tour il avait comme souvenir qu’elle était ceinture noire…peut être…Si oui, elle serait son sempai aussi en karaté. Il pensa immédiatement à lui proposer de faire un entrainement avec lui. Akihito se faisait déjà tout un programme, quelqu'un avec qui s'entrainer...le rêve. Elle avait dit agressive donc elle sous entendait qu'elle n'hésiterait pas à agir si il le fallait. Mais pourquoi disait-elle cela...à moins qu'elle ne le prenne pour un pervers. Non quand même pas, il l'avait regardé certes mais il avait plus vu Minji-chan qu'elle. Mais il ne pouvait pas lui dire ça non plus.

Il devait profiter du fait qu'elle faisait du karaté et orienter la discussion. Il prit la parole :

"A la base j'étais venu voir à quoi ressembler la piscine et au final je trouve une sempai qui fait du karaté, discipline que je pratique moi-même."

Voilà il avait utilisé sa première phrase pour placer que lui aussi était un karatéka. Il se passa la main dans les cheveux et reprit la parole avec un grand sourire :

"En fait, il me semblait que je t’avais aperçut une fois en train de t’entrainer mais depuis je ne t’avais plus revu, mais si ma mémoire est bonne…tu es ceinture noire ou je me trompe ?" et il enchaina rapidement "Je suis ceinture bleue et en fait je me demandais si sempai serait d’accord pour me donner deux trois conseils…." ."

Il espérait ne pas paraître trop direct mais en même temps il était vraiment content d'avoir rencontré quelqu'un pratiquant le karaté. Il avait espéré que le club de karaté du lycée ressemblerait à son ancien club mais ce n'était pas du tout le cas. Ici il s'entrainait seul depuis son arrivée. Il souriait toujours en direction de Shirogane-sempai espérant une réponse positive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Shirogane
Élève de la prépa

avatar


Personnage
Âge : 29 ans
Chambre / Appart : 202

A savoir :

MessageSujet: Re: [FINI] The swimming: a test of will, a contest of still    Dim 20 Mar - 10:31

Karatéka aussi ? Ah mais ouais ! ‘Tain qu’est-ce qu’elle pouvait être bête Aya, sérieux ! Comment avait-elle put oublier qu’Akihito était, lui aussi au club d’arts martiaux ? Bon, ils ne s’étaient jamais réellement parlé si ce n’était les simples formalités et politesses requises lorsque l’on croisait quelqu’un, mais tout de même ! Un japonais aux cheveux roux n’était pas très commun et puis cet Akihito avait tout de même une tête de laquelle on était un peu obligée de se rappeler. Alors que notre jeune fille était connue pour être du genre très observatrice, son ’don’ lui avait fait défaut sur ce coup. M’enfin, soit, ce n’était pas si grave que ça.

Alors, affichant un plus grand sourire, son visage s’illumina instantanément, tandis qu’Akihito continua de parler. Il lui dit qu’il était ceinture bleue –ce dont Aya se souvenait à présent- et lui demanda quelques conseils. Notre jeune karatéka, alors qu’elle se séchait les cheveux avec sa serviette, se figea dans son mouvement et arqua un sourcil en abaissant ses bras. Des conseils ? A elle ? Pourquoi ? Seulement parce qu’elle était ceinture noire ? Bon, ok, c’était une excuse plausible et valable. Haussant les épaules, Aya hocha la tête

« Pourquoi pas ? Ça pourrait être sympa d’avoir un partenaire d’entrainement quand le club n’a pas lieu » Elle lui sourit doucement puis hocha à nouveau la tête « la seule condition nécessaire serait que tu m’appelles Aya, tout court. Si tu ajoutes un sempai derrière ça me donne l’air d’être quelqu’un de trop supérieur et trop important, ce que je ne suis pas vraiment »

Bon, Aya connaissait plus d’une personne qui aurait adorée porter ce titre, mais pas elle. Certes, Akihito était plus jeune qu’elle, mais pas tellement non plus. Elle pouvait donc refuser d’être appelé ainsi, non ? M’enfin. Quoiqu’il en soit, Aya devait se renseigner un peu plus sur son ‘futur élève’. Fixant son regard ambré sur Akihito, elle lui sourit et fit un mouvement de la main pour enlever une mèche rebelle qui lui barrait le front.

« Sinon, Akihito, ça fait longtemps que tu en fais, du karaté ? Tu as commencé à quel âge ? Comment ? Pourquoi ? Où ? Parle-moi un peu de ta vie de karatéka » elle esquissa un sourire malicieux puis se décala un peu sur le côté afin de lui faire de la place sur le banc. L’effet psychologue sera donc ainsi à son apogée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akihito Ishiin
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 103

A savoir :

MessageSujet: Re: [FINI] The swimming: a test of will, a contest of still    Dim 20 Mar - 21:21


Shirogane-sempai semblait réfléchir, quand un grand sourire s'afficha sur son visage. Akihito en fut soulagé, si elle souriait c'était que l'idée qu'il avait eu n'était pas si idiote. Elle prit la parole pour lui dire qu'elle n'était pas contre l'idée de s'entrainer avec lui mais elle avait une condition : il ne devait pas l'appeler sempai. Akihito fit des yeux ronds, enlever le sempai ? L'appeler juste Aya...juste par son prénom. Il n'avait jamais eu de sempai qui lui avait proposé cela, bien au contraire la plupart du temps les gens sont fiers d'avoir sempai accroché à leur nom. Mais elle non. Elle préférait la simplicité, visiblement l'appeler sempai la mettait mal à l'aise. Il allait devoir se forcer un peu au début pour ne pas le dire, mais se disait qu'au final ça pourrait être plus sympa comme ça. Il acquiesça donc de la tête en regardant Aya...Le fixant de ses jolis yeux elle lui demanda des précisons sur son parcours de karatéka tout en lui faisant une place à côté d'elle sur le banc. Akihito la regarda et hésita un instant à aller s'asseoir. En même temps, il ne pouvait pas rester debout indéfiniment non plus. Il alla donc se poser sur le banc mais le plus possible au bord, histoire de pas être trop près d'elle non plus. Elle était toujours en maillot de bain, et cela le gênait un peu.

Il pris finalement la parole essayant d'organiser un minimum ses pensées.

"Très bien, Aya sem...euh...Aya.." voilà dès la première phrase chassez le naturel il revient au galop mais il ne devait pas oublier : pas de sempai. "J'ai commencé le karaté à 15 ans dans un dojo de Sapporo. Au départ, j'ai choisi cet art martial pour faire quelque chose avec mes potes qui me permette de me défouler. Mais au final j'ai découvert une discipline qui me plait énormément et qui m'a permis non pas de me défouler mais de me canaliser." Il fit une pause et constata qu'elle l'écoutait toujours, le regardant comme si elle analyser chacune de ses paroles. Il reprit :

"J'ai eu un parcours classique, peut être un poil plus doué que d'autres débutants et j'ai vite progressé. Mais certains évènements et certaines personnes ont fait que j'ai commencé à sécher les entrainements et petit à petit je me suis éloigné du karaté. En fait j'ai du m'arrêter environ un mois avant de reprendre à un rythme effréné, ce qui me permettait d'être chez moi le moins souvent possible". Parler de ça lui rappela comment à cette période, en quelques mois, l'ambiance chez lui était devenue suffocante. Sa sœur le soulait terriblement, ses parents étaient toujours débordés ou alors crevés et du coup en dehors de ses potes il n'avait pas grand monde à qui parler. Il sécha les cours de karaté ce mois là pour tenter de s'occuper un peu des problèmes de sa jeune sœur devenue ingérable à cause de sa foutue crise d'adolescence. Mais voyant que c'était peine perdue, il avait abandonné et s'était littéralement noyé dans les entrainements pour ne rentrer chez lui que très tard. Il revint sur terre et conclut :

"Et ensuite, je suis parti de Sapporo pour venir ici, et...depuis je m'entraine souvent seul et je pense que j'ai besoin de quelqu'un pour me corriger...voilà pourquoi j'avais pensé à toi" Il lui sourit discrètement. Repenser à ces évènements qui avaient faits qu'il avait voulu partir lui colla un peu le cafard. Il se dit qu'en rentrant tout à l'heure dans sa chambre il appellerait sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Shirogane
Élève de la prépa

avatar


Personnage
Âge : 29 ans
Chambre / Appart : 202

A savoir :

MessageSujet: Re: [FINI] The swimming: a test of will, a contest of still    Lun 21 Mar - 20:03

En lui proposant de s’installer à côté d’elle, Aya n’aurait pas imaginé un seul instant qu’elle mettrait le jeune homme mal à l’aise. Il ne l’avait certes pas exprimé explicitement, mais de fait de s’être installé sur loin d’elle le trahissait clairement. M’enfin. Elle n’allait pas non plus l’obliger à s’approcher et se contentera de lui sourire, dans le but qu’il réussisse à se détendre et l’écouta attentivement, analysant ses paroles.

Ainsi elle apprit qu’Akihito avait commencé le karaté à l’âge de 15 ans. 15 ans, seulement ? Aya arqua un sourcil. Ce jeune homme était seulement d’un an son cadet. Il avait donc passé toutes les ceintures jusqu’à la bleue en seulement trois ans ? Hm, c’était peu probable, mais soit. Elle hocha doucement la tête, ne voulant pas lui couper la parole. Il continua donc, lui avouant qu’il avait un mois de doute, de remise en question. Le sourire de notre jeune fille s’adoucit. Oui, elle aussi était passée par là, c’était le chemin normal qu’empruntait chaque être humain qui s’engageait dans une passion. Mais « Au final, la question n'a jamais été d'arrêter ou de continuer, mais de savoir à quelle place il serait dans ma vie : important ou omniprésent. » comme le lui avait dit un jour Eiji Kimihiro, lors de leur entretiens dans le dojo.

Bien que laissant ses pensées se dissiper, Aya resta attentive aux dernières paroles de son Kohai. Il était seul à s’entrainer ? Il devait sans doute avoir oublié de préciser que c’était lorsqu’il ne participait pas au club. Soit. Aya répondit tendrement à son sourire et prit à son tour la parole

« Ton histoire est intéressante, tu dois être sacrément fort si tu as passés toutes tes ceintures en 3 ans » elle lui sourit malicieusement et lui fin un clin d’œil puis haussa les épaules « En tout cas, ouais, ça me dirait bien de m’entrainer avec toi. Je pense que ça peu nous être utile à tous les deux » elle reporta son attention sur son interlocuteur « chaque coach à une autre manière d’enseigner. Peut-être que tu pourras aussi m’apprendre un ou deux truc »

Aya lança un coup d’œil à sa montre puis prit appuie avec ses mains sur ses genoux et se leva. Elle s’étira légèrement les épaules, la nuque et les bras prenant une profonde inspiration en souriant. Puis, se retournant vers Akihito, la jeune fille se pencha pour attraper son sac

« Je vais y aller, j’ai encore quelques devoirs à finir et … » sa voix se brisa tandis qu’elle fixa à nouveau sa montre, affichant une moue de réflexion. Elle lança ensuite un coup d’œil à Akihito « hm, je te propose un premier entrainement le lundi après le festival. Ça te va ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akihito Ishiin
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 103

A savoir :

MessageSujet: Re: [FINI] The swimming: a test of will, a contest of still    Lun 21 Mar - 20:53


Aya avait senti le malaise présent chez Akihito. Il le voyait à son visage, néanmoins elle l'écouta sans lui couper la parole. Mais il avait noté qu'elle avait tilté sur deux trois choses qu'il avait dites. Et quand elle repris la parole, elle lui notifia qu'il devait être doué pour avoir déjà sa ceinture bleue. Il aurait du s'en douter...un jour cela devait arriver, à Gakuen il n'était plus le petit prince du club de karaté. Dans son ancien lycée il était présent non seulement aux entraînements officiels, mais participait aussi à tout ce que son prof lui proposait. Il avait décidé à cette époque de se servir du karaté comme prétexte pour ne pas être à la maison. Et de ce fait son professeur s'était pris d'affection pour lui permettant à Akihito d'avoir quelques privilèges au sein du club. Des privilèges comme avoir le dojo quand il le voulait, avoir son prof en cours particulier à peu près quand il voulait. Mais au final il avait un privilège qui en fait lui nuisait : son prof était parfois très coulant avec lui. A son retour d'un mois d'absence, Akihito n'avait eu aucun souci avec son prof, pas d'explications à donner rien. Et pire, le jour de son départ pour Gakuen, son prof le convoqua au dojo. Et quand Akihito arriva, il vit son sensei assis au milieu du dojo qui lui faisait signe de s'asseoir à son tour. Akihito reçut ce jour là sa ceinture bleue...non méritée il le savait. Mais voilà à l'époque il était bien orgueilleux le rouquin et avoir sa ceinture bleue comme ça ne faisait que satisfaire son ego et il l’accepta.

Mais arrivé à Gakuen, il s'était vite aperçut que son niveau laisser à désirer...en face de lui les niveaux étaient réels et il parvenait tout juste à l'orange...du coup il s’entraînait plus souvent seul qu'au club...Mais il avait prévu d'en parler à Aya. Il devait lui dire la vérité pour pouvoir avancer. Elle lui dit qu'elle était d'accord pour un entrainement, lundi après le festival. Elle s'apprêtait à partir. Il la regarda et dit :

"Attends Aya...il faut que je te dise quelque chose de pas très facile, il fit une pause, prit une inspiration et continua. En fait pour la ceinture, je euh...je ne l'ai pas réellement passée. Je l'ai eue, comment dire, je l'ai eue juste comme un cadeau de départ de la part de mon prof. Mais j'ai joué au petit malin et je l'ai portée. Aujourd'hui j'ai honte de l'avoir fait car du coup je suis bloqué aux entraînements du club : suis censé être bleu mais je connais pas les katas...ou pas bien. Je voulais te le dire à toi en premier, du fait qu'on parle de s’entraîner ensemble et lundi je comptais le dire au club..."

Il s'arrêta, il ne savait pas trop si il pouvait encore lui dire "bon ben ok pour lundi après le festival pour l'entraînement". Il se demandait comment allait réagir Aya face à cette bêtise grossière qu'avait fait le jeune garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Shirogane
Élève de la prépa

avatar


Personnage
Âge : 29 ans
Chambre / Appart : 202

A savoir :

MessageSujet: Re: [FINI] The swimming: a test of will, a contest of still    Mar 22 Mar - 14:37

C’était évident qu’il y avait un truc qui clochait. Aucun Karatéka, aussi bon soit-il, ne pouvait, logiquement, pas passer les 4 premières ceintures en seulement trois ans. Aya, elle, avait du attendre 6 ans afin d’arriver au 5ème kyu. Qu’Akihito ait sa ceinture relevait du miracle ou, ici, d’une extrême gentillesse. Mais en lui remettant sa ceinture bleue, son entraineur lui avait-il réellement fait une faveur ? Certes, le fait d’arborer la couleur bleue autour de la taille rendait fier, mais les compétences d’Akihito valaient-elles réellement cette ceinture ? C’était incertain. Mais soit. Hochant doucement la tête Aya se tourna releva son regard lui

« Je vois … »dit-elle doucement en affichant une mine neutre puis sourit et haussa les épaules « T’as beau penser ne pas avoir mérité cette ceinture, mais qui me dit que tu as vraiment raison, hm ? » elle fit un pas en avant et se pencha légèrement vers lui « l’humain à une fâcheuse tendance à se discréditer systématiquement sur n’importe quel sujet. Donc avant de m’en dire plus, attendons le premier entrainement ensemble. Là je pourrais juger de mes propres yeux et confirmer ou prétendre le contraire, de ce que tu dis. » Elle se redressa et remit son sac en place sur son dos « Peut-être que tu exagères. A toi de me prouver que tu seras un karatéka digne de ce nom. A lundi, 17h dans le dojo »

Elle lui fit un clin d’œil et lui sourit puis se détourna et partie vers les cabines avant que le jeune homme ne puisse ajouter quoique ce soit d’autre. Après tout, Aya préférait se faire elle-même une idée de ce qu’Akihito vaut réellement, plutôt que de jugé par les dires du japonais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [FINI] The swimming: a test of will, a contest of still    

Revenir en haut Aller en bas
 

[FINI] The swimming: a test of will, a contest of still

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ginkgo Gakuen :: Le campus de l'école :: Les équipements sportifs :: Piscine-
Sauter vers: