Le lycée sous le signe de l'arbre aux 1000 écus
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jake Hiroshi
Technicien

avatar


Personnage
Âge : 26.5
Chambre / Appart : 4

A savoir :

MessageSujet: [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...   Ven 29 Avr - 13:51

Bordel de... De déprime de merde de mes deux.

Voilà à peu près quelle était la pensée actuelle de Jake qui se promenait dans les rues de Tokyo. Le mal du pays l'avait renversé comme une vague qui vous avale goûlument en bord de mer tout en laissant échapper un rot reput entre les remous frémissant de l'eau. Bref, le moral dans les chaussettes, mains dans les poches et légèrement vouté, Jake avançait dans la masse dense de la ville avec son éternelle clope pendante à ses lèvres. Cheveux rabattus en arrière, il errait ça et là dans l'espoir de trouver un petit bar tranquille pour s'y saouler un peu et noyer son chagrin.

C'est qu'il en avait gros sur la patate, bizarrement, pourtant il n'était pas franchement le genre sentimental mais là, il avait perdu de vu un mec, un pédé, avec qui il était devenu assez pote. Une relation un peu bizarre d'ailleurs mais bon, ça le faisait chier. Il n'y avait pas le métisse blond qui lui manquait, il y avait bien d'autres choses. Des fois, ça le prenait comme ça, soudainement, une furieuse envie de tout plaquer pour retourner aux USA et lâcher cet île à la con.

Il trouva finalement un petit bar en cette soirée et de voir des groupe s'amuser le réconforta dans sa solitude. Grognon comme tout, il s'appuya au bar, le dos vouté encore une fois et commanda un truc à boire, fort, qu'il avait dit au barman. Le verre devant lui, il sentit les affres de l'alcool lui chatouiller le nez et titiller d'avance son palais. Noyer son chagrin, se pinter la gueule dans les règles, dommage qu'il le fasse seul et non accompagner d'une charmante demoiselle. Demain serait dimanche, jour du Seigneur, il allait le vivre avec une bonne gueule de bois et il chanterait les louanges du Seigneur dans la nuit, voilà, au moins, ça sera fait. Il avait aussi une énorme envie de s'égosiller à un concert de rock, du bon vieux rock, comme il en faisait avant avec Raphaël, ouais, gueuler à s'en déchirer les cordes vocales, ça défoulait et c'étaient pas les pauvres petits karaoké japonais qui l'aiderait.

Après tout, il était dans l'un de ces moments où vous avez envie de tout critiquer et de tout tourner au négatif, histoire de bien se rouler dans la merde dans laquelle on était, comme si c'était la meilleure choses à faire. Et puis comme si Dieu en avait ras le bol des plaintes internes incessantes de l'américain, il lui fit remarquer une présence, non loin de lui... Un autre type qui n'avait pas du tout l'air d'être un de ces japonais coincés.

_Hey ! Z'êtes pas du coin, j'me trompe ?

Et une gorgée fila droit dans son gosier, bon sang que ça faisait du bien de se réchauffer les boyaux avec des délicieux alcools.


Dernière édition par Jake Hiroshi le Mer 28 Déc - 11:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Onwara
Infirmier

avatar


Personnage
Âge : 25 ans
Chambre / Appart : 1

A savoir :

MessageSujet: Re: [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...   Ven 29 Avr - 14:37

Parfois, la vie vous réserve des surprises auxquelles vous ne vous attendez pas. Mais parfois, une lourde routine s’installe dans le déroulement de votre semaine. Levé à 7h15, doucher, s’habiller, manger, parler et enfin partir au boulot. Là, souvent les mêmes élèves jusqu’à 12h. Pause de midi jusqu’à 13h30 pendant laquelle Dean passait son temps à remplir quelques dossiers et sortait assez rarement. Il mangeait son bento à même son bureau. Souvent il écoutait la radio avec les nouveautés du jour et les quelques reportages. Puis, généralement à 13h30 tapante, les élèves frappaient à nouveau à sa porte et les visites s’enchaînaient à nouveau jusque 17h. Là, Dean restait encore bien une heure à faire un compte rendu de sa journée. Ce fut donc, peu avant 18h que l’infirmier regagna l’appartement où un bon repas préparer par Jiro l’attendait. Les quatre coloc avaient décidé de manger ensemble le soir et c’était tant mieux car Dean aimait beaucoup ces soirées qu’ils passaient à philosopher et à se raconter leur journée. Vers 19h30, chacun repartait de son côté. Les deux profs souvent corrigeaient des copies, le jardinier faisait ce qu’il avait faire –Dean ne s’était jamais réellement intéresser à son boulot- et notre infirmier s’enfermait dans sa chambre, surfait sur internet ou jouait de la guitare. Parfois Akutsu l’invitait dans un duo, mais cela restait tout de même assez rare, bien que notre américain s’était dit qu’ils devraient jouer un peu plus souvent parce qu’ils s’entendaient vraiment bien.

Voilà pour résumé une journée type de notre jeune homme. Cela se multipliait par 5, du lundi matin au vendredi soir. Pour Dean qui n’avait jamais aimé s’installer dans une routine, ce quotidien était l’horreur. Il adorait son travail, c’était une évidence. Il aimait beaucoup son lieu de travail, il avait des colocataires charmants, mais cette routine le gênait quelque peu. Heureusement y avait-il le week-end qui venait à point afin de casser cette routine. Les vendredi soirs et les samedi soirs étaient consacré à la sorti. Parfois accompagné d’un ou d’une collègue, Dean allait boire un coup à chaque fois dans un autre bar afin de découvrir des choses. Le dimanche, c’était journée de repos. Et le lundi, tout recommençait.

Aujourd’hui, on était samedi soir et Dean avait décidé de sortir seul. Au volant de sa belle Galaxy 500, luisant dans un noir parfait et immaculé, il avait sillonné pendant quelques temps les rues de Tokyo, faisant de lui-même un détour car c’était le fait de rouler et d’entendre le ronronnement continu de sa chérie américaine qu’il arrivait à se détendre complètement. Bien que ce Samedi n’avait pas été stressant, rien de valait une petit virée au volant de sa voiture. Puis, après avoir aperçu qu’il n’avait plus énormément d’essence, il décida de se garer non loin du bar qu’il avait visité la dernière foi. Ne jamais revenir deux fois au même endroit ? Quand on était seul on pouvait se le permettre.

Ainsi, notre jeune homme franchit le pas de la porte du bar et s’arrêta un instant afin d’observer les gens qui peuplaient la pièce. Il n’y en avait pas beaucoup, mais il n’était que 19h30. Ils leur restaient quelques heures afin de débarquer. Affichant un sourire assuré, il s’approcha du comptoir et commanda un verre de l’alcool le plus fort qu’ils avaient. Le serveur posa un verre devant lui et lui servit un double whisky. Devait sans doute y avoir plus fort, mais pas ici. M’enfin, Dean se contentera donc de cette boisson. Avec un sourire, il se détourna du serveur et s’adossa au comptoir, laissant son regard glisser sur les gens présent. Dean était entrain de siroter son whisky et de suivre une jeune fille en mini jupe du regard lorsqu’on l’interpela. Arquant un sourcil, il se tourna vers la direction de la voix et tomba sur un jeune homme qui n’avait pas l’air bien plus âgé que lui.

« Ça fait 1 ans ½ que j’habite au Japon » dit-il avant de reprendre une gorgé de son whisky « mais effectivement, je ne suis pas ‘du coin’ comme tu le dis. Je suis américain d’origine, de Milton, pour être plus exact. Pourquoi cette question ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Hiroshi
Technicien

avatar


Personnage
Âge : 26.5
Chambre / Appart : 4

A savoir :

MessageSujet: Re: [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...   Sam 30 Avr - 10:13

Le type lui répondait, bon c'était déjà ça mais quel plus beau cadeau pouvait-on lui faire que de lui offrir un type qui était américain tout comme lui ? Sans réussir à se contrôler, il écarquilla son oeil valide, l'autre planqué par le cache-oeil, puis se mit à sourire, un peu comme un illuminé ou un crétin, au choix. Jake était un bon gars, avec un bon fond, mais des fois, il était un peu idiot, comme beaucoup de gens sans doute sauf que lui ne s'en cachait pas vraiment. Il était du genre franc, à aller droit au but.

Alors à peine l'autre eut-il fini sa phrase que Jake enchaîna, en anglais bien sûr, trop heureux de pouvoir enfin baragouiner dans sa langue natal qui donnait l'impression qu'il parlait avec du chewing gum dans la bouche.

_Oh sérieux ? C'est pas vrai ! Je suis américain moi aussi ! Je suis jamais aller à Milton, enfin j'y ai juste passé une nuit c'est tout.

Le tutoiement revenait au galop, au moins aux USA, il n'y avait pas ces foutues formules de politesses au troisième degré et c'était beaucoup plus naturel pour Jake de parler comme ça, même s'il savait très bien parler le japonais, vu que ses parents l'étaient d'origine et qu'ils aviaent grandi sur cette île ridiculement petite comparé aux vastes étendues des Etats-Unis.

_ça me fait trop plaisir, sérieux. Tu peux pas imaginer, tu veux boire un truc, je t'invite. J'ai le mal du pays ce soir, coup d'blues, ça t'arrive jamais toi ? Au fait, je m'appelle Jake.

Il tendit la main pour serrer celle de son nouveau pote, ouais, un américain, c'était forcément un pote, un compatriote. Jake appréciait grandement de pouvoir parler en anglais, ça lui faisait l'effet d'une bouffée d'air frais du Montana. C'était franchement agréable, ça remontait au moins un peu son moral, quoiqu'il faudrait encore que l'autre ne l'envoie pas royalement bouler comme un malpropre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Onwara
Infirmier

avatar


Personnage
Âge : 25 ans
Chambre / Appart : 1

A savoir :

MessageSujet: Re: [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...   Sam 30 Avr - 14:47

Alors ça, ce n’était pas croyable ! Quelles étaient les chances pour Dean de tombé sur un américain en plein centre ville de Tokyo ? Franchement ? Elles étaient quasiment nulles. Affichant une expression qui trahissait réellement sa surprise –sourcils arqués, bouche légèrement entre-ouverte et verre à mi chemin entre le bar et sa bouche- Dean observa le jeune homme comme s’il venait de voir la vierge Marie descendre d’une soucoupe volante, avant qu’un fin sourire ne s’affiche sur son visage. Non mais c’est vrai quoi ! Un inconnu compatriote et plutôt beau gosse dans un bar à boire de l’alcool, c’était comme un déjà vu.

Il n’y a pas si longtemps que ça, dans le lycée où il était avant, Dean avait décidé d’aller boire un verre. Là il avait fait la rencontre de Cathan O’Leary, le professeur de mathématiques qui avait été, comme lui, transféré dans cette même école. Inutile de préciser que c’était une des plus charmantes soirées qu’il avait passé dans l’autre lycée.

Soit. En entendant l’inconnu prendre la parole dans un accent américain que Dean aimait tant, l’infirmier ressenti un pincement au cœur. Lui, éternel passionné du japon –autant du pays que de la culture- ne pouvait s’empêcher, par rapides moments, d’être en manque d’Amérique. Junk-food, match de basketball, hockey, baseball, vieilles voitures, vieilles motos, concerts de Rock, langues, fêtes de rues, lesdites rues qui étaient plus sales qu’au Japon … tant de petits détails qui, mine de rien, manquait parfois à notre jeune homme. Il est et restera toujours un américain, autant de cœur que d’esprit et même ses deux années à habiter au Japon ne pourraient rien y changer.

Alors, agrandissant son sourire, Dean reprit une gorgé de son whisky puis baissa le verre et attrapa la main tendue par celui qui venait de se présenter comme étant un certain Jake. Puis, hochant doucement la tête, il attendit quelques instants –dès fois que ce jeune homme aurait encore quelque chose à ajouter- avant de prendre à son tour la parole.

« Enchanté, cher compatriote. » Il lui lâcha la main dans un clin d’œil et reprit sa position initiale « Dean Onwa … euh … Dean suffira pour toi. Pas besoin de tout ces Onwara-san ou je ne sais quoi d’autre. » Evidement, notre jeune homme parlait dans sa langue natale en appuyant bien sur son accent de Floride. Il releva son verre et le termina d’une traite «un double whisky fera l’affaire » sourit-il en lui faisant un clin d’œil. Puis, attendant la venu de sa boisson, Dean s’adossa à nouveau au comptoir « Et pour tout te dire, je n’ai, souvent, pas le temps à avoir le mal du pays, mais à l’instant même où tu m’en as parlé … je peu te dire que Milton me manque. » Il soupira, devenant nostalgique « Que ce soit Denver, Austin, San Fransisco ou Helena … il y a tant de villes charmantes auxquelles aucune ville japonaise arrive à la cheville. » Levant légèrement les yeux vers le plafond, Dean esquissa un sourire « Sans oublier Nashville, la ville de la musique country » Il secoua légèrement la tête et attrapa son verre puis porta son attention sur son interlocuteur « et toi Jake ? Tu viens d’où ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Hiroshi
Technicien

avatar


Personnage
Âge : 26.5
Chambre / Appart : 4

A savoir :

MessageSujet: Re: [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...   Lun 2 Mai - 9:14

Son oeil venait de s'illuminer au fur et à mesure des paroles de Dean. D'une il retrouvait un compatriote et en plus il n'avait pas sa langue dans sa poche, le bonheur, que demander de plus honnêtement ? Qu'il aime la bonne musique aussi ? Jake oublia momentanément ses petits problèmes, ravivé par la discussion même si elle était -pour le moment- des plus banales.

Les coudes posés sur le comptoir, le dos un peu vouté, il s'était redressé et tourné pour lui faire plus ou moins face. Tenant son verre, il avait prit au passage la commande et s'était appuyé sur son coude pour fixer le type nommé Dean. Enfin il n'avait pas besoin de foutre ces 'san' à tout va et à prendre des pincettes en appelant l'autre pas son nom de famille. Le petit sourire en coin avait retrouvé sa place au coin des lèvres du métisse qui fixait son vis à vis qui posa à son tour les questions.

_J'viens de Syracus, dans l'Ohio. Mais j'ai pas mal bougé pendant quatorze mois avec une bande de pote qui faisaient des petits concerts. Je m'occupais surtout de trouver des salles et de jouer de temps en temps. Ah bon sang, souffla Jake qui s'enfila une gorgée d'alcool qui lui fila directement dans le gosier, ça faisait un bien fou. J'crois que jamais j'aurais pensé trouvé un Americain sur ce territoire, ça fait trois ans que j'y vis pourtant.

Mais il y avait un petit truc qui intrigua quand même Jake et dont la lueur du doute éclaira un peu l'oeil encore valide. Pas qu'il aimait porter ce patch-eye mais ça permettait aussi de lui reposer les yeux. C'était sans doute étrange à dire mais bon, comme il ne lui en restait plus qu'un, sa vue s'était automatiquement dégradée petit à petit. Il portait donc une lentille de contact mais il ne fallait pas se leurrer, les coups prit à la tête par la suite avec son sport de combat n'aidaient pas, le médecin le lui avait bien dit pourtant. Bref, en gros, tout ça pour dire que ce type en face lui disait quelque chose. Le technicien plissa alors son oeil et se pencha légèrement vers son compatriote, les sourcils arqués avec la moue du flic qui vient de trouver un potentiel indice.

_Hmmm... Dis moi Dean, on se serait pas déjà croisé, ta tête me dit quelque chose... Je suis sûr de t'avoir croisé quelque part.

Il chercha dans sa mémoire... Alors certe, il lui manquait un oeil biologiquement parlant et certes, son sport l'amenait souvent à se prendre des coups dans la caboche mais bon, il avait encore quelques neurones qui fonctionnaient pas trop mal et qui assuraient toujours le service, Thanks God. Les petites cellules s'agitaient donc dans son crâne afin de retrouver de potentielles archives sur ce type en face de lui avant qu'enfin, l'une d'elle s'écrit 'j'ai trouvé !'

_T'es pas le type qui bosse à Ginkgo Gakuen ? Le doc ou un truc dans l'genre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Onwara
Infirmier

avatar


Personnage
Âge : 25 ans
Chambre / Appart : 1

A savoir :

MessageSujet: Re: [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...   Lun 2 Mai - 13:34

Décidemment, cette rencontre devenait de plus en plus intéressante. Tout en buvant tranquillement son deuxième verre de Whisky –songeant en même temps qu’il n’allait en boire que la moitié s’il voulait encore rouler sans problème jusqu'à Ginkgo -, il écouta avec attention ce que son compagnon de soirée lui révélait sur lui. Ainsi, notre infirmier apprit donc que ce Jake venait de Syracus dans l’Ohio. C’était un état où Dean n’avait jamais été et qui, pour tout dire, ne l’attirait pas plus que ça. Mais ce n’était pas la peine de le dire. Après avoir reprit une deuxième gorgé de sa boisson, Dean ne put s’empêcher d’esquisser un sourire amusé. Il pensait ne jamais rencontrer d’américain ici, au Japon ? Haha.

Mais ce fut surtout la dernière question posée par Jake qui retint l’attention de notre infirmier. Par pure logique, Dean pouvait comprendre que ce jeune homme travaillait aussi à Ginkgo. Mais l’appellation « Doc » le fit grimacer. Il était infirmier, lui. Pas docteur. Certes, un infirmier avait une formation de médecine de base, mais tout de même. Mis à part administrer des médicaments ou jouer au psychologue, son métier ne l’autorisait pas à faire autre chose. Bon ok, il avait déjà recoud l’arcade d’un certain Kimihiro mais c’était juste parce que ce sale gosse avait été réellement chiant. Mais ne nous écartons pas du chemin. Dean porta à nouveau son verre à ses lèvres et avala une gorgé avant de regarder Jake.

« Tu sais, Jake, il suffit de chercher un peu et tu trouves quelques américains. A Ginkgo déjà on est, avec toi, trois américains. » Il sourit amusé « et là où je travaillais avant, je suis sorti la première fois en ville et j’ai tout de suite fait la connaissance de Cathan O’Leary, le professeur de mathématiques de Ginkgo. Suffit de chercher un peu » Il lui fit un clin d’œil puis hocha doucement la tête « sinon oui je suis l’infirmier scolaire. Et toi ? Me semble t’avoir aussi déjà croisé, dans les couloirs ou dans le parc, ‘fin au lycée quoi »

Au moment où il eu finit de parler, quelqu’un eu l’intelligence de mettre de la musique. Et pas n’importe laquelle ! Alors que notre jeune homme pensait qu’ils allaient passer du rap, de la techno ou de l’électro, il fut franchement étonné en entendant les premier sons des accords de smoke on the water. Dès l’instant que la musique commençait, Dean afficha un sourire et bougea la tête en rythme

« Ah rien de mieux qu’un bon Deep Purple pour commencer la soirée »

Il commença même à chanter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Hiroshi
Technicien

avatar


Personnage
Âge : 26.5
Chambre / Appart : 4

A savoir :

MessageSujet: Re: [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...   Mer 4 Mai - 11:02

Regarder ? Chercher ? Comme si Jake s'amusait à faire exprès de chercher des Américains sur le territoire japonais. Non franchement, disons qu'il avait pas eu la chance de tomber sur un natif encore, en trois ans... Oh bien sûr il y avait eu quelques touristes, bien entendu, mais sinon pas grand chose d'autre. Mais là l'autre lui confirmait deux choses :

-De un, il travaillait bien à Ginkgo Gakuen
-De deux, il y avait un autre amerloque, Cathan machin-chose.

Alors comme ça, ils étaient trois, et bien ça promettait ! C'était une bonne chose et du coup, Jake se surprit à espérer qu'ils se revoient, à la limite, si le courant passait bien, pourquoi se priver d'une soirée de temps en temps, entre américains, entre mecs, histoire de passé du bon et de se plaindre avec leur jargon à eux, dans la langue chewing gum qu'il aimait tant. Bref, il fallait arrêter de divaguer et répondre à un moment à son compatriote qu'il ne voulait pas passé pour un demeuré à le regarder comme ça tout en restant silencieux, forcément, ça aurait finit par paraître franchement louche.

_Je suis technicien, un petit boulot sympa, au moins je bouge.

Une phrase simple et courte mais bon, au moins il faisait bien comprendre qu'il ne tenait pas forcément en place, surtout dans son travail. Le borgne avait toujours besoin de bouger, rester assit pendant des heures dans un bureau ça n'était pas pour lui, rester enfermé entre quatre murs, il avait déjà assez goûté durant ses années de scolarité, ça n'était pas pour continuer. Cette saleté de vie était bien trop courte pour la passer enfermé, le cul ramolli sur un fauteuil. C'est ce moment là en tout cas, que la musique bien de leur pays décida de passer à la radio... Ah, bonheur, un sourire d'extase, il ne manquait plus que le jukebox et l'odeur grasse des hamburgers et des frittes et le tout aurait été parfait.

Il se mit lui aussi à prendre le rythme dans ses doigts qu'il tapotait sur le comptoir dans le bout de son pied droit avant d'entendre Dean se mettre à chanter lui aussi. ça au moins, c'était de la musique et pas cette merde en boite discount que servait les japonais avec leurs pompoms roses et leurs fleurs à tout va. Le sourire gagna aussi les lèvres du borgne qui darda son regard sur celui de son vis-à-vis, une lueur complice dans l'oeil.

ça lui faisait l'effet d'une cascade dans les tropiques, fraîcheur et tout le bataclan, il se croyait dans une pub, se mettant à fredonner lui aussi, pas aussi bon chanteur que son collègue et compatriote même si ça lui arrivait de pousser la chansonnette. Il ne se priva pas pour ponctuer les paroles d'une gorgée qui coulait amoureusement le long de son conduit jusque dans l'air de repos. Voilà qu'il avait encore plus envie de s'égosiller en chantant à un concert rock. A la place, il se contentait de sourire, de tapoter ses doigts et de dodeliner de la tête en rythme avec la musique, forcément, le corps suivait plus ou moins.

Incapable de tenir en place, comme on disait plus haut.

_Ah purée, ça c'est de la bonne musique ! Je donnerai n'importe quoi pour me faire un petit concert rock là ! Un bon AC/DC...

Un brin nostalgique ? Sans doute, en tout cas, il se le permettait, Dean avait l'air d'apprécier la 'bonne musique'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Onwara
Infirmier

avatar


Personnage
Âge : 25 ans
Chambre / Appart : 1

A savoir :

MessageSujet: Re: [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...   Jeu 5 Mai - 17:53

Alor Ian Gillan recommençait le refrain, Jake prit la parole pour avouer à notre infirmier qu’il se faisait nostalgique et qu’il avait envie d’un bon concert de rock. Du AC/DC si possible. Affichant un sourire yeah- t-as-trop-la-classe-man, Dean hocha la tête et savoura les derniers accords de la guitare de Ritchie Blackmore, avant de reporter son attention sur le technicien de Ginkgo

« Rien ne vaut un concert d’AC/DC » Il soupira et leva les yeux, un sourire béat sur les lèvres, rêveur « Je me rappelle de la première fois que je les ais vu à Sydney. C’est mon père qui m’y a emmené. Je devais avoir … 13 ans. C’était de la pure bombe ! Je crois que j’étais sourd pendant les quatre jours qui suivaient et que j’ai bien foutu la rage à mes potes » Il rigola de bon cœur et reprit une gorgé de son whisky puis posa le verre sur le comptoir, avant d’observer d’un peu plus près son interlocuteur.

Ce qu’il remarqua en premier était que ce jeune homme n’était un « fashion addict » étant donné qu’il avait un simple jeans bleu foncé ainsi qu’un sweat-shirt, qui lui avait vraiment la classe. Dean se demandait même s’il n’avait pas le même dans son armoire. Il devrait songer à demander au jeune homme où il l’avait acheté. Mais soit. Jake était plus petit lui, sans pour autant être réellement petit. Ses yeux bleus l’observaient avec malice et étaient encadré par des cheveux bruns

Souriant, l’infirmier reporta son attention sur le technicien et hocha doucement la tête

« Dit moi Jake, tu aimes quoi comme musique ? » dit-il assez fort pour que son interlocuteur puisse l’entendre.

Alors qu’il attendit une réponse, son regard suivit machinalement une jeune femme en mini jupe et en talons aiguilles qui passait devant eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Hiroshi
Technicien

avatar


Personnage
Âge : 26.5
Chambre / Appart : 4

A savoir :

MessageSujet: Re: [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...   Sam 7 Mai - 12:06

Ce type avait des mots magiques qui sortaient de sa bouche... comme concert, ac/dc, Sydney... Ah oui, bon sang, il s'en souvenait bien le petit Jake qui se mit à avoir un sourire de gamin sur le visage à ce souvenir, carrément ravit en fait de se trouver tant de points communs avec son compatriote. Sydney, alors lui aussi, il y avait été ? Bon sang, il avait dans l'idée à l'époque de ne plus vouloir se laver suite à ce concert. Une idée à la con et bien sûr, à peine arrivé chez lui que la douche avait été prise. Bref, il était de plus en plus content de cette rencontre et sa baisse de morale s'était presque totalement évaporée : Dean lui changeait les idées comme un maître !

De son côté, Jake ne faisait pas vraiment attention à la tenue de son vis à vis, ça lui passait plus ou moins au dessus de la tête même s'il appréciait certain vêtements, il prenait en général ce qui lui plaisait et ça s'arrêtait là. Il se contentait de regarder Dean dans les yeux et quand ce dernier lui demanda pour la musique, Jake ouvrit la bouche pour commencer à parler avant que son regard ne se perde sur une paire de jambes divinement galbées.

Un moment de vide.

Les chevilles et les mollets étaient mis en valeurs par des talons aiguilles et lentement, l'oeil bleu électrique remonta sur la paire de fesses, sur la taille ceintrée, une chutes de reins à le faire tourner de l'oeil. Un petit sifflement s'échappa de ses lèvres, discret, alors que son sourire s'agrandissait en reportant son regard sur son compatriote.

_Purée, j'ai eu raison de sortir ! Hey mec, elle est super canon dis donc hein ?

Pensant trouver là un soutient et surtout une approbation à la belle brune qui venait de passer, laissant derrière elle un parfum plutôt agréable, légèrement sucré, Jake sentait son envie revenir, un petit peu. Un peu beaucoup en fait, ba, pour le moment, il prenait plus de plaisir à parler musique.

_Je suis assez ouvert en fait en musique mais j'écoute principalement du rock, du grunge, du punk, ce genre de choses. Y a des trucs pas trop mal au japon mais bon, je sais pas, il manque toujours ce petit quelque chose de nos groupes américain.

Ouais, ça, il le pensait vraiment. Il appréciait la musique nippone mais ce qui le rendait fou c'était surtout la musique de son pays, à l'écouter, on pourrait penser qu'il avait envie de retourner vivre chez lui, aux USA. C'était le cas d'ailleurs mais ça n'arrivait que quelques temps par moment, ça finissait toujours par changer. Jake était simple et appréciait quand même sa vie comme elle était, pas compliquée, c'était ce qu'il aimait : ne pas se prendre la tête.

Malgré tout, son oeil dérivait toujours vers la belle demoiselle un peu plus loin, en fait, elle était à une place derrière Dean et Jake ne pouvait s'empêcher de penser à ces courbes qui pourraient glisser sous ses mains. Un peu obsédé ? Non, c'était juste un dragueur invétéré qui avait juste envie de se changer les idées et surtout, surtout de l'oublier 'lui'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Onwara
Infirmier

avatar


Personnage
Âge : 25 ans
Chambre / Appart : 1

A savoir :

MessageSujet: Re: [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...   Jeu 12 Mai - 16:56

Du rock ? Ah ce jeune homme lui plaisait de plus en plus ! En plus d’être un pur américain fier de ses originie, il aimait aussi la bonne musique. Que demander d’autre pour que cette soirée soit réussie ? Qu’elle se finisse comme celle avec Cathan, au lit ? Mais Dean pourrait sans doute s’en passer pour cette-fois. Alors, souriant, il se redressa, se poussant légèrement du bar

« On va faire un tour ? Je connais un endroit sympa où il y aura surement plus d’ambiance qu’ici »

Il interrogea Jake du regard et, après que celui-ci lui ai donné une réponse positive, Dean esquissa un sourire, lui laissa le temps de payer puis sorti. Lorsqu’il eu franchit le pas de la porte, il prit une profonde inspiration de l’air frais.

« Je suis venu en voiture, donc à moins que tu n’ai toi-même un véhicule, je te propose que tu grimpes sur le siège passager. » Dean lui sourit « Ledit endroit est à bien 30 minutes en voiture, mais il en vaut la peine ! »

On était samedi soit, il était à peine 20h30 et nos deux jeunes hommes avaient encore toute la nuit devant eux. Donnant un rapide coup de tête afin de désigner la direction à prendre, Dean invita Jake à le suivre ver le véhicule qui trônait sur sa place de parking. Le noir luisait et la carrosserie était impeccable. Un vrai bonheur que celui de sa voiture resplendissante. Souriant fièrement, l’infirmier s’avança vers sa Galaxy et caressa tendrement le capot

« Salut ma belle chérie » dit-il amoureusement avant de sourire à Jake et de s’installer au volant, en se disant qu’ils devraient trouver une station service pour faire le plein …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Hiroshi
Technicien

avatar


Personnage
Âge : 26.5
Chambre / Appart : 4

A savoir :

MessageSujet: Re: [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...   Sam 21 Mai - 8:18

Bon, il fallait qu'il dise au revoir à la jolie fille un peu plus loin au bar apparemment... Il n'allait pas rester là et laisser son nouveau pote se tirer sans lui quand même, pas pour une femme ! Tout de même, le borgne aurait bien aimé l'avoir au lit et son imagination ne put s'empêcher de faire le travail à sa place, retenant son regard sur les courbes gracieuses de la créature. En se levant, son regard eu du mal à quitter la vision de rêve mais il finit par sortir du bar avec Dean, non sans émettre un compliment pour cette demoiselle, juste lancée comme ça, par dessus le bras.

Discret, le Jake.

Mais c'était bien le cadet de ses soucis, maintenant il était dehors et le va et vient incessant des gens donnait l'animation du soir, dans la nuit fraîche qui coulait dans la métropole japonaise. Toutes ces lumières, ces néons qui lançaient leurs lumières vivent et colorées qui auraient presque réussies à aveugler notre borgne. D'ailleurs il y avait un écran sur lequel passait un des derniers clips de la star en vogue. L'oeil bleu s'était légèrement levé vers ce dernier, sans grand intérêt et Jake enfonça ses mains dans ses poches avant de se mettre à suivre Dean qui l'amenait vers la 8ième merveille du monde, au moins.

_Pas de soucis mec, j'te suis !

Jake quant à lui était venu avec les transports en commun, comme à la base il avait bien eut en tête de s'imbiber d'alcool, il avait préféré laisser sa moto chérie au garage, beaucoup plus sûr qu'entre ses mains. Enfin bon, c'est nonchalamment qu'il suivait son compatriote avant que son oeil ne s'écarquille tout rond face à la voiture qui se profilait sous son regard... La carrosserie était noire, parfaite et elle semblait briller de milles feux. L'oeil électrique du technicien s'illumina aussitôt, comme un gosse devant la plus grosse glace du monde, avec paillettes multicolores à volonté et nappage chocolat (le tout avec un peu de rhum). Bref, toutes les lumières alentours semblaient se casser les dents sur cette voiture d'une autre mode, une autre époque mais il n'y avait pas, Jake ne put retenir un sifflement plus qu'admiratif.

_WOUuuuUUUH ! Mec purée cette bagnole est superbe !

Excité comme une puce, il se mit à l'admirer un peu sous toutes les coutures, s'accroupissant même pour admirer le pare-choc chromé. Il en aurait presque été aveuglé tant elle luisait littéralement sous les éclairages, c'était une pure merveille et si Jake était à court de mot, son expression était amplement suffisante pour dévoiler tout l'émerveillement qu'il ressentait. Il finit par se redresser avec un large sourire et regarda Dean, les lèvres étirées jusqu'aux oreilles.

_Mec, je suis content de t'avoir rencontré ce soir ! Elle est superbe ! Tu l'as faite importer ?

il brûlait littéralement d'envie d'entendre le moteur gronder sous le capot et il espérait bien pouvoir savourer ça une fois assit à l'intérieur de la voiture. D'ailleurs une fois à l'intérieur, il était tout aussi emballé.

_Tu dois en ramasser des gonzesses avec ça mon vieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Onwara
Infirmier

avatar


Personnage
Âge : 25 ans
Chambre / Appart : 1

A savoir :

MessageSujet: Re: [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...   Sam 21 Mai - 21:02

Ce fut avec un sourire des plus fiers que notre jeune homme attacha sa ceinture de sécurité et mit la clef dans le trou. Ça l’amusait réellement de voir Jake faire le tour de la beauté, sifflant ça et là, s’accroupissant même pour voir le par choc d’un peu plus près. Et bien, jeune homme, n’as-tu jamais vu une telle beauté en Amérique ? Non c’est vrai, cette Galaxy était tout simplement unique. Il n’y en avait pas deux comme celle-ci. Des modèles qui lui ressemble, certes, mais Sweet Engine était la seule qui sentait bon la classe. Avec un sourire, Dean accueillit Jake à l’intérieur de son amour et le regarda malicieusement.

« Et encore, tu n’as rien vu. Ou plutôt … rien entendu » se disant, il tourna la clef et mit le contact. Le moteur hurla puis se mit à ronronner tel un fauve, dans le bruit caractéristique des Ford. Dean ne pu s’empêcher de soupirer de bonheur. Fermant les yeux, il sourit et reprit la parole « écoute moi ce doux bruit. Hmmm … que du bonheur»

Rouvrant les yeux, il lança un coup d’œil à son compatriote puis mit la première vitesse et s’engagea tranquillement sur la chaussé. Quittant furtivement la route des yeux, il alluma l’auto radio et tout de suite la voix de Bon Jovi se fit entendre. Continuant de sourire, Dean bougea légèrement la tête en rythme et laissa quelques minutes de silence, le temps de sortir d’Hachioji et de s’engager sur une route de campagne.

« Et pour répondre à ta question. Cette beauté, c’est un héritage de mon grand-père et je la conduit depuis plus de 4 ans. C’est ma première voiture et j’aimerais que ce soit ma dernière aussi, si tu vois ce que je veux dire » lui lança un coup d’œil à Jake puis reporta rapidement son attention sur la route « elle est juste par … »

Il n’eu pas le temps de finir ça phrase qu’un bruit bizarre ce fit entendre. Une sorte d’hoquet et Dean senti rapidement la voiture perdre de ka vitesse. Arquant un sourcil, notre jeune homme lança un coup d’œil au tableau de bord et jura en anglais en voyant l’essence au plus bas. Tentant de relancer sa voiture, Dean dut se résigner. Il mit le clignotant et se gara sur le bas-côté. Là, il coupa le moteur et soupira, avant de briser le silence

« Elle bouffe juste énormément d’essence. Et … j’aurais du faire le plein avant. » Il tapa avec rage contre le volant et grognant puis détacha sa ceinture

« Et évidement, comme si ce n’était pas déjà assez cliché comme ça, on se retrouve sur une route qui me semble déserte et … » il tata sa poche « mon portable est dans mon sac, complètement déchargé … Fait chier, merde ! »

Non, il n’avait pas fait exprès et il avait réellement voulut aller à l’endroit qu’il avait dit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Hiroshi
Technicien

avatar


Personnage
Âge : 26.5
Chambre / Appart : 4

A savoir :

MessageSujet: Re: [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...   Mar 24 Mai - 16:14

La vie est faite de petit bonheur... Et le réparateur de bobo laissa Jake écouter le moteur ronronnant puissamment sous le capot... Enfoncé dans le siège en cuir qui grinçait où il s'était enfoncé les yeux fermés et la tête légèrement basculée en arrière. C'était un bruit presque jouissif et l'image que renvoyaient les deux hommes devait être plutôt intrigante. Prendre son pied juste avec un bruit de moteur, cela rappelait des souvenirs à Jake, de longue heures passer sous le corps d'une voiture à s'occuper des moteurs. Il aurait bien eut envie d'ouvrir le capot pour voir le moteur à l'intérieur.

C'était un pied total, indéfinissable que le technicien savourait avec son compatriote, tapotant ses doigts sur sa jambe au rythme de la musique, les yeux fermés, il avait l'impression d'être retourné aux USA avec ses vieux amis. Mais comme toute chose parfaite, ça a bien une fin et là, ça avait un arrière goût plutôt comique... Le coup de la panne ? Jake y pensa sur le coup et l'idée le fit marrer. Super cadeau en tout cas, même si elle tombait en panne... Il sortit de la voiture, pas la peine de regarder le moteur, c'était une panne d'essence, rien d'exceptionnel, sauf quand on était paumé au milieu de nul part.

Bien campé sur ses pieds, les grillons chantaient dans les environs et Jake se passa les mains dans les cheveux, les rabattant totalement en arrière. Maintenant Dean annonçait qu'il n'avait plus de portable et la situation donnait envie à Jake d'exploser de rire, ce qu'il fit.

_Hey mec fait gaffe, tu me fais le coup de la panne, je vais croire que tu m'fais des avances !

Un nouveau rire s'échappa alors qu'il réfléchissait subjectivement à une solution...

_J'ai pas de portable non plus sur moi, j'ai pas pensé à le prendre tout à l'heure.

Bon, ils étaient coincés tous les deux, coincés avec une meuf, encore, il aurait pu tuer le temps efficacement mais avec un mec c'était une autre affaire. Les mains sur les hanches, il regarde d'un côté puis de l'autre de la route, histoire de voir s'il n'y avait pas quelque chose qui aurait pu les aider. Une habitation, une station quelconque, une voiture qui passe... Au pire Jake ferait l'attaque du lapin prit dans les phares d'une bagnole pour l'arrêter.

Et maintenant ? Que faire. C'était une bonne question, le mieux serait de rentrer à pied, directement en ville mais laisser un bijou pareil sur le bord de la route aurait été un crime pour le borgne qui n'aurait pu se résoudre à laisser cette merveilleuse seule dans l'obscurité.

_Qu'est-ce qu'on peut faire... à part glander ici. Je suppose que tu veux pas laisser ta caisse ici.

Question qui n'attendait pas réellement de réponse mais après tout, réfléchir à voix haute, ça pouvait aider, des fois. Juste des fois. Non parce qu'à l'intérieur, ses neurones s'agitait... Le tout ressemblait à une mauvaise parodie de Star Wars, un peu comme cette panne.

_Je savais qu'on aurait du inviter cette gonzesse au bar, au moins on se serait peut-être amusé !

Un gros soupire mais le sourire demeurait sur les lèvres du technicien dont l'humour était parfois douteux et un peu lourd... On change pas une équipe qui gagne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Onwara
Infirmier

avatar


Personnage
Âge : 25 ans
Chambre / Appart : 1

A savoir :

MessageSujet: Re: [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...   Ven 10 Juin - 9:50

Heureusement pour lui, son partenaire de soirée semblait assez bien prendre cette panne d’essence. C’était tant mieux car ils allaient sans doute être bloqués ici pour la nuit et si Jake se retrouvait de mauvaise humeur, ce sera l’horreur. Son compatriote se permis même une petite touche d’humour disant qu’ils auraient du embarquer la jeune fille du bar avec eux pour « s’amuser ». Sans pouvoir s’en empêcher, Dean pouffa de rire et secoua la tête, se poussant de sa voiture pour la contourner et aller ouvrir le coffre. Là, il soupira doucement de soulagement, car pour une fois sa flemme de ranger les courses pouvaient être salvatrice. Il ouvrit un paquet de bière et fouilla un peu dans les différents sachets pour enfin sortir un paquet de chips qu’il lança à Jake

« J’imagine que tu n’es pas contre une bière » dit-il en retournant au près de Jake, lui tendant sa bouteille. Il ouvrit la sienne et en prit une gorgé, s’adossant au capot et soupira « bon, on fait quoi maintenant ? » Il laissa son regard couler vers la droite puis vers la gauche « on est vraiment perdu au milieu de nulle part. » secouant la tête il reprit une gorgé de sa bière « En plus entouré de forêts … ça fait vraiment genre film d’horreur à l’Américaine où les deux héros se retrouve en forêt et doivent se débrouiller tant bien que mal à fuir face à un psychopathe qui veux les tuer » Rigolant de bon cœur, il joua légèrement avec sa bouteille puis retrouva rapidement son calme, soupirant « non sérieux, on fait ? On marche jusqu’à la prochaine maison ? » Se redressant il regarda vers l’arrière « mais le problème c’est qu’on a roulé beaucoup depuis la sortie de Tokyo » Il porta son attention vers l’avant « et le village où je voulais t’emmener n’est pas bien loin. Du moins, je l’espère … » Souriant discrètement, Dean se retourna vers Jake et l’interrogea du regard « on fait quoi alors ? De toute manière si quelqu’un voudrait voler Fordy il n’ira pas bien loin et je devais de toute manière la mettre en révision la semaine prochaine … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Hiroshi
Technicien

avatar


Personnage
Âge : 26.5
Chambre / Appart : 4

A savoir :

MessageSujet: Re: [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...   Jeu 7 Juil - 9:17

Bon et bien voilà, donc, deux mecs perdus pas loin de la ville, au milieu de forêt, sur une route peu fréquentée, en effet, Jake avait déjà pensé à ces nombreux films d'un goûts douteux vus et revus avec ses amis aux USA, quand il était au college. Vous savez, le genre de film où clichés sur clichés se suivent, perdu dans une forêt, faire deux groupe de 3 puis deux groupes de deux, puis deux groupes de un... Comme il l'est dit dans un certain Scream, il existe des codes dans les films d'horreur et les deux américains étaient en plein dedans... Si Dieu existait vraiment, et Jake y croyait tout de même un minimum, comme tout bon amerloque qui se respecte. Une bière en main, il la sirota tout en regardant aux alentours, les yeux plissés, tel le faucon, ou plutôt la chouette nocturne, sans la vision, dommage, l'essai pourtant, était plutôt bon.

Un reniflement plus tard et il se tourna vers son partenaire, une moue dubitative affichée sur le visage et avec les suggestions que venait de faire Dean, il était encore plus évident qu'ils n'avaient pas le choix, et Jake préférait bouger plutôt que de rester planté là à attendre qu'on vienne les aider.

_ça marche, on y va.

Sans lampe de poche, il n'y avait plus que l'asphalte sous les pieds pour savoir ou non s'ils restaient bien sur la route, même s'il y avait la lune, elle n'était pas bien grosse pour réellement les éclairer et puis les arbres gâchaient le reste d'une lumière naturelle potentielle. C'est donc sans trop de peur que le borgne avançait avec son nouvel ami, chassant de son esprit toutes les légendes urbaines (américain ou nippones), les extraits de films d'horreur qu'il avait pu voir par le passé (et Dieu savait qu'ils étaient nombreux ceux-là...). C'était le genre de moment où l'on regrette amèrement ce goût pour le frisson... Quoiqu'au moins, s'ils étaient pourchassés par un psychopathe fou ou une créature qui mangeaient les entrailles en grillade de deux cons paumés en pampa. Quoi que d'après un certain cannibale, la viande semblait vachement bonne, cuisinée comme elle l'était.

Pour se détendre un peu, Jake passa ses mains derrière la tête, coudes écartés, comme si on l'arrêtait pour un entretien musclé en garde à vue. A force de marcher, ils commençaient à voir un peu plus loin un peu de lumière provenant surement du fameux village.

_Je crois qu'on approche !

Voix pleine d'espoir rapidement suivis d'un pas plus rapide, impatient de retrouver la civilisation chérie, il l'aurait presque serrée dans ses bras. Cependant, arrivé à la dite lumière, il s'avéra qu'elle provenait d'une bâtisse, derrière des grilles... rien de tel pour mettre à l'aise.

_On dirait qu'on continue dans les clichés... Si Dieu existe, il a vraiment un humour de merde.

Après une boutade, il s'avança de la grille et il s'essaya à la pousser. Les gonds grincèrent sauvagement, dans le genre discret, on pouvait faire mieux. Le tout semblait tout droit sorti d'un de ces films où l'on sait d'avance qui va mourir. D'abord les blondes... Puis les éclopés... En général, les homos crevaient aussi, parce que ceux qui s'en sortent sont toujours (bizarrement) un mec et une nana...

Deux mecs, pas de nanas, de quoi lancer un nouveau genre.

_Bon... hum... On teste quand même ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Onwara
Infirmier

avatar


Personnage
Âge : 25 ans
Chambre / Appart : 1

A savoir :

MessageSujet: Re: [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...   Jeu 7 Juil - 20:56

Ce fut en souriant doucement que Dean ouvrit le coffre pour y déposer sa bouteille de bière vide avant de suivre Jake qui avait accepté sa proposition d’aller à pied jusqu’au village. Ainsi ils marchèrent tranquillement et en silence. Tout était trop tranquille et trop silencieux pour que notre jeune homme puisse s’y sentir a l’aise. De toute il n’aimait pas l’obscurité. L’obscurité et la solitude était sans doute les deux choses qui le répugnait le plus et qu’il tentait d’éviter au maximum. Même s’il adorait rouler seul la nuit, ce n’était pas la même chose. Marchant là, en tâchant de suivre la ligne blanche de la route entourée de forêt, une légère bise soufflant dans les feuillages des arbres, la luminosité de la lune rendant le tout plus intensément glauque … même la compagnie de Jake n’était pas rassurante ! Mais, tentant de ne rien laisser paraître, il continua de marcher.

Son cœur s’emballa en apercevant de la lumière … et menaça de s’arrêter lorsque Dean vit ce qui était à l’origine de cette lumière. Se mordant la lèvre, il dégluti difficilement et s’immobilisa. What the fuck ? C’est tout ce qu’il trouva à dire. Une grille leur barrait le chemin. Derrière cette grille se trouvait un chemin. Un chemin en petites bordé de hauts sapins. Derrière se chemin se trouvait une maison. Le genre de grande et vieille maison dans le genre de « the hounting » film d’horreur plutôt nul mais assez surprenant par moment. Soupirant doucement il tourna son regard vers Jake pour voir s’il n’était pas le seul à flipper. Peine perdu. Son compagnon de soirée s’était déjà avancé et ouvrit le grillage. Un grand grincement se fit entendre, ce qui fit tressaillir notre infirmier. Prenant une profonde inspiration, il tenta de reprendre le contrôle sur son cœur qui s’emballa pendant qu’ils franchirent le portail.

« C’est … flippant » chuchota-t-il doucement en se rapprochant de Jake « je ne suis pas du genre à flipper pour un rien … mais là … » Il se figea et se tourna vivement en entendant un craquement « que … c’était quoi ? … T’as aussi entendu ? »

Les battements de son cœur s’accélérèrent lorsqu’il entendit une respiration animale. Un ours ? Un Loup ? Un Tigre ? Un lion ? Ou tout simplement un chien ? Mais simple chien deviendra peut-être un Tosa ? Ou peut-être restera-t-il un shiba ? Ah ! Si seulement il faisait clair ! Et puis d’abord pourquoi avoir un chien de garde ? Mais peut-être que ce n’était même pas un chien ? Peut-être que ce n’était qu’un simple … chat ? Mais cette respiration, ce bruit … ça provenait d’un animal c’était sûr. Pris d’une panique intérieure, Dean senti qu’il était sur le point d‘exploser et du faire un grand effort pour tenter de rester calme, s’efforçant de respirer doucement. Cette obscurité le stressait réellement, c’était une évidence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Hiroshi
Technicien

avatar


Personnage
Âge : 26.5
Chambre / Appart : 4

A savoir :

MessageSujet: Re: [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...   Jeu 14 Juil - 9:16

Comment dire... La nuit était éclairée par la lune pâle qui faisait décidément mal son boulot, les deux hommes étaient entourés d'arbres et de buisson qui semblaient les cerner, refermant derrière eux le petit sentier qui menait à la vieille baraque. Bon aller quoi, Jake avait juste envie de faire dans son froc, autant être honnête, mais il préféra refouler ses tremblements et gonfler le torse, histoire de paraître plus gros, peut-être que ça pourrait effrayer les monstres potentiels de cette maison... Le borgne s'attendait presque à entendre un rire sardonique s'élever de la maison, comme dans les vieux Franckestein.

Jake gonflait alors le poil, au second sens du terme bien sûr, surtout que vu les bruits qui s'échappaient buisson, il eut l'impression que ses cheveux s'étaient tous redressés sur la tête en mode 'super saien' sauf que ses supers pouvoirs étaient en train de foutre le camp dans ses pieds. S'il avait entendu ? Ouais bien sûr, fallait être un paresseux narcoleptique pour pas l'avoir remarqué...

_O-ouais..., tenta de répondre Jake d'un ton qui se voulait rempli d'assurance, mais il dégoulinait plutôt de trouille masquée.

Il recula d'un pas, entraînant Dean avec lui sans réussir à regarder ailleurs que dans la direction du buisson, si ça se trouve, c'était un loup-garou.

_haha.... ç-ça doit juste être notre imagination..., souffla le borgne tout en riant nerveusement, déglutissant alors que le grognement se faisait encore plus entendre... puis il vit plusieurs paire d'yeux, alignés verticalement, comme un gros verre qui se tortillait de manière étrange devant yeux.

_Bordel de...

Jake écarquilla son oeil alors que la créature poussait un cri qui lui semblait vraiment horrible, resserrant sa poigne sur le bras de son nouvel ami, comme si ça allait lui donner du courage.

_Faut s'tirer.... Faut s'tirer en courant !

Jambes de plombs... Jake fit un pas sur le côté et pu faire à peine deux enjambées qui se vautra de tout son long, entraînant Dean avec lui (ouais parce que sinon c'est pas drôle). Il venait de récupérer une partie de son poids sur son poignet, la joie et c'est la gueule à moitié couverte de terre et de feuille qu'il se redressa en voyant la drôle de bestiole avancer vers eux, putain, sur quoi ils étaient tombé ? Il fallait atteindre la maison au plus vite.

_Aller lèves toi !

Jake chopa son compagnon par le froc et l'aida à reprendre sa course avec lui, suivant le sentier pour arriver jusqu'à l'énorme porte où le technicien se mit à tambouriner à la porte, en pleine crise d'hyperventilation. L'instinct de survie parfois, donne des ailes mais en l'occurrence pour Jake, cela le rendait surtout impulsif, humain doté d'une force qu'il mesurait à peine... Peut-être que finalement, le kick boxing lui avait définitivement grillé quelques neurones, comme ses amis le lui disaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Onwara
Infirmier

avatar


Personnage
Âge : 25 ans
Chambre / Appart : 1

A savoir :

MessageSujet: Re: [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...   Jeu 14 Juil - 10:18

Putain ! Pourquoi la peur paralysait-elle les muscles ? Cette bête, ce monstre, s’approchait dangereusement d’eux et les fixait avec ses 11 yeux. Elle allait se jeté sur eux, leur ouvrir le ventre, leur enlever les tripes, leur crevé les yeux et leur arracher la tête avant de boire leur sang et aller s’attaquer aux autres. Alors pourquoi ne pouvait-il pas bouger ? Pourquoi ne pouvait-il pas dévier son regard et prendre les jambes à son cou ? Sa respiration se fit de plus en plus saccadé et il tressailli lorsqu’il senti la main de Jake lui agripper le poignet. Ils se reculèrent légèrement, mais ce fut tout ce que le jeune homme pouvait faire comme mouvement. Alors que son esprit et sa conscience lui disait de déguerpir en courant, son corps ne le suivait pas. Bordel de merde ! Ce n’était pas le moment de flanché, d’autant que la bête venait de pousser un cri qui semblait tout droit venu de l’enfer. Mais, alors que notre jeune homme commençait à s’énervé contre son corps, il se senti attiré vers le sol, et l’instant d’après il se retrouvait allongé à plat ventre –s’éclatant par ailleurs la mâchoire sur le gravier- aux côtés de Jake. Là, entendant le grognement de la bête dans son dos, il eu le déclic tant attendu.

Alors que son compagnon de soirée se levait et l’aida à retrouver la terre sous ses pieds, ils s’élancèrent à pleines jambes vers la maison. Ignorant si oui ou non la bête les suivait, ils se jetèrent littéralement contre la porte commençant à la marteler à grands coups de poings tout en hurlant leurs tripes. Dean lança un coup d’œil vers l’arrière mais ses yeux n’étaient pas assez accommoder à l’obscurité et il n’aurait jamais du porter son attention sur autre chose.

Car au même instant la porte s’ouvrit en grand. Dean, qui était quasiment couché 75% de son poids sur la porte, perdit l’équilibre et se rattrapa de justesse au premier truc qu’il rencontrait. Ou devrais-je dire, première personne ? Car effectivement, Dean se rattrapa aux épaules d’un vieil homme. Rouvrant les yeux, il poussa un cri de surprise et s’effraya de se retrouver nez à nez avec cet inconnu. Le lâchant, il se recula vivement. Tellement vivement et rapidement que ses pieds ne suivirent pas. Il tomba en arrière, tenta en vain de se rattraper à quelques chose, et dégringola les quatre escaliers qui leur avait permit d’atteindre la porte. Soupirant et grimaçant, il resta quelques instants allongé au pied de l’escalier, tentant de reprendre ses esprits, lorsqu’il se rappela le pourquoi du comment ils étaient allés tambouriner à la porte.

L’instant d’après, Dean était à nouveau sur ses pieds, ignorant son genou gauche douloureux et remonta les escaliers en quatrième vitesse avant de s’engouffrer avec Jake dans la maison. Refermant la porte, il s’y adossa et recula la tête contre le bois, les yeux fermés. La respiration courte et hors d’haleine, Dean soupira et déglutit.

« Sau … vé … » parvint-il à dire entre deux souffles

Sauvés ? Pas si sûr que ça. En redressant la tête, le regard de Dean tomba à nouveau sur le vieil homme qui le fixait de ses yeux vides de lueur de vie. Affichant une moue de désespoir, notre jeune homme gémit et lança un coup d’œil à Jake. Putain. C’était toujours pas fini ou quoi ? Soirée de merde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Hiroshi
Technicien

avatar


Personnage
Âge : 26.5
Chambre / Appart : 4

A savoir :

MessageSujet: Re: [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...   Mer 20 Juil - 17:46

Quoi dire de plus dans une situation pareille ? A part souffler comme un boeuf... Il fallait attendre avec le plus de patience possible dans ce genre de situation. C'est à dire aucune... Tambouriner à l'immense porte semblait être la solution la plus censée et raisonnable pour le borgne. Et alors qu'il s'excitait sur le bois de la porte, cette dernière s'ouvrit sur un type encore plus flippant que tous les buissons de ce blède... Il ramena les bras en arrière, dans un geste de poupée désarticuler, qui aurait pu être comique dans un autre contexte. Le vieux était vouté et très maigre, cela se voyait à son visage émacié qui laissait parfaitement deviner la forme du crane et de chaque os... Un sourire édenté étira les lèvres fines, légèrement craquelée sur une peau blafarde qui laissait paraitre quelques veines bleues grisées. Sur le crâne, des cheveux noirs, laqués... ou alors très gras, soigneusement coiffé sur le côté pour cacher une certaine calvitie, sans doute. La peau était aussi tâchée sûrement par une vieillesse précoce, trahie par le jaune léger des yeux marqués. Les mains également, étaient maigres, les articulations noueuses, soulignées, et la peau se tendait sous les tendons minces.

Il ressemblait à une araignée version humaine et Jake préférait sur le coup retourner jouer à cache cache avec le montre aux multi-regards. Pâlissant légèrement, Jake baragouina quelque chose d'incompréhensible qui étira un peu plus les lèvres de l'homme tout droit sortie d'un Frankestein.

_Nous avons des visiteurs... C'est rare... Entrez donc jeunes hommes... entrez...

Jake déglutit et jeta un regard à son compatriote avant de sursauter en entendant un grognement plus loin... Le monstre !

_On entre ! Fit Jake en entraînant Dean par le bras.

Le borgne, en posant le pied à l'intérieur, se fit violence pour ne pas penser que l'invitation du croulant ressemblait à l'invitation d'un pervers : Viens dans mon vanne, j'ai des bonbons...
Tout ça puait l'arnaque à plein nez, sans doute qu'ils allaient se faire couper comme des petits légumes pour être mangés par la suite par ce vieillard... Déglutissant, Jake constata avec horreur que l'intérieur était tout aussi glauque que l'extérieur... avec de vieux tableaux représentant des portraits de personnes sûrement décédées, dont le regard noir (asiatique) semblait les fixer avec une avidité effrayante...

_Suivez moi, le maitre sera ravit de vous recevoir...

_Dean... Dis moi qu'on a bien fait de rentrer..., chuchota Jake à l'oreille de son compagnon d'infortune alors qu'il arrivait dans ce qu'il supposait être le salon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Onwara
Infirmier

avatar


Personnage
Âge : 25 ans
Chambre / Appart : 1

A savoir :

MessageSujet: Re: [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...   Jeu 21 Juil - 19:38

En apercevant cette personne devant lui, Dean crut que son cœur allait le lâcher. Qu’avait-il fait pour se retrouver dans cette situation ? Il avait juste envie de pleurer. Mais il se contenta d’échanger un coup d’œil avec Jake et constata avec un certain soulagement que lui non plus ne semblait pas franchement rassuré. Mais était-ce réellement soulageant ? Sans doute pas. En tout cas, le cœur de Dean semblait ne pas vouloir ralentir. Il pouvait le sentir à folle allure contre sa poitrine. Heureusement que notre infirmier n’était pas sujet à des crises cardiaques, crises d’angoisse ou crise tout court, sinon ça ferait longtemps qu’il serait par terre. Mais soit.

Ils étaient à l’intérieur du couloir et l’homme qui était sans doute un serviteur, ne leur laissa pas une seule seconde de répit. De suite ils les entrainaient à travers le couloir afin de les présenter au « chef ». Affichant une moue assez terrifier, Dean lança un coup d’œil à son compatriote qui, bien que pas non plus rassuré, suivait le vieillard vers le salon. Notre infirmier avait le choix de rester sur place et de voir son ami disparaître sous ses yeux ou alors de le suivre et de disparaître avec lui. Prenant une profonde inspiration, Dean suivit le binôme gardant le regard fixé sur le sol. Ils firent quelques pas et atterrirent dans le salon.

L’odeur était répugnante. Une odeur de renfermé, mélangé à celle d’un trop plein de cigarette, de sueur, de vieux et de parfum divers et variés afin de tenter de masquer toutes ce odeurs. Dean eu un haut le cœur et se dit que plus jamais il ne se plaindrait d’être enfermé avec l’odeur de désinfectant dans l’infirmerie. Il leva le regard et osa regarder autour de lui afin de prendre connaissance de l’endroit dans lequel ils se trouvaient.

La pièce avait la forme d’une d’eau et eux se trouvaient à la pointe. Les meubles avaient l’aire d’être fait sur mesure étant donné qu’ils avaient la même forme que le mur. Ce même mur était d’une couleur verte, bordé d’un trait couleur prune. Le papier peint était effeuillé et entre le mur et le plafond on pouvait apercevoir de petites tâches noires. Immonde, c’était tout ce que Dean trouait à dire. En plus le tout décoré dans un style vieux et glacial. L’infirmier en frissonna et eu la chaire de poule, oubliant rapidement la chaleur extérieure.

« Bonjour et bienvenu dans mon humble demeure »

Cette voix semblait venir de nulle part. Dean tourna rapidement la tête vers ladite direction et son regard tomba sur un homme d’une quarantaine d’année. Assez propre sur lui, il portait un smoking gris et était assit une table en verre sur laquelle était posé une bouteille de vin. Un merlot de san Francisco, le vin préféré de notre jeune homme.

« Installez-vous, je vous pris » fit-il en désignant les deux chaises. Sans leur laisser réellement le choix, le serviteur les poussa vers la table et les força à s’y installer. Dean, pas très rassurer, se tassa sur sa chaise, tentant de se faire le plus petit possible, mal à l’aise sous le regard de l’homme. « Alors, qu’est-ce qui vous emmène ici ? » demanda-t-il d’une voix calme, presque trop calme.

- Je … hm … on … » commença Dean avant d’inspirer plusieurs fois profondément pour se calmer et déglutit « on était sur le point de rejoindre la ville, quand la voiture est tombée en panne sèche. Du coup on s’est demandé si … vous n’auriez pas un peu d’essence à nous … prêter …

Sous le regard inquisiteur de l’homme, Dean baissa les yeux, les fixant sur la table et donna un très léger et discret coup de coude à son compagnon de soirée pour lui signifier qu’il avait besoin d’un peu minimum d’aide et de soutient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Hiroshi
Technicien

avatar


Personnage
Âge : 26.5
Chambre / Appart : 4

A savoir :

MessageSujet: Re: [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...   Lun 12 Déc - 19:05

Les voilà qui pénétraient dans cette bâtisse toute droite sortie d’un mauvais film de série B, à croire qu’ils venaient d’être happés par un téléviseur en plein visionnages des tomates tueuses. L’imagination galopante, il imagina alors un vieux grabataire à l’allure d’un gâteux sénile et pourtant terrifiant, le fameux terrible ‘Uncle Bob’. Il y avait une légende urbaine qui disait qu’un type se faisait appelé comme et qu’il séquestrait les petits enfants désobéissants… Ouais bon c’était ridicule mais Jake s’en rappelait bien, à sa première colo quand il avait 7 ans, il s’était amusé avec ses petits copains de l’époque à se raconter des histoires qui faisaient peur. Ceux qui avaient racontés les histoires les plus effrayantes étaient en général ceux qui avaient des frères et sœurs plus âgés… Enfant unique, Jake n’avait pu que rester bouche bée et avait fait le cake, en feignant qu’il n’avait pas peur du tout…

Personne ne sait qu’il vérifie encore parfois avant d’aller dormir, s’il ne se cache pas un psychopathe sous son lit. Alors là, quand il entra dans l’espèce de salon d’une autre époque, Jake se demanda si les trous spaciaux temporels existaient vraiment mais il ressentit surtout le frisson courir sur son échine jusque sur le dessus de son crâne. Il avait même l’impression que ses cheveux s’ébouriffèrent au passage. Il fut prit d’un léger tremblement suivit d’un rire étouffé, légèrement nerveux. Ici, il y avait la même odeur que dans les greniers et dans les maisons des vieilles personnes… Sans le savon… Pourtant, au lieu d’avoir un vieux édenté en face, Jake comme Dean, découvrirent ensemble le visage de leur hôte improvisé… Et ma foi, il avait plutôt l’air d’un homme respectable… Mais comme dirait Jake : Il a l’air trop gentil pour être honnête !

C’est fou ce que la frousse et la paranoïa peuvent faire, une fois combiné. Jake se sentait l’âme d’un chat sauvage, près à devenir hystéro, à mordre et à griffer comme un cinglé à la moindre occasion. Mais quand le serviteur les toucha, l’américain ne put que se raidir en se déplaçant comme un robot avant de s’assoire sur la chaise indiquée. On lui aurait attaché les mains et les chevilles pour lui faire des expériences et une injection létale que ça ne l’aurait même pas surprit… Mais il ne se déroula rien de plus qu’une question posée par l’hôte.

Dean eut la bonne idée de répondre, Jake hochant la tête pour appuyer les dires de son ami. Après le monstre, voilà qu’ils étaient terrifiés par un pauvre type… Il fallait se résonner ! ça n’était après tout qu’un type louche, avec des goûts bizarres, un serviteurs sortit des années 40, une maison paumée au milieu des bois, loin de la civilisation… La voiture en panne… Ce n’était peut-être qu’un excentrique, voilà, rien de plus. Pendant que Dean expliquait, Jake se résonnait intérieurement histoire de ne pas sauter par la fenêtre tout de suite et s’enfuir en hurlant dans les aigus.

Comme l’explication en question fut courte, Jake eut la bonne idée d’enchaîner.

« Oui on vous la rendra ! » Dit-il en écarquillant les yeux, d’un air de dire : 'Nous sommes des jeunes gens honnêtes, m’sieur, on vous la rendra votre essence, promis juré craché.’

Aussitôt il jura intérieurement, conscient qu’il avait dû passer pour un parfait abrutit fini. Tant pis, tout ce qui comptait, c’était sortir vivant de ce lieu de cauchemar.

« On voudrait pas vous déranger hein… Heu d’ailleurs dehors on a… enfin vu une bête un peu bizarre, vous avez des chiens ? » demanda Jake qui de nouveau, s’insulta avec une ferveur toute chrétienne.

« Un chien… ? Non, je n’en ai pas… » répondit l’hôte avec un drôle de sourire qui raviva comme de l’huile sur le feu, les soupçons du borgne sur la bizarreries du type.

Si ça se trouvait, c’était un psychopathe en cavale, recherché par interpole, terriblement dangereux, avec des tendances nécrophage qui tuait ses victimes à coup de crochet, le tout, dans un habit de pêcheur.

« Mais… Oui, j’ai des… petits animaux de compagnie, en effet… »

« A… Ah… Parce que vous en avez plusieurs des comme ça ? » Demanda nerveusement Jake dont les mains moites se crispèrent sur son jean.

« Des dizaines, oui. Ne sont-ils pas adorables ? »

Comme figé à l’amidon, Jake tourna difficilement la tête vers Dean avec un sourire crispé qui voulait faire bonne figure alors qu’il commençait à transpirer à grosses gouttes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Onwara
Infirmier

avatar


Personnage
Âge : 25 ans
Chambre / Appart : 1

A savoir :

MessageSujet: Re: [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...   Lun 26 Déc - 11:58

Dean dut se retenir pas mal pour ne pas engueuler Jack lorsque celui-ci dériva sur un autre sujet. Certes, il parlait de la bête, mais qu’est-ce que cela pouvait bien leur faire ? Ils savaient maintenant que l’inconnu avait une dizaine de petits animaux de compagnies, mais et alors ? A quoi ça leur avancerait ? Prenant une profonde inspiration, Dean ferma furtivement les yeux et soupira, lorsqu’il entendit un bruit de pas juste à côté de lui. Relevant vivement la tête, son regard tomba sur le serviteur vouté qui le regardait d’un drôle d’aire. Ce dernier émit une sorte de grognement avant de se détourner et partir vers une porte. Dean le suivit du regard lorsqu’il descendit les escaliers et disparu dans le noir. Secoua très légèrement la tête, il lança un coup d’œil à Jack qui le questionna du regard. Haussant les épaules, Dean afficha une moue d’incompréhension, avant de reporter son attention sur l’hôte.

Celui-ci était entrain de s’humidifier les lèvres à son verre de vin et les observait silencieusement, un sourire malicieux sur les lèvres. Dean tenta de lui sourire à son tour, mais sa tentative se solda en un plat essaie – il venait plus de grimacer qu’autre chose. Sans rien dire, les trois restèrent assit à se fixer tour à tour et attendirent.

Une bonne quinzaine de minutes de plus tard, Dean entendit la porte s’ouvrir et tourna, machinalement son regard vers ladite direction. Il vit le serviteur passer la porte, tenant dans ses mains deux récipients qui semblaient assez lourd. Fermant la porte avec difficulté, le vieillard s’avança vers eux et laissa tomber les deux récipients sur les genoux de notre américain. Ce dernier ne s’était effectivement pas trompé : c’était lourd ! Son cœur rata un bond puis accéléra, tandis que notre jeune homme regarda avec dégout que sa chemise blanche et son jeans bleu commençaient à prendre une teinte noirâtre. Dean écarquilla les yeux et, pour le coup, sa douleur avec disparut. C’ETAIT DE L’ESSENCE !! La bouche entre ouverte, notre jeune homme se tourna vers Jack et le fixa, les yeux brillant. Puis, attrapant les deux récipients, notre infirmier se leva et fixa le maître de la maison puis lui sourit et s’inclina profondément

« Merci beaucoup monsieur. Merci, merci » répéta-t-il puis se tourna vers Jack puis à nouveau vers le maître et ouvrit la bouche pour parler, mais ce dernier lui coupa la parole

« Vous allez quand même encore pouvoir rester et prendre un verre avec moi, non ? » demanda-t-il en désignant la bouteille de vin et les trois verres qui trônaient sur la table.

Dean secoua la tête.

« Non merci, monsieur. C’est très gentil de votre part de nous le proposer mais on est déjà pas mal en retard. On … on est invité à diner chez … nos parents. » Déclara-t-il rapidement, après avoir hésité quelques instants.

L’hôte ne sembla même pas déçut et hocha la tête.

« Mr. Shin va vous raccompagner à la porte » déclara-t-il en désignant le serveur.

Dean lança un coup d’œil au serveur, puis à Jack puis à l’hôte et secoua la tête

« C’est bon, on trouvera déjà la sortie »

Sans attendre une réponse et sans se dire qu’il était très impoli, notre infirmier donna un récipient à Jack et se détourna, l’obligeant à le suivre. Sans se retourner, notre jeune homme se dirigea vers la porte de sortie, l’ouvrit et la referma derrière eux. Il évalua rapidement la distance qui les séparait du portail puis lança un coup d’œil à son compagnon

« On y va. »

Il descendit les marches et s’élança sur le chemin en courant, aussi vite qu’il le put. Une fois le portail passé et refermé rapidement, Dean regarda vers Jack et accéléra le pas à côté de la route.

Lorsqu’ils furent assez loin, notre jeune homme soupira lourdement et descellera son pas.

« On a réussi …. Jack » déclara-t-il simplement sans se retourner et continua son chemin, vers sa voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Hiroshi
Technicien

avatar


Personnage
Âge : 26.5
Chambre / Appart : 4

A savoir :

MessageSujet: Re: [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...   Mar 27 Déc - 18:24

Bizarre… Vous avez dit Bizarre ? Bizarre… Comme c’est bizarre ! Purée que cet endroit était glauque et malsain et… Tous les poils du borgne était hérissés sur son épiderme. Alors que Jake était maintenant avec une vision d’horreur de dizaine de bête tout aussi monstrueuse que celle qu’ils avaient entraperçu plus tôt, le serviteur Frankestein asiatique revint avec deux seaux assez lourds qui atterrirent sur ses cuisses. L’odeur de l’essence lui emplie le nez aussitôt, le faisant grimacer sur le coup, heureusement qu’il n’avait pas de clope au bec pour une fois, tiens…

Jake ne dit rien par la suite, laissant son compatriote négocier leur départ bien que le mystère de la bête démangeait encore grandement le borgne qui jeta un dernier regard au serviteur et à l’hôte avant de partir avec son seau en main. Il n’oublia pas de lâcher un merci, soulagé dans un sens de sortir de là mais un peu moins à l’idée qu’une bête ressurgit.

Légèrement superstitieux, il n’osa pas en parler à Dean sur le chemin du retour il se tu, suivant son compagnon d’infortune jusqu’à ce qu’ils aperçoivent la grille d’entrée ! Bientôt ils retrouveraient le doux ronron du moteur et la chaleur confortable de l’habitacle. Mais pendant qu’ils avançaient, Jake entendit un bruit et s’arrêta, posa le seau à terre pour s’avancer d’un fourré proche.

Il savait pourtant, qu’il aurait du continuer, il se le redit d’ailleurs, en se faisant happer par le dit fourré… Il voulu crier mais la bête enfourna une petite patte griffue dans sa bouche avant de voir une dizaine d’yeux brillant le scruter. Tétanisé sur le coup et voyant sa vit défilé, il recule en rampant sur les fesses, sans lâcher des yeux la menace face à lui avant d’apercevoir à la lumière de la lune, ce qui était la fameuse bête…

Il explosa de rire, nerveux et surtout soulagé.

« Putain quel con ! » Dit-il entre deux rires, sans se douter que Dean était déjà proche de la voiture, le cœur encore battant la chamade…

Il s’autorisa même à caresser la tête d’un petit poilu qui fouillait ses poches sans doute à la recherche d’une quelconque gâterie. L'américain attrapa la bestiole aux yeux en boutons de bottine pour le poser par terre avant de se relever. C'était pas tout mais Dean l'attendait. Il regarda les paires d'yeux suppliant qui le regardait avant de se baisser pour tapoter la tête de celui qui lui tirait le bas du jean.

"Aller mon p'tit gars, faut que j'y aille !" Fit-il avant de reprendre le seau pour rejoindre Dean à la voiture en s'excusant de son retard et bien entendu, il ne manqua pas de lui expliquer de quoi était faite la fameuse bête. Les émotions passées, Jake fut déposé avec la promesse de se faire une autre sortie avec Dean un jour prochain. Une fois dans son lit, il s'y écroula comme une masse, sans même prendre le temps de se déshabiller, puis il sombra dans un sommeil profond peuplé de Tanuki envahisseurs venus pour leur voler leur pétrole.

[fin topic]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...   

Revenir en haut Aller en bas
 

[topic fini] Un verre, ça rapproche les coeurs, il parait...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ginkgo Gakuen :: Hors de l'enceinte de l'école :: Japon-
Sauter vers: