Le lycée sous le signe de l'arbre aux 1000 écus
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 [Vacances d'été, Maiko-chan] Le long des chemins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yuhei Detsuda
Élève de la 2-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart :

A savoir :

MessageSujet: [Vacances d'été, Maiko-chan] Le long des chemins   Lun 1 Aoû - 19:08

Detsuda descendait du bus qui venait de s'arrêter en plein milieu de nul part. Le jeune garçon avait un grand sourire aux lèvres alors qu'il balayait de son regard l'étendue qui s'offrait à lui. Autour s'exprimait le paysage pittoresque de la campagne japonaise la plus profonde. A quelques encablure de champs de tournesols ou laissé à l'abandon, naissait les premiers reliefs de moyenne montagne. Le plat était parcellé de manière aléatoire par quelques bordures naturelles de buissons ou mêmes d'arbres. Quelques maisonnées traditionnelles venait nicher dans ces écrins de verdures sans paraître le troubler. Le paysage était fait de vert, d'or et de brun. Le tout donnait un exceptionnel sentiment de paisible liberté.

Se décalant pour laisser sortir à sa suite celle qui l'accompagnerait dans cette aventure, il se dirigea vers la carte que le vieil abri bus de bois affichait. Ainsi, il s'enquit de l'endroit ou ils se trouvaient tous deux. En effet, le jeune garçon n'était pas vraiment un adepte très zélé des voyages organisés. Son grand plaisir était juste de prendre un sac, d'y mettre tout ce dont il avait besoin puis de prendre le premier bus, train, avion et de voir ou ce dernier le déposerait. Et c'est ce qu'ils avaient plus ou moins, en fait.

Sortant un vieux GPS que son père lui avait offert un jour, il enregistra la position puis se tourna vers celle qui allait partager ce voyage à ses cotés. Le bus repartait déjà vers d'autres horizons et laissait les deux personnes seules, livrées à elles-mêmes. Yuhei avait un sourire enjoué et léger. L'excitation était visible dans son regard alors qu'il s'approchait de Maiko tout en remontant bien son large sac de voyage sur son dos.


- As-tu besoin d'aide pour ton matériel ou il se porte bien?

Si tous ce que Detsuda portait sur lui avait déjà connu deux ou trois périples, le matériel de la jeune femme était neuf. Cela pouvait poser problème si ce dernier était mal adapté dès le début des heures de marches qu'ils allaient faire. Voilà pourquoi le jeune homme s'enquérait de ce détail.

Depuis le départ de la Gingko Gakuen et même un peu avant, Yuhei prenait grand soin d'assurer la sécurité du voyage qu'il allait faire avec Maiko. Si les lieux qui allaient les accueillir lui demeuraient inconnus. Il n'apparaissait rien laisser aux hasards quand au matériel nécessaire pour assurer leurs vies durant ces vacances. Tous cela, il l'avait fait dans la plus joueuse légèreté, avec une passionnante énergie comme il savait la canaliser quand la chose était nécessaire. Ainsi donc, son organisation était un curieux et délicieux mélange de liberté et de sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maiko Aikawa
Élève de la prépa

avatar


Personnage
Âge : 19 ans
Chambre / Appart : 201

A savoir :

MessageSujet: Re: [Vacances d'été, Maiko-chan] Le long des chemins   Ven 30 Sep - 20:40

Partir en vacances, que c’était excitant ! Se détendre après une longue période de cours et surtout un examen important. Découvrir de nouveaux lieux. Partir à l’aventure. Braver l’interdit. Être avec celui qu’on aime. Voilà comment on pouvait découvrir les vacances d’une certaine Nippone.

Maiko était une vraie boule d’énergie où se mêlaient euphorie et inquiétude. Elle n’avait jamais vraiment voyagé, pas même au sein du Japon. C’est donc toute heureuse qu’elle scrutait les paysages filant devant ses yeux. Malheureusement, la Japonaise ne pouvait empêcher une boule de se former au creux de son ventre. Des tas de questions se bousculaient dans sa tête, et son compagnon aurait été tout sauf content s’il avait pu lire ses pensées. Ce qui est nouveau peut effrayer. La brune était anxieuse. Elle se demandait comment se déroulerait le voyage. Sportive et téméraire n’étaient pas des qualités qu’on pouvait lui attribuer. La question n’avait pas non plus été abordée concernant l’endroit où ils dormiraient et surtout si chacun ferait lit à part. Mais ce qui l’inquiétait le plus était loin d’égaler la somme de ses petits troubles. Deux mots suffisaient à comprendre l’ampleur de la chose : ses parents.

En effet, ceux-ci n’avaient strictement aucune idée d’où se trouvait leur fille. Elle ne pourrait pas toujours leur mentir. La jeune femme avait eu de la chance que son père ait dû partir dans le sud du Japon pour voyage d’affaires. Sa mère avait décidé d’accompagner son mari. Ils s’attendaient donc à récupérer Maiko une fois de retour chez eux pour passer le reste des vacances en famille. Enfin, si on pouvait appeler vacances des révisions et réceptions pour faire bien voir leur unique héritière à leurs riches amis.

Alors qu’elle allait soupirer, la jeune femme descendit du bus. Et là, tous ses doutes furent oubliés. Comment pouvait-on y penser quand on avait un tel paysage sous les yeux ? Des centaines de soleils lui tendaient les bras. Le paysage était d’une fraîcheur incroyable. C’était tellement différent de ce qu’elle avait pu connaître. Son regard ne cessait de bouger, bouche ouverte en cœur.

C’est une petite voix familière qui la fit redescendre sur terre. Ses yeux clignèrent un instant le temps qu’elle réalise de quoi il s’agissait. Son matériel. La brune regarda un instant son sac. C’est vrai qu’il n’était pas léger. Elle n’avait pas non plus l’habitude de porter ce genre de chaussures de marche. Malgré tout, pour le moment ça allait. Maiko n’avait aucune idée de ses limites. Espérons que cette dernière ne les atteigne que dans quelques heures.

« Pour le moment, ça va, c’est gentil de t’inquiéter. Tu sais où nous sommes et vers où nous devons nous diriger ? »

La jeune femme supposait qu’il fallait continuer le chemin des tournesols, après tout, le chemin derrière eux était celui qu’avait emprunté le bus et ils ne s’étaient pas arrêtés avant. Elle commença donc à avancer tout en s’approcher des tournesols. Elle ne pouvait s’empêcher d’admirer ces disques dorés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuhei Detsuda
Élève de la 2-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart :

A savoir :

MessageSujet: Re: [Vacances d'été, Maiko-chan] Le long des chemins   Sam 1 Oct - 22:08

Detsuda emboita le pas d’Aikawa pour marcher à ses côtés. Un grand sourire animait son visage alors que son regard distillait une lueur rieuse et pleine de vie. Il répondit avec son naturel spontané et léger.

- Je ne sais pas trop mais cela n’a pas vraiment d’importance. Nous irons là ou nos pas nous mènent. Nous ferons des rencontres et des découvertes au grès du chemin. Et nous apprendrons des tas de choses !

Il eut un rire chantant et cristallin, reflet de son bonheur. Le jeune garçon était vraiment heureux de pouvoir enfin laisser l’excitation qu’il avait contenue jusqu’ici enfin s’exprimer en mettant un pied devant l’autre.

Il s’emplissait les poumons de cet air délicieux au doux parfum de liberté. Il perdait son regard dans les reflets dorés que le vent estival dessinait en onde à la surface des océans de tournesols qui les entouraient. Ses oreilles ne se lassaient pas de se tendre à l’écoute des moindres chants d’oiseaux qui pouvaient lui parvenir. C’était l’émerveillement des sens.


- En tout cas, en faisant cela, j’ai appris des choses que je n’aurais jamais pu apprendre sur les bancs de l’école. Tu verras, c’est très enrichissant de voyager ainsi.

Assura-t-il avec enthousiasme, tout en hochant la tête affirmativement comme pour appuyer ses dires.

Déjà les champs de tournesols les entouraient de toute part et la route ou le bus les avaient déposés disparaissaient derrière eux. Non loin sur leur droite, on pouvait entendre le bruit caractéristique d’une rivière coulant dans son lit étroit. Bientôt, il atteindrait un petit bosquet de conifères ou se logeait discrètement une demeure à l’architecture traditionnelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maiko Aikawa
Élève de la prépa

avatar


Personnage
Âge : 19 ans
Chambre / Appart : 201

A savoir :

MessageSujet: Re: [Vacances d'été, Maiko-chan] Le long des chemins   Jeu 3 Nov - 13:16

Se laisser guider par ses pas était risqué. Aux yeux de la brunette c’était comme se bander les yeux et marcher sur un pont suspendu en mauvais état. De plus, Detsuda était bien trop insouciant et spontané à ses yeux. Du coup, Maiko s’inquiétait bien plus que raison. Heureusement, le paysage, les odeurs, les bruits l’aidaient à oublier. Oublier cette inquiétude qui resurgirait bien assez tôt au même moment que la nuit paraîtrait.

Perdue dans ses pensées, la jeune femme fut tirée de celle-ci quand une voix les héla :

« Jeunes gens ! Oui, vous. Vous ne voudriez pas aider une veille femme ? »

Maiko se retourna et fit face à une demeure traditionnelle. Elle était de taille assez modeste et plutôt ancienne. Devant cette petite maison se tenait une femme, d’un âge assez avancée. Les années passées à travailler la terre lui avait un peu vouté le dos. Mais les rencontres qu’elle faites au cours de ses belles années avaient figé sur elle un sourire joyeux et chaleureux. La brunette s’avança sans toutefois osé dépasser ce qu’elle estimait être l’entrée de la propriété. S’inclinant comme il se devait face à une ainée elle demanda :

« Bonjour, comment pourrions-nous vous aidez Obāsan ?
- Je suis vieille et fatiguée, j’aurais besoin que de jeunes gens comme vous alliez me chercher des sceaux d’eau à la rivière qui coule près d’ici. En remerciement je vous offrirai à boire et à manger. Rien d’extraordinaire, je suis seule et pas très riche.
- C’est déjà plus qu’il ne faut Obāsan, montrez-nous où sont vos sceaux et nous nous ferons un plaisir de vous aider. N’est-ce pas Detsuda-kun ? »


Après avoir lancé un grand sourire charmeur à son compagnon, Maiko suivit la femme jusqu’au pas de sa porte et prit les sceaux qu’elle lui tendait. Elle en donna un à Yuhei et prit l’autre pour elle. La femme se dirigea vers la route et indiqua un chemin qui se dessinait à travers les champs de tournesols.

« Suivez le chemin et vous trouverez la rivière. »

Elle les laissa pour retourner à sa besogne, dans sa petite demeure. Une fois seuls avec leurs sceaux, Maiko se dirigea vers le petit chemin.

« Finalement, nos pas sont un peu guidés contre notre volonté, mais je suis contente, elle semble être une brave femme. »

Le chemin jusqu’à la rivière descendait en légère pente, en une dizaine de minutes ils y seraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuhei Detsuda
Élève de la 2-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart :

A savoir :

MessageSujet: Re: [Vacances d'été, Maiko-chan] Le long des chemins   Dim 27 Nov - 19:27

Detsuda était aux anges. Maiko était décidément faite pour lui. La spontanée qui avait caractérisée la jeune femme quand elle avait répondu par l’affirmative à la demande de la vieille dame avait vraiment ému Yuhei. Il n’aurait pas fait mieux et il était heureux que sa compagne, sans doute sans s’en rendre compte, goutait ainsi à un véritable voyage.

Car, c’était cela pour lui l’aventure. Le fait de croiser au hasard d’un chemine, une personne ayant besoin d’une aide que l’on peut apporter et qui offre en échange les bienfaits dont elle est la détentrice. C’était exactement ce qu’il venait de se passer. Yuhei ne l’attendait pas si tôt mais était loin de le regretter.

A vrai dire, il était déjà en train d’imaginer ce que la vieille femme allait leurs donner. Des fruits frais, peut-être ? Ou alors des œufs ? Peut-être faisait-elle des pâtisseries maisons ! Peut-être que…


« Hein ?! Euh… Ouais mais non ! Pas du tout ! On ne fait rien contre notre volonté puisqu’on avait le choix d’accepter ou non de l’aider. »


Répondit-il spontanément en sortant de ses rêveries gourmandes, posant un regard complice sur Aikawa avant de regarder le chemin qu’il descendait.


« Et puis elle a parlé de nous offrir à manger et à boire ! Ça va être forcément un régal ! Les gens de la campagne savent faire à manger ! Rien à voir avec ce qu’on trouve en ville, tu vas voir ! »

Ses yeux verts pétillaient de gourmandises alors que sa voix exprimait volontiers son excitation. Emporté par cette dernière, il s’approcha de la jeune fille et lui déposa un baiser sur la joue sans arrêter sa marche.

« Je suis content de pouvoir partager ce périple avec toi, Maiko-chan. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maiko Aikawa
Élève de la prépa

avatar


Personnage
Âge : 19 ans
Chambre / Appart : 201

A savoir :

MessageSujet: Re: [Vacances d'été, Maiko-chan] Le long des chemins   Lun 26 Déc - 12:36

Un tendre baiser sur la joue qui fait s’arrêter ses pas. Une main qui se pose sur la joue qui soudain paraît plus chaude. Un regard couvant l’être cher de sa bienveillance. Des pas qui se font plus rapide pour le rejoindre. Une main qui enserre une autre, des doigts qui s’entremêlent. Un couple bien ensemble.

« Je suis heureuse moi aussi, Yuhei-kun. J’avais et j’ai toujours un peu peur, c’est tout nouveau, ce voyage, toi, tout. Mais, des moments comme ceux-là me rendent heureuse. »

Ses joues étaient devenues rouges. Elle baissa la tête regardant où elle mettait ses pas. Une fois les rougeurs passées, elle redressa la tête. Au loin, on pouvait apercevoir la rivière. Ses yeux croisèrent ceux de son compagnon et les innocentes paroles prononcées précédemment ravivèrent le feu de ses joues. Elle lâcha alors sa main et se mit à courir. Elle ne se retourna qu’après avoir mis une certaine distance entre eux.

« Le premier arrivé a gagné ! »

La jeune femme n’était pas très sportive. Et elle avait tout ce matériel sur le dos en plus du sceau. Elle se rappelait la facilité qu’avait eu Yuhei à porter son matériel de journaliste pendant le festival. La brune ne pouvait compter que sur l’effet de surprise et la distance prise précédemment. Elle se mit alors à courir aussi vite qu’elle put. La pente aidait. Mais en même temps, la vitesse lui faisait peur. La jeune femme avait l’impression que ses jambes ne la portaient plus. Aussi, arrivée à la rivière, la fin de la descente fut si rapide qu’elle tomba en avant la tête dans l’eau.

Passée la surprise, la jeune femme se redressa tant bien que mal en poussant des petits « aie, aie, aie ». Ses jambes étaient éraflées, elle était complètement trempée et ses mains étaient recouvertes de terre. Cependant, la jeune femme se contenta de regarder son compagnon, les larmes perlant ses yeux, et elle lui dit :

« Rien que pour ça je devrais gagner ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuhei Detsuda
Élève de la 2-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart :

A savoir :

MessageSujet: Re: [Vacances d'été, Maiko-chan] Le long des chemins   Jeu 29 Déc - 23:22

Detsuda ne put rien y faire et n’y fit rien. Il éclata d’un rire franc et honnête, joyeux et tendre à la fois. Elle le remplissait de joie. Même quand elle n’était plus tant une femme qu’un enfant. Il ne comprenait pas bien pourquoi elle avait voulu faire cette course.

Le jeune garçon avait d’abord été surpris, puis il avait couru à sa suite en riant. Mais, il ne l’avait pas dépassé. Il allait la rattraper quand elle était tombé. De sorte qu'il ne put vraiment pas y faire grand chose à part l'aider à se relever.

Surtout, une chose lui échappait. Et alors qu’il passa doucement sa main sous les yeux de la jeune fille pour venir cueillir ses larmes avant de les porter à sa bouche pour les goûter, il demanda.


« Mais gagner quoi, Maiko-chan ? »

Son regard pétillant d’amusement sonda un instant celui de son interlocutrice. La question, à ses yeux, tombait sous le sens et devait avoir une vraie réponse. Néanmoins, n’arrêtant en rien ses gestes, il trempa un tissu dans l’eau de sa gourde et commença à nettoyer les mains de sa compagne. Son regard se fit plus attentif et méticuleux, de même que ses attentions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maiko Aikawa
Élève de la prépa

avatar


Personnage
Âge : 19 ans
Chambre / Appart : 201

A savoir :

MessageSujet: Re: [Vacances d'été, Maiko-chan] Le long des chemins   Dim 8 Jan - 0:57

Les larmes cessèrent de perler à ses yeux dès l’instant où Yuhei les porta à ses lèvres. Ce genre de geste ainsi que certaines de ses paroles, avaient le don de lui faire cesser toute activité, qu’elle soit physique ou cérébrale. Si Maiko ne fréquentait que lui, la brunette en oublierait presque les manières japonaises. Ces vacances ne risquaient-elles pas de lui faire oublier un peu trop qui elle était et ce qu’on attendait d’elle dans cette société pleine de règles et de normes ? Le retour à la réalité risquait d’être brutal. Mais, pour le moment il y avait plus urgent à penser : qu’avait-elle gagné ?

Ne pas devoir porter le seau pour la remontée qui s’avérait longue et fatigante ? Non… Dormir dans une auberge douillette tous les soirs ? Tu rêves ma pauvre fille… Manger tout le chocolat qu’ils avaient pris avec eux ! Surtout pas, c’était prévu en cas de coup dur ! Se faire masser ses pauvres pieds douloureux après chaque jour de marche ? Très, très mauvaise idée, avec son esprit insouciant, spontané et légèrement porté sur la chose dû à un trop plein d’hormones, Yuhei risquait de lui sauter dessus pensant à une invitation. Hum… ah ça y est !

« Un souvenir. Je veux un souvenir. Quelque chose qui me rappelle ce voyage, et qui me ferait penser à toi. Quoi je ne sais pas, tu n’as qu’à chercher tout seul. »

Elle lui sourit tendrement tandis qu’il nettoyait ses mains et ses éraflures. Oui, un souvenir serait une bonne chose, quand elle serait triste, ou qu’elle se ferait prendre un savon par ses parents, au moins, elle aurait quelque chose auquel se rattacher.

« Merci, tu viens, on ne devrait pas faire attendre cette femme. »

Maiko se leva et entreprit de remplir son seau. Une fois ceci fait, elle attendit que Yuhei ait fini avant de se remettre en route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuhei Detsuda
Élève de la 2-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart :

A savoir :

MessageSujet: Re: [Vacances d'été, Maiko-chan] Le long des chemins   Lun 9 Jan - 18:50

Detsuda n’était pas vraiment sur le départ. A vrai dire, il réfléchissait encore avec difficulté avec ce que sa compagne venait de lui dire. Autant dire, qu’il était perplexe. Ses yeux noisette restèrent sur son visage comme s’il espérait que la réponse lui vint de l’expression que la jeune femme arborait. Mais rien… Et il dut renoncer quand Maiko l’invita à repartir. En fait, il posait son sac pour en sortir une petite trousse avec une croix rouge dessus.

« Je ne sais pas où tu comptes aller comme ça mais il faut d’abord désinfecter tes blessures avant de partir. »

Des souvenirs ? Mais à quoi pensait-elle exactement ? Les souvenirs, ce n’est pas vraiment des choses qu’on se créait consciemment, si ? C’est des trucs qui viennent en vivant, non ?

« Sinon, ça va encore plus piquer si on s’en occupe ce soir. »

Yuhei ouvrit la trousse avec un sourire tendre pour la jeune fille. Son regard cherchait toujours une réponse à ses questions. Soudain, il s’éclaira d’une flamme nouvelle.

Ah ? C’est peut être un objet qu’elle voulait ? C’était assez étrange mais pourquoi pas ? Detsuda n’était pas très matérialiste. Il ne s’était jamais senti le besoin de trucs de ce genre.


« Perso’ Pas besoin de te tracasser. Tout s’inscrit déjà dans ma tête. Ton sourire, tes regards, le gout de tes larmes ! J’enregistre tout ! »


Finit-il par dire d’un ton chantant, en préparant un coton et du désinfectant, la quittant un instant des yeux.


« Ça nous appartiendra… Pour l’éternité. »

Il releva alors ses iris pour les plonger dans ceux de Maiko et il lui fit un grand sourire comme il en avait le secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maiko Aikawa
Élève de la prépa

avatar


Personnage
Âge : 19 ans
Chambre / Appart : 201

A savoir :

MessageSujet: Re: [Vacances d'été, Maiko-chan] Le long des chemins   Dim 5 Fév - 15:49

Une petite trousse avec une croix rouge dessus. C'était plutôt mignon. Ce qui l'était encore plus c'était de voir cette personne plus jeune que Maiko prendre soin d'elle. Il avait beau être encore un enfant ou se montrer immature à certains moments, on pouvait dire que sur certains points il était très responsable. Après tout, c'était lui qui avait organisé tout ce voyage, chose dont elle n'aurait pas été capable. Organiser un voyage pour elle se résumait à feuilleter une brochure donnée par les agences de voyages et de surligner les destinations qui l'intéressaient. Ensuite ? Il lui suffisait d'attendre que ses parents décident une bonne fois pour toutes et elle faisait ses valises le moment venu.

La jeune femme observait son compagnon agir jusqu'au moment où il changea brusquement de sujet. Décidément, ils pensaient différemment. Bien sûr que tout s'inscrivait dans sa tête. Mais, elle voulait avoir un tee-shirt avec lequel on s'endort de manière plus sereine parce que l'odeur de l'être cher s'y est accrochée. Maiko voulait regarder une photo d'eux, une sorte de fenêtre sur leur histoire. Sécher une fleur d'un bouquet qui lui aurait été offerte pour la regarder et petit à petit emplir l'espace et non pas seulement sa tête de tout plein de souvenirs. C'était comme la peluche gagnée lors de la fête. Elle était là, présente, concrète, elle pouvait la toucher, s'endormir avec, la regarder, elle était la représentation physique d'un moment passé entre eux. L'amour ne peut être matérialisé, pourtant, dans le meilleur des cas, les enfants n'étaient-ils pas la plus belle représentation de cet amour ? Un mélange entre deux êtres qui s'aiment et partagent un moment intime, un moment de plaisir rien qu'à eux.

Leurs différents modes de pensées, leurs différences culturelles, leurs différences sociales... Tous ses éléments ne risquaient-ils pas un jour de faire s'écrouler ce château de cartes déjà si fragile ? À la rentrée, Maiko devrait redoubler d'efforts pour ses études. La brune cherchera une nouvelle école, une voie, une formation pour obtenir un métier. Quel métier d'ailleurs ? Quoi qu'il en soit, elle s'éloignerait de Yuhei, comment vivraient-ils cette relation à distance ? Et encore une fois ce sourire et ces yeux pétillants firent oublier tous ses doutes à Maiko. Du moins, pour l'instant.

« Merci de m'avoir soignée. »

Elle se pencha et l'embrassa tendrement sur la joue.

« Maintenant, il faudrait vraiment repartir. Je passe devant, tu me rattraperas en deux ou trois enjambées, je ne veux pas nous faire ralentir. »

La brunette prit donc son sceau et entreprit de remonter la petite colline en direction de la petite chaumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Vacances d'été, Maiko-chan] Le long des chemins   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Vacances d'été, Maiko-chan] Le long des chemins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ginkgo Gakuen :: Hors de l'enceinte de l'école :: Japon-
Sauter vers: