Le lycée sous le signe de l'arbre aux 1000 écus
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 [Vacances d'été] Chez Togawa ~ Tempura à toutes heures !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Makoto Togawa
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18
Chambre / Appart : 208

A savoir :

MessageSujet: [Vacances d'été] Chez Togawa ~ Tempura à toutes heures !   Ven 5 Aoû - 16:29

Le rayon de soleil qui perçait les rideaux agaçait l’œil droit de la jeune fille qui dormait là, dans cette petite chambre d’une maison en bord de mer. Le rayon aurait pu toucher n’importe quoi : son débardeur de pyjama où un canard hilare semblait, lui, bien réveillé, ou bien son pied qui dépassait de la couette, et même un de ses bras qui s’étaient étendus de part et d’autre du lit. Mais non. Il touchait l’œil droit, et même si il se décalait peu à peu, il y resta suffisamment longtemps pour réveiller la dormeuse. Réveil qui se fit avec un petit ronflement avant qu’elle ne se retourne comme une crêpe pour reprendre sa nuit écourtée, bras et jambes en croix, étoile de mer échouée.

Mais de suite de nuit il n’y eut point. Déjà parce que la nuit était finie depuis un bon moment, d’où l’agaçant rayon de soleil, mais aussi parce que le chat de la famille, ce bon vieux grand père de 13 ans, avait entendu le ronflement et s’était mis à gratter à la porte de la chambre en émettant des petits miaulements rauques.
Avec un profond soupir et un énorme effort, Makoto se redressa sur les coudes et tâtonna pour trouver son téléphone portable. L’apparition de la photo de Sadamori-san - qu’elle avait réussi à prendre discrètement et qu’elle avait mise en fond d’écran - lui arracha un sourire mou puis son regard chercha l’heure.

=_=

8h30


« Baka neko qui gratte à 8h30 … »

Les vacances n’avaient pas commencé depuis deux jours que déjà on la réveillait à l’aube ! Elle qui croyait être tranquille, loin des piaillements des filles de sa chambre de Ginkgo Gakuen… Ayant enfin réussi à s’asseoir au bord de son lit, la jeune demoiselle, dont la tête était hérissée d’épis, remonta la bretelle de son débardeur qui tombait sur son épaule et alla ouvrir les rideaux. La vue était toujours aussi belle : l’océan qui brillait sous le doux soleil matinal avait un petit côté Adriatique. Des bateaux ondulaient mollement sur les vagues. Des bateaux de pêcheur surement.


O_O « iiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !! »

La pêche ! Papy ! Quelle heure était-il déjà ? Un plongeon sur le lit pour récupérer le téléphone et un nouveau cri strident retentit. Elle aurait du être au port depuis plus d’une demi-heure ! Makoto se rua vers son armoire, prit quelques vêtements au hasard, un short en jean, un tee-shirt rouge, des sous-vêtements et se téléporta à la salle de bains d’où elle sortit à peine 5 minutes plus tard pour descendre l’escalier en courant, tornade de 18 ans et finalement débouler dans la cuisine où son jeune frère Eiichi semblait faire des essais d’origami avec des serviettes en papier jaunes.

« Eii-chan! Je file ! Dis à maman que je rentre pas déjeuner ! »

Et prenant une tranche de pain de mie et une pomme, Makoto sortit en trombe de la maison, enfila à la hâte ses sandales, traversa la salle de restaurant, enfourcha son vélo et fila vers le port. Sur sa tête, les épis n’étaient pas tout à fait retombés malgré la douche et le vent ajouté à sa vitesse s’amusait à les redresser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiichi Togawa
Élève de la 2-A

avatar


Personnage
Âge : 17 ans
Chambre / Appart : 109

A savoir :

MessageSujet: Re: [Vacances d'été] Chez Togawa ~ Tempura à toutes heures !   Ven 5 Aoû - 21:54

"Ça marche."

Eiichi avait à peine levé les yeux de son ouvrage, mais son œil averti avait tout de même enregistré le principal et il poussa un léger soupir désabusé. Immonde. Sa sœur n'avait vraiment aucun goût pour se fringuer. Depuis des années, elle portait le même tee-shirt pour accompagner leur grand-père à la pêche et depuis des années, le jeune homme ne pouvait s'empêcher, à chaque fois qu'il la voyait passer, la mèche en vrac et la tranche de pain à la bouche, de lever les yeux au ciel. Mais il ne désespérait pas. Un jour, il réussirait à lui faire comprendre que la seule place de ce torchon, c'était dans le panier de son chien !

Quand on parlait du loup... Une tête poilu venait de se poser sur sa cuisse et le garçon croisa le beau regard humide de Luka. Se fendant d'un sourire, Eiichi se pencha vers l'animal pour le gratouiller derrière les oreilles :

"T'es content d'être rentré, hein ? Viens, on va installer les tables !"

...

15h30

Le rush du midi fini, on respirait quand même mieux. Sifflotant, le lycéen fit claquer une nappe propre dans l'air pour en chasser les plis et l'installa sur la table qu'il venait de débarrasser. Un coup d’œil à droite, un autre à gauche... Pas d'okasan en vue et seulement quelques clients installés pour prendre un verre. Il en profita pour s'accorder une pause, se laissant tomber avec satisfaction dans un des fauteuils en osiers de la terrasse, les pieds sur la table et les mains croisés derrière la tête. La fashion victim qu'il était se tenait toujours à carreaux lorsqu'il rentrait chez lui pour les vacances, même s'il ne pouvait s'empêcher quelques extras. Bermuda en jean, sandalettes classiques... mais la chemise sans manches qu'il portait sur le dos et qu'il avait laissé ouverte vu la chaleur était de sa création, bien qu'il ait assuré le contraire à son père qui l'avait regardé d'un air sceptique ce matin là, avant de partir travailler en haussant les épaules. Il était content de rentrer à la maison, de revoir sa famille, évidemment, mais l'école lui offrait tout de même une liberté qu'il trouvait difficilement ailleurs. Enfin autant profiter des côtés positifs des vacances, il retrouverait bien assez vite sa classe et ses aiguilles ! Tournant son visage vers le ciel bleu, le jeune homme fit passer ses mains croisées sur son front puis observa le soleil à travers ses doigts avant de fermer les yeux. On était quand même bien ici, avec le ressac de la mer et les rires des vacanciers attablés pour tout fond sonore.

Quelques minutes s'écoulèrent sans qu'il fasse mine de bouger, immobile à prendre le soleil. Seuls des pas précipités se rapprochant sur le sable lui firent abandonner sa méditation (autrement appelé bronzette par les incultes) et le jeune homme se redressa, retrouvant son animation habituelle. Ni vu ni connu, personne ne saurait qu'il avait glander ! Avisant une serviette abandonnée, il s'en saisit après s'être prestement juché sur la table. Quand Makoto déboula enfin sur la terrasse, les mains habiles du garçon s'agitaient autour de sa prise, improvisant de nouveaux pliages qui ferait encore hausser un sourcil à sa mère. Abandonnant bientôt un petit dragon de papier à côté de lui, il appuya ses mains sur le rebord de la table, les pieds balançant dans le vide :

"Okaeri onee-chan ! Bonne pêche ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makoto Togawa
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18
Chambre / Appart : 208

A savoir :

MessageSujet: Re: [Vacances d'été] Chez Togawa ~ Tempura à toutes heures !   Sam 27 Aoû - 10:07

D’un geste habile, la jeune fille attrapa la corde qu’on lui lançait, l’enroula autour d’une amarre de bronze et serra bien le nœud.

« Arigato Ni-san! »

Déjà le garçon s'éloignait et la jeune fille reprit ses esprits un instant fixés sur les épaules larges de l'aide de port.

«C’est bon Oji-san ! »

D’un bond, elle était sur le ponton et s’accroupit en tendant les bras pour attraper la caisse d’osier que le vieil homme lui passait en rigolant. Il avait toujours été d’humeur joyeuse et son esprit moqueur avait déjà vexé beaucoup de gens, mais c’était ce caractère pétillant que Makoto aimait tant. La caisse remontée sur le pont, la deuxième suivit et enfin ce fut le grand-père chenu qui grimpa sur le ponton, frottant ses paumes sur ses genoux secs pour en faire partir les échardes de bois des planches asséchées par le sel et le soleil. Prenant chacun une des caisses, le grand-père et sa petite-fille – qui était plus grande que lui déjà – remontèrent le quai, saluant au passage des connaissances du vieil homme et regagnèrent la maison du port où les attendait la grand-mère et son regard réprobateur. Le partage fut vite fait, les au revoir et les promesses d’une visite prochaine de toute la famille aussi et Makoto retrouva son vélo sur lequel elle attacha bien solidement sa caisse.

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

« Excellente ! Regarde ! »

La caisse que portait la japonaise prit son envol et atterrit sur la table, écrasant le dragon en papier et répandant un liquide visqueux qui tacha bien vite le pan de la chemise d’Eiichi, toujours assis sur la table. Alors que son jeune frère hurlait à la mort en sautant au sol, Makoto ouvrit le couvercle d’osier pour exhiber les résultats de sa pêche miraculeuse. Trois magnifiques poulpes entortillaient mollement leurs tentacules et par-dessus, des oursins aux aiguilles brillantes bougeaient selon les ondulations des céphalopodes moribonds.

« On va pouvoir se faire une soupe d’oursins et des tempuras de poulpes ! Ca va être trop génial, maman va être ravie ! Oh c’est bon, c’est que de l’eau de mer, ca partira au lavage ! Tu les nettoies ? je vais me doucher ! »

Laissant sa caisse gluante aux bons soins d’Eiichi, Makoto se débarrassa de ses sandales qu’elle prit à la main pour pénétrer dans le porche de la maison familiale. Depuis l’ombre sa voix perça.

« J’ai faim ! Il reste du gâteau à l'oeuf? Maman a racheté des Mochi ? Eii-chan ? Ben qu’est-ce qu’il y a ? ._. »

Soudain inquiète par le manque de réponse du jeune homme, Makoto était revenue sur ses pas et avait penché sa tête au-delà de l’encadrement de la porte, perchée en équilibre sur la pointe de son pied droit, pour regarder Eiichi qui, silencieux, observait la caisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiichi Togawa
Élève de la 2-A

avatar


Personnage
Âge : 17 ans
Chambre / Appart : 109

A savoir :

MessageSujet: Re: [Vacances d'été] Chez Togawa ~ Tempura à toutes heures !   Lun 26 Sep - 6:44

Et il y avait de quoi, hurler à la mort ! Une chemise tout juste assemblée de la semaine, tâchée par un truc qui, il en était sûr et certain, n'était surement pas de l'eau de mer ! Dardant un regard furieux à sa sœur, Eiichi avait bondit comme un diable de sa boîte et retirer en vitesse le tissu incriminé. Il ne manquerait plus que cette horreur se propage à son short... et il allait lancer quelques ordres à Makoto, du genre chirurgien au bloc opératoire "Maki ! Eau claire (car oui, il avait intérêt à préciser avec sa linotte de sœur) !" mais celle-ci continuait à bavarder sans se préoccuper une seule seconde de ce qu'elle avait fait, papillonnant une fois de plus vers d'autres horizons.

Le jour où les flics l'arrêteraient pour crime contre la mode, il nierait toute parentalité avec elle. Lentement, alors que sa sœur s'éloignait déjà, le jeune homme s'approcha à petits pas prudents de la caisse, prenant garde à rester hors de portée du jus malodorant. Eurk. Autant il adorait les tempuras aux poulpes de sa mère, autant tout le passage de... mise en forme de la bête le laissait toujours sceptique. La confection des beignets était franchement moins salissante. Et moins gerbante. Oui, il était un garçon délicat, et alors ?? La narine froncée, Eiichi-hime se recula à petit pas, serrant sa pauvre chemise contre son torse nu avant de se rappeler qu'elle était elle-même devenu produit contaminé et de brusquement l'éloigner de lui, la tenant du bout des doigts, bras tendu. Makoto s'était retournée vers lui et il releva la tête vers la pêcheuse du dimanche, l'air accusateur :

"Tu sais très bien que je déteste ça, c'est vraiment dégueu !"

Boudeur, il haussa finalement les épaules :

"Y a pas de mochi, mais il doit y avoir du gâteau, elle en a refait comme il y avait du monde à midi. Passe pas par la salle s'il te plaît, il reste quelques clients."

Prenant une grande inspiration, le garçon abandonna sa chemise tâchée sur une chaise (premier sacrilège !) et finit par attraper la caisse dégoulinante (deuxième sacrilège !) pour la rentrer à la cuisine au pas de course après avoir retiré ses sandales d'un coup de talon, pas franchement désireux de garder cette horreur entre les mains trop longtemps. En plus il avait une chemise à sauver après, pas une seconde à perdre.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makoto Togawa
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18
Chambre / Appart : 208

A savoir :

MessageSujet: Re: [Vacances d'été] Chez Togawa ~ Tempura à toutes heures !   Mer 16 Nov - 19:48

"mais non c'est pas dégueu ! ..."

Makoto qui avait déjà la main sur la porte de la salle, fit demi tour à l'ordre de son frère. Ne pas déranger les clients! Très important !

"Hai hai Eiichi-sama!" Et de s'incliner avant de disparaître vers les cuisine où le dernier morceau de gâteau à l’œuf disparut à son tour sans qu'il n'en reste une miette. Aucune traces de leur mère, elle avait du partir en courses et laissé la boutique aux soins de son jeune fils. Tant pis.

Makoto gravit les marches et ôta ses pantoufles pour les laisser devant la porte coulissante de sa chambre. Elle prit quelques vêtements propres et ressortit bientôt, ré-enfilant ses pantoufles pour les quitter quelques pas plus loin devant la salle de bain. Si sa douche fut vigoureuse et rapide, le bain qui la suivit fut long et chaud et doux... La pêche lui avait manqué. C’est sûr qu'elle ne s'ennuyait pas à l'école, entre les cours, les corvées, les entrainements, les papotages dans leur chambre, les beaux garçons à suivre et à commenter... Mais c'était quand elle revenait à la maison qu'elle se rendait compte à quel point il lui manquait quelque chose durant les périodes scolaires. Heureusement, il y avait les vacances.

Rapidement séchée, rapidement vêtue, Makoto réintégra sa chambre en chantonnant, souriant en entendant les grognements d’Eiichi aux prises avec les poulpes en bas. Allez, elle était dans un bon jour, elle allait aller l’aider ! Un instant juste pour vérifier son téléphone et…


« Tiens, un mail de Sayaka-chan… qu’est-ce que .. O_O KYYYYAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHH ! »

Sautant sur place avec son téléphone serré sur son cœur, la jeune fille continua à hululer et finit par se jeter sur son lit. Toujours gloussant, elle regarda à nouveau son écran, repartit de plus belle en kyiatant et en roulant sur le dos de gauche à droite puis de droite à gauche en battant des pieds, les jambes repliées. Enfin elle s’assit en tailleur et pianota sur son clavier avec une grande maîtrise née de l’habitude.

Citation :
Tu l’as vu où ? Trop craquant !!!! Mercimercimercimerci !!!!

Makoto referma son téléphone, le glissa dans sa poche et descendit rejoindre Eiichi en galopant vers la cuisine. Une fois près de lui, elle dégaina à nouveau son portable pour flanquer l’écran sous le nez de son frère. Là, lumineux sous le soleil, Sadamori Yahei brillait de tout son sourire charmeur.

« Regarde la photo que Sa-chan m’a envoyéééééééééééé ! Non mais regarde comme il est beau !! Aaaaaaaaaaah ! La chance qu’elle a de l’avoir croisé pendant ses vacances ! »

Elle le serra encore contre son cœur avant d’embrasser son écran et de faire retourner le téléphone dans sa poche.

« T’as besoin d’aide ? t’as déjà fait tout… ._. Y’a une tortue ._. »

Sur le pas de la porte de la cuisine, à moitié dedans, à moitié dehors, une tortue les observait, curieuse et silencieuse invitée…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiichi Togawa
Élève de la 2-A

avatar


Personnage
Âge : 17 ans
Chambre / Appart : 109

A savoir :

MessageSujet: Re: [Vacances d'été] Chez Togawa ~ Tempura à toutes heures !   Mer 11 Jan - 10:32

Et oui, Eiichi Togawa était l'efficacité même. Pendant que sa sœur se prélassait dans la salle de bain, lui-même avait commencé par les opérations prioritaires. Autrement dit, il s'était lavé les mains, avait récupéré sa chemise qu'il avait amoureusement et surtout très soigneusement nettoyée avant de la pendre à sécher sur le fil à linge. Ceci fait, il avait été cherché le tee-shirt qu'il utilisait quand il aidait sa mère à la cuisine, avait enfilé un tablier par dessus (on n'était jamais trop prudent avec les poulpes, c'était vicieux comme petites bêtes) et s'était mis au travail malgré son dégoût apparent. Rinçant plusieurs fois la pêche de sa sœur, il finissait le découpage des bestioles quand Makoto déboula dans la cuisine, hystérique.

"Hein ? Quoi ?"

Un portable venait de se coller à son nez et le jeune homme fut obligé de loucher pour arriver à voir l'écran. Autant dire qu'il lui fallut un peu de temps pour reconnaître l'idole du pensionnat et, toujours un peu boudeur, le japonais haussa les épaules :

"T'as encore le béguin pour lui ? Tu changeras jamais..."

Outre le fait qu'il était dans l'obligation de continuer à tirer un peu la tronche à sa sœur, une histoire de philosophie de vie, d'exigence due à la fraternité, tout ça tout ça, Eiichi avait toujours feint de ne pas apprécier Yahei. En réalité, ce n'était pas vraiment le cas, il ne le connaissait pas. Mais comme il n'avait jamais osé aller lui demander de lui servir de modèle, il avait pris le parti de le bouder. Sans le connaître, oui. Chacun ses techniques pour dissimuler sa timidité et Eiichi était du genre à bégayer devant les gens un peu trop populaires.

"Oui, j'ai fini." Confirma-t-il avec un ton légèrement reprochant. Pourtant, sa bouderie ne dura plus très longtemps car à force de tournicoter le téléphone sur le cœur, Makoto avait fini par faire face à la porte derrière eux, et sa dernière remarque poussa son frère à pivoter à son tour. Haussant un sourcil, le jeune homme se rapprocha. Sans manifester beaucoup d'émotion, la tortue le regarda venir vers elle et le suivit des yeux lorsqu'il s'accroupit à côté. A peine esquissa-t-elle un semblant de retraite dans sa carapace quand il posa un doigt sur les jolies écailles couleur de terre. Le jeune homme releva un sourire moqueur vers sa grande sœur :

"On la mange ? Il paraît que c'est bon, la soupe de tortue." Proposa-t-il d'un ton débonnaire, sachant pertinemment que la jeune fille allait protester à grands cris.

"Qu'est-ce que t'en penses, kame-san ?" Interrogea-t-il la petite tête qui repointait le bout de son nez, dardant vers lui un regard un peu plus méfiant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Vacances d'été] Chez Togawa ~ Tempura à toutes heures !   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Vacances d'été] Chez Togawa ~ Tempura à toutes heures !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ginkgo Gakuen :: Hors de l'enceinte de l'école :: Japon-
Sauter vers: