Le lycée sous le signe de l'arbre aux 1000 écus
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 [FIN][Vacances] Gare de Tokyo : train loupé [Togawa-kun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minji Toshihiro
Élève de la 1-A

avatar


Personnage
Âge : 16 ans
Chambre / Appart : 202

A savoir :

MessageSujet: [FIN][Vacances] Gare de Tokyo : train loupé [Togawa-kun]   Sam 6 Aoû - 9:56

Minji était heureuse. Oui c’était le mot qui pouvait désigner l’état actuel de la métisse. Rien de plus beau à ses yeux que d’avoir des vacances mérité. Elle avait gagné la première place aux examens. Elle allait pouvoir participer aux championnats. Elle pouvait aller retrouver sa famille tranquillement sans être déçue de ses résultats. D’ailleurs l’a-t-elle été une fois au cours de sa scolarité ? Pas vraiment. C’était une fille sérieuse en cours et motivée. Pour le prochain examen, elle comptait doubler d’effort pour les sciences. Le fait d’avoir vu ses progrès, lui donnait envie de poursuivre. Viser plus haut ? Le fait de participer à la natation et d’être en concurrence avec les autres élèves de Ginkgo ne faisait qu’amplifier son envie de garder la meilleure place. Mais n’était-ce pas plutôt une certaine manière de garder une forme de confiance en elle ?

Vêtue d’une robe blanche, elle traîna sa valise à trolley derrière elle pour sortir de l’école. Rien que penser à tout le trajet qu’elle devait faire, la déprimait d’avance. Akihito s’était porté volontaire pour l’attendre, mais elle ne voulait le retarder. Elle estimait qu’il devait aussi profiter d’être avec sa famille. En parlant de famille, elle ne savait pas comment aborder le sujet avec ses parents. Pourtant, elle avait de la marge pour pouvoir préparer cette rencontre. De plus, elle devait aussi penser à ce qu’elle allait emporter avec elle à Séoul. Pour le moment, c’était direction gare de Tokyo.

L’étudiante regarda sa montre. En retard…elle allait être en retard. La japonaise fila comme une flèche, bousculant tout sur son passage tel une tornade en s’excusant et continuant de dire qu’elle allait être en retard comme le lapin dans le bouquin de Caroll Lewis. Elle n’aurait pas du partir sur la lune. Si en cours, elle était sérieuse, ce n’était pas le cas une fois à l’extérieur. Arrivée à la gare, le regard vers le panneau d’affichage. C’était bien ce qu’il lui semblait, le train à destination de Fukuoka venait de partir. Elle se renseigna auprès d’un contrôleur pour le prochain train qui ne serait pas avant une heure et demi. A cette nouvelle, elle se laissa tomber sur un siège avant de prendre sa tête entre ses mains. Comment a-t-elle pu faire pour passer à côté de son train ? Elle qui était si ponctuelle habituellement et rarement tête en l’air. C’était la première et ce sera la dernière fois. Son esprit était complètement dans un autre monde pour avoir oublié son train.

La journée ne faisait que commencer. Après avoir ordonnée à son cerveau de retrouver la terre ferme, quelque chose la perturbait. Elle releva doucement la tête, clignait plusieurs les yeux. Comme si elle venait de remarque qu’elle n’était pas assise sur le siège d’attente, mais sur une personne. Son cœur s’accélérait, sa gorge était nouée. Sa tête tourna lentement pour voir derrière elle. Un visage masculin se trouvait dans son champ de vision. Un stress immense venait de l’envahir. Pourtant, les genoux de la personne était assez confortable. Elle se sentait un peu bête et compte tenu de la situation, elle ne pouvait qu’offrir à ce jeune homme un petit sourire nerveux.

« O-o-ohayo…gomen nasai… », dit-elle avant de se relever et de s’incliner cachant ses joues rosies.


Dernière édition par Minji Toshihiro le Mer 23 Mai - 11:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiichi Togawa
Élève de la 2-A

avatar


Personnage
Âge : 17 ans
Chambre / Appart : 109

A savoir :

MessageSujet: Re: [FIN][Vacances] Gare de Tokyo : train loupé [Togawa-kun]   Dim 7 Aoû - 17:57

"Le train à destination de Fukuoka va partir : merci de faire attention à la fermeture des portes ♪"

Ni la voix chantante de la jeune femme de service au micro, ni l'empressement des voyageurs autour de lui, se hâtant pour ne pas rater le coche, ne firent lever les yeux au jeune homme agité assis sur son banc. En jean bien ajusté et tee-shirt sombre de sa création, un sac à dos posé à ses pieds, les lunettes de soleil remontées dans les cheveux, il observait avec beaucoup d'attention la carte des gares et stations de métro de Tokyo qu'il tenait à la main. Pas le temps pour détailler les divers styles des passants qu'il croisait, de déterminer les dernières tendances de la mode dans la capitale cet été. Du moins, pas le temps dans l'immédiat : il voulait être sûr du trajet à emprunter avant de commencer à flâner, la vente ne commençant que dans deux heures...

Ces vacances d'été démarraient vraiment sur les chapeaux de roue. Rentré la veille au soir chez lui, il s'était levé à l'aube ce matin pour être de bonne heure à Tokyo et y passait la journée. Pas le choix : cette grande braderie n'avait lieu qu'une fois par an et il y avait toujours trouvé des pièces intéressantes à un prix dérisoire : pour la bourse d'un petit lycéen, ce n'était pas négligeable ! Ses parents avaient gobé qu'il rejoignait un copain et il s'était fait discret en emportant son gros sac à dos : hey, il fallait bien qu'il puisse ramener discrètement à la maison ses trouvailles, en attendant d'avoir un coin de dortoir où les stocker ! Des tissus, des rubans, des boutons par milliers... Il en bavait presque d'avance, les yeux rêveurs, imaginant son futur trésor et lui, Picsou des couturiers, nageant dans les brassées de couleurs et de matières. Peut-être était-ce son air de benêt réjoui, ou sa façon de fixer avec autant d'intensité un panneau où un petit bonhomme stylisé s'inclinait en s'excusant auprès des voyageurs de devoir leur faire faire un détour à cause de travaux, mais personne ne semblait plus oser s'approcher du jeune homme hypnotisé par ses propres pensées... jusqu'à ce qu'un dos apparaissant dans son champs de vision, puis un poids sur ses genoux, ne le ramènent à la réalité.

"Né ?"

Une belle chevelure brune, une robe blanche (jolie coupe, légère mais assez classique enregistra aussitôt et presque inconsciemment son cerveau névrosé)... a priori, il ne fallait pas être un génie pour deviner qu'il s'agissait d'une jeune fille et un sourire amusé aux lèvres, bien qu'un peu décontenancé, Eiichi attendit qu'elle se rende compte de sa méprise, ce qui évidemment ne tarda pas. S'inclinant légèrement, les mains toujours accrochés à son plan, il lui rendit son salut :

"Ohayo ! Ne vous en faites pas, je suis un peu dans la lune aussi, j'aurai dû me signaler !"

La voix était douce, les accents peut-être un peu féminins mais le long travail qu'il avait fait sur lui depuis des années lui permettait de l'atténuer grandement. A peine une impression fugace pour la plupart de ses interlocuteurs, c'était un gros progrès. Considérant la jeune demoiselle, sa grosse valise, il se prit à penser qu'il lui semblait avoir déjà croisé ce visage... Quoiqu'il en soit, il y avait d'autres questions qui ne se posaient pas et prestement, le jeune homme se releva, écartant d'un coup de pied bien placé son sac, et s'inclina de nouveau :

"Mais j'vous en prie, asseyez-vous ! Je ne reste pas longtemps de toute façon."

Lui-même attendit un peu puis s'installa sur son sac pour continuer à consulter sa carte. Il n'était pas trop à ce qu'il faisait et quelques instants plus tard, relevait le nez vers la jolie jeune fille :

"Excusez-moi, je ne voudrai pas vous paraître impoli mais... vous n'étudiez pas à Ginkgo Gakuen, par hasard ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minji Toshihiro
Élève de la 1-A

avatar


Personnage
Âge : 16 ans
Chambre / Appart : 202

A savoir :

MessageSujet: Re: [FIN][Vacances] Gare de Tokyo : train loupé [Togawa-kun]   Mer 17 Aoû - 22:41

Minji n’osait pas relever la tête vers son interlocuteur. Elle sentait que ses joues étaient encore roses et honteuse, elle ne voulait pas lui montrer. La voix de l’inconnu venait de la rassurer. Elle leva discrètement les yeux vers la personne, en affichant un petit rire nerveux. Elle avait envie de lui dire quelque chose d’un peu idiot. Mais il fallait trouver une improvisation pour pouvoir poursuivre la discussion.

« Ah vous aussi vous étiez dans la lune ? Dans quel coin étiez-vous ? Moi j’étais plus vers le sud de la lune… », dit-elle en laissant sa phrase en suspend. « Oubliez ma bêtise… », ajouta-t-elle en se grattant derrière la tête et détournant légèrement le visage.

Elle avait entendu que le ridicule ne tuait pas. Tant que ça ne le faisait pas fuir. En tout cas, Minji ne comptait pas s’enfuir tout de suite. Quand elle entendit le nom de son école, ça venait de faire tilt dans sa tête. Elle joignait les mains et ses yeux pétillaient. Pour la simple et bonne raison qu’elle venait de reconnaître le garçon. Elle en avait tellement entendu parler, mais de manière assez négatif. Ses camarades avaient des préjugés sur le jeune homme. Pour la métisse, c’était totalement le contraire. Elle était pratiquement émerveillée par ce jeune homme. Non pas pour le garçon, mais pour son talent. La métisse était admirative envers le brun, même si elle ne savait rien de lui, elle savait déjà qu’il était couturier. Enfin, c’était d’après les rumeurs qui circulaient dans les couloirs de l’école. C’est pour cela qu’elle ne pouvait cacher une expression joyeuse. En hochant la tête, elle ne pouvait s’empêcher de se présenter.

« C’est exact ! Toshihiro Minji, première A. Membre du club de journal et de natation…et vous ? Vous ne seriez pas Tanaka-san ? Non…Takada-san…hmmm non c’est la sensei des sciences sociales…Zut, je sais que votre nom commence par la lettre T. »

L’étudiante savait qu’elle était sur la bonne voie, sauf qu’elle avait un trou de mémoire. Elle posa donc son postérieur sur la chaise que le couturier lui avait laissé. Elle le trouvait tellement galant, qu’elle se sentait gênée de le voir assit sur sa propre valise. La main sous le menton tel un détective essayant de reconstituer le puzzle pour résoudre son affaire. Sauf que là, c’était pour un simple nom. Triturant son esprit à la recherche du fameux nom. Les deux noms qu’elle avait cités ne lui étaient pas inconnus. Surtout que Tanaka-san était un sempai aux cheveux verts dont elle avait déjà croisé plusieurs fois et Takada n’était autre que son professeur.

« Je me souviens vous avoir déjà croisé, mais j’ai du mal à remettre la main sur votre nom… »


Dernière édition par Minji Toshihiro le Mer 24 Aoû - 14:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiichi Togawa
Élève de la 2-A

avatar


Personnage
Âge : 17 ans
Chambre / Appart : 109

A savoir :

MessageSujet: Re: [FIN][Vacances] Gare de Tokyo : train loupé [Togawa-kun]   Mer 24 Aoû - 13:50

La réponse de la jeune fille tira un sourire au couturier. Il hésita un instant, pas toujours à l'aise en face d'une jolie inconnue, puis prit un air volontairement indécis, se grattant la tempe :

"En fait, je ne sais pas trop, je crois que j'étais un peu perdu... Il faut dire que je n'ai pas pris la bonne carte."

Et pour prouver ses dires, il étala son plan des transports urbains de Tokyo, qui, en effet, ne ressemblait pas vraiment à un schéma de leur satellite, face cachée ou non.

Plaisanter ainsi avec quelqu'un qu'il ne connaissait pas, ou à peine une légère réminiscence du dernier semestre à Ginkgo, n'était pas vraiment une habitude. A la plage à la rigueur, en terrain familier, devant le restaurant de sa mère, pourquoi pas... Mais le soleil, la mer et les défilés de maillots de bain colorés induisaient des rapports un peu différents entre les gens. Ici, en pleine gare de la capitale, il ne se l'était permis que pour atténuer la gêne de la demoiselle qui s'excusait de sa bêtise, lui faire passer gentiment que c'était loin de l'avoir dérangé. Elle était charmante la brunette, et il était agréable d'avoir une conversation sur autre chose que le garçon qu'elle convoitait, parce que, "toi Eii-chan, tu comprends au moins".

"Ah oui, Toshihiro-san ! Je vous ai vu à la compétition de natation il y a quelques semaines, c'était une belle course !"

Et il se sentait tout à fait légitime pour en juger, après tout, même s'il ne s'était pas inscrit au club, il avait appris à nager avant même de savoir marcher. Sans avoir l'étoffe d'un triton ou d'une sirène (même s'il préférait la forme masculine, on se demande pourquoi) comme son interlocutrice, il se débrouillait bien. Puis, claquant des doigts d'un air amusé, il sourit gayiement à Minji :

"Bravo, vous n'êtes pas très loin ! Togawa Eiichi, 2A, enchanté. Je fais parti du club de cinéma." Puis sur un ton plus maniéré, volontairement un peu ridicule alors qu'il contenait avec peine son hilarité, il énuméra en dépliant ses doigts :

"Mon groupe sanguin est A négatif et je suis du signe du coq. J'adore la couture et les tempura, mais pas trop les lentilles."

Finissant par rire, heureusement en achevant son petit exposé, il croisa les bras sur ses genoux puis pencha légèrement la tête, souriant :

"Désolé, ma sœur lit trop de mangas, ça finit par me griller les neurones. Vous rentrez chez vous je suppose, Toshihiro-san ?"

Il aurait bien aimé lui demander l'autorisation de lui tenir compagnie jusqu'au départ de son train, il se faisait un devoir de rester gentleman jusqu'au bout des ongles, même si en l'occurrence, c'était aussi un peu intéressé, mais il lui semblait que cela aurait été s'imposer, et il ne voulait pas la déranger. A la place donc, il resta sagement assis à côté d'elle, juché sur son siège de fortune, et laissa passer un nouveau silence :

"Moi je passe la journée ici. Il y a une braderie qui débute dans quelques heures, j'espère que j'y ferai des trouvailles intéressantes." Confia-t-il finalement un peu par dessus son épaule sur un ton léger, de celui qui n'attend pas vraiment de réponse si sa conversation importune la jolie demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minji Toshihiro
Élève de la 1-A

avatar


Personnage
Âge : 16 ans
Chambre / Appart : 202

A savoir :

MessageSujet: Re: [FIN][Vacances] Gare de Tokyo : train loupé [Togawa-kun]   Ven 26 Aoû - 14:58

Perdu ? Qui ne le serait pas avec un réseau ferroviaire important tel que Tokyo ? Minji se pencha vers la carte pour constater qu’elle n’était pas bonne. Elle jeta un regard de compassion vers le garçon. La métisse n’avait rien dans ses bagages pour aider le galant jeune homme.

Il l’avait vu à la compétition ? Replaçant une mèche derrière son oreille, elle afficha un sourire gêné en guise de remerciement pour le compliment concernant sa prestation dans la piscine. Quand il annonça son identité, elle releva son visage dans sa direction. Elle avait déjà entendu parler de lui, mais c’était plus des messe-basses peu aimable à l’égard du brun qui faisait du bruit dans les couloirs depuis le début de l’année. Togawa-kun avait l’air d’être quelqu’un d’amusant à écouter. La preuve, elle cachait sa bouche derrière ses deux mains avant d’écraser une petite larmichette avant de répondre à sa question.

« En effet, je rentre à Fukuoka auprès de mes parents. Ils m’ont manqués… », dit-elle en portant un poing vers sa poitrine et en baissant la tête. « …mais je dois attendre le prochain train. »

Elle conservait discrètement sa joie, tandis qu’au fond d’elle, elle avait hâte de les serrer contre elle et de pouvoir leur raconter plein de choses. Minji était peut-être métisse, mais elle avait préservée ses traditions. Si un jour, elle devrait choisir entre les deux pays, elle aurait du mal à faire un choix. Dans son cœur, c’était la Corée et le Japon en même temps. Elle était fière d’avoir des parents de différentes cultures. Une fois en compagnie de son père et de sa mère, elle était plus détendue qu’à l’école. Au pensionnat, elle était sérieuse et travailleuse, tandis qu’à la maison, c’était le rôle de l’enfant qui était au rendez-vous.

« Une braderie dites-vous ? Ça ne vous dérange pas si je participe avec vous ? Ça me permettrait de patienter jusqu’au prochain train. »

Minji regardait tout autour pour repérer la braderie en question avant d’être bloqué durant un instant sur un spectacle. Une personne dansait dans la gare en imitant le danseur cubain dans le film « The Mask ». Elle secoua la tête avant de reporter son attention sur Eiichi. Si elle aurait été seule, elle aurait sûrement accompagné le danseur avec les maracas.

« Vous avez l’air d’être assez au courant…vous participez souvent à ce genre d’événement ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiichi Togawa
Élève de la 2-A

avatar


Personnage
Âge : 17 ans
Chambre / Appart : 109

A savoir :

MessageSujet: Re: [FIN][Vacances] Gare de Tokyo : train loupé [Togawa-kun]   Jeu 22 Sep - 7:13

Rien ne pouvait gâcher l'humeur d'Eiichi en cette belle matinée : ni sa blague tombée à l'eau (bon ok, elle n'était pas terrible, celle de la carte de la lune... celle de la présentation façon héroïne de shojo avait marché au moins, même si -1 pour sa virilité), ni la perspective que la jeune fille avait son prochain train dans deux heures, ce qui était déjà bien mais qui le décevait quand même un peu. Le temps passait toujours trop vite en charmante compagnie. Comme d'habitude lorsque la conversation s'orientait doucement mais surement vers sa passion, ses yeux recommencèrent à briller et il s'agita sur son sac, s'avançant un peu sur celui-ci et manquant de tomber au passage (il faut dire que son perchoir était moins stable qu'un vrai banc) :

"Oh non, pas du tout ! Si je peux aider à ce que vous ne vous ennuyiez pas trop en attendant votre train, ça sera volontiers."

Un grand sourire commençait à manger son visage et le mouvement incessant de ses mains ponctuait ses explications enthousiastes :

"Le plus souvent possible ! Celle-là a lieu une fois par an, c'est très grand, il y a surtout des matières pour les gens qui aiment coudre, mais on trouve aussi pas mal de stock de fringues. Les magasins spécialisés sont très chers, pour les gens comme moi, c'est vraiment une bonne occasion."

"Les gens comme moi", l'expression lui venait naturellement aux lèvres maintenant, alors qu'il l'avait tellement entendu prononcé de façon méprisante, un petit sourire moqueur au coin des lèvres... Mais enfin, il était assez fort pour les supporter à présent, et Minji n'avait pas l'air d'une fille au dédain facile.

Se levant d'un bond -il avait de toute façon du mal à tenir en place longtemps si ce n'était pas penché sur sa machine à coudre-, il tendit galamment la main à la jeune fille pour l'aider à se relever.

"Ne perdons pas de temps alors ! Le matin est un des moments les plus agréables, il y a moins de monde, on fait des affaires très intéressantes. Vous voulez laisser votre sac à la consigne ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minji Toshihiro
Élève de la 1-A

avatar


Personnage
Âge : 16 ans
Chambre / Appart : 202

A savoir :

MessageSujet: Re: [FIN][Vacances] Gare de Tokyo : train loupé [Togawa-kun]   Mer 12 Oct - 21:11

Voir la joie, la gai(ou gay)eté du garçon devenait un tantinet contagieux. La preuve, elle venait de crier un « waouw ! » assez fort pour attirer les yeux alentours. Un cri qui provenait directement du cœur. Minji s’avança vers le garçon pour montrer ses yeux qui était remplis d’étoile. Un peu de compagnie ne ferait pas de mal. Mais une petite pensée l’arrêta. Qu’en penserait Akihito ? Elle ne faisait rien de mal et c’était dans sa nature d’aborder des personnes qu’elle croisait de temps en temps à l’école. De plus, la plupart de ses relations avec des garçons n’étaient qu’amicaux. Et puis, elle avait du mal à penser à un autre garçon que son amoureux. Pour le moment, il fallait savoir tuer le temps et Eiichi avait trouvé la solution.

Le fait d’écouter son interlocuteur parler de chiffon, amplifiait ses yeux pétillants d’admiration. «…pour les gens comme moi… », ces mots sonnaient étrangement dans ses oreilles. Y’a-t-il réellement une différence ? Aux yeux de la brune, non. Elle mettait tout le monde sur un même pied d’égalité. Tout le monde vit comme il le peut avec leurs propres moyens. Bref, la braderie allait commençait et la métisse écouta la proposition du garçon. Faire des achats en étant plus légère serait la bienvenue. C’est en hochant la tête à son camarade d’école, qu’elle posa son sac à la consigne. Elle retourna auprès d’Eiichi et se laissa guider.

« Je trouve que ce vous faites est intéressant. C’est dans les gênes ? Parce qu’en dehors des couturiers que je vois à la télévision, je suis ravie d’en avoir un à mes côtés. Maintenant, je sais à qui m’adresser si j’ai un souci d’ourlet. Pour ma part, je ne suis douée qu’en cuisine pour ce qui concerne le travail manuel. Je sais ! Quand je vous apporterez ma robe à recoudre, je vous préparerez des pâtisseries, c’est un bon échange, non ? »

Sa main s’avança directement sous le sien, mais elle s’arrêta à mi-parcours. Elle se demandait si c’était une bonne idée d’être aussi direct avec les personnes. Il pourrait trouver ce geste impoli, mais il n’avait pas l’air d’être gêné plus que ça. La brune préféra s’abstenir de son geste et replaça son bras le long de son corps. Elle marchait à côté de lui tout en observant les articles.

« Au fait, vous pouvez me tutoyer, vous savez. Si vous êtes en deuxième année, vous devez être un peu plus âgé que moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiichi Togawa
Élève de la 2-A

avatar


Personnage
Âge : 17 ans
Chambre / Appart : 109

A savoir :

MessageSujet: Re: [FIN][Vacances] Gare de Tokyo : train loupé [Togawa-kun]   Mar 1 Nov - 17:59

Kawaii ! Décidément, Minji-chan était vraiment mignonne, surtout pour quelqu'un qui comme Eiichi, avait un cœur d’artichaut (ce devait être de famille...). Ravi d'être accompagné d'une jeune fille aussi charmante mais qui ne lui parlait pas comme à sa meilleure copine, le garçon se fit un point d'honneur de lui faire passer quelques heures agréables en attendant son train. Il n'avait pas remarqué qu'elle avait failli lui attraper le bras et restait donc sagement à côté d'elle, croisant ses mains derrière la nuque en riant à sa question :

"Dans les gênes ? Non pas vraiment. Enfin, ma grand-mère m'a appris les bases, mais je suis le seul de la famille à avoir la fibre artistique. Ma sœur est plutôt branchée sport et pêche."

La première année lui proposa alors un deal alléchant, c'était le cas de le dire, et à son tour, les yeux du jeune homme s'allumèrent comme les ampoules d'un sapin de noël :

"C'est une très bonne idée même ! J'adore les gâteaux ! Il toussota en se rendant compte qu'une fois de plus, sa voix partait un peu trop dans les aigus. Et puis ça me fera vraiment plaisir de vous aider si vous avez quelque chose, que ce soit une réparation ou une création. Ou si vous connaissez des gens que ça intéresse, tout est bon pour se faire la main."

Ils arrivaient à la braderie et dès les premiers stands, le jeune homme commença à expliquer à sa camarade les différents tissus, les choses à vérifier avant d'acheter. D'une main ayant soudainement gagnée en assurance, il tâtait les matières et en observait les jeux de lumière, commençant à marchander sec quand Minji lui fit remarquer qu'il pouvait la tutoyer.

"Oh... Je ferai comme ça alors. Répondit-il en se tournant vers elle, rougissant un peu. Tu peux me tutoyer aussi, évidemment... Minji-chan. Oooh ! Tu as vu comme il est beau celui-là ? Ça serait magnifique en Yukata !"

Déjà reparti dans ses délires et bien décidé à remporter la chute de tissu, une belle pièce d'un coton vert qu'il trouvait a-bso-lu-ment adorable, le jeune homme fit rapidement abdiquer le vendeur qui lui céda les quelques mètres tant désirés pour une bouchée de pain. Triomphant, le couturier plia avec soin son achat et le rangea dans son sac à dos :

"Tu veux qu'on aille du côté des vêt... Ooooh des boutons !"

La Terre appelle Eiichi, répondez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minji Toshihiro
Élève de la 1-A

avatar


Personnage
Âge : 16 ans
Chambre / Appart : 202

A savoir :

MessageSujet: Re: [FIN][Vacances] Gare de Tokyo : train loupé [Togawa-kun]   Dim 8 Jan - 23:32

Alors là ! Minji était fasciné par ce couturier sans raison particulière. En tout cas, elle avait envie de découvrir ses œuvres et était prête à se porter volontaire pour être un modèle si il en avait besoin. Il était donc le seul à coudre, mais qu'en pensait les membres masculins de sa famille ? Peut-être qu'ils n'étaient pas au courant de la passion du jeune Togawa...Tant de question de curiosité se bousculait dans sa tête, qu'elle s'abstenait de demandé par politesse. C'était assez marrant de voir un garçon qui aimait le monde de la mode et de savoir que sa sœur était plus sportive. Elle ne savait pas quoi elle ressemblait d'ailleurs. Enfin, elle la rencontrera sûrement un ces jours.

« Aucun souci ! Si une personne à un souci d'ourlet ou autre, je te conseillerai à mes amis. »

Dès l'entrée de la braderie, les oreilles de la jeune journaliste étaient attentives aux paroles du garçon. Elle hochait la tête et touchait certains tissus pour différencier les matières. Minji était peut-être une fille, mais elle avoua qu'elle ne lui arrivait pas à la cheville. A part le coton et la soie, elle ne savait rien d'autre concernant les chiffons.

« Ah oui, il est magnifique ! », s'exclama-t-elle en regardant de plus près le tissu avec des yeux remplis d'étoiles.

De plus, la jeune fille était étonnée de la facilité qu'Eiichi entreprit de négocier le prix du tissu. Elle le regarda à nouveau en clignant des yeux. Décidément, il était plein de surprise.

« Waouw...tu m’impressionnes dis donc...on dirait que t'as fait ça depuis ta naissance. », dit-elle ironiquement.

Tout en poursuivant leur visite de la braderie. Elle fixa de nouveau Eiichi qui avait l'air très intéressé par des boutons de vêtements. Elle en prit un, puis ferma un œil pour regarder de l'autre dans l'un des quatre trous avant de le poser dans la paume de sa main et de questionner son interlocuteur.

« Pourquoi t'es si content de voir des boutons ? Tu les collectionnes ? »

Ce n'était pas pour lui faire une remarque ou autre, mais afin de mieux le comprendre et de se préparer à d'éventuel exclamation en vue d'autres boutons. La jeune brune ne voyait pas trop la différence entre un bouton et...un autre bouton...en dehors de leurs formes ou de leurs couleurs, ce n'était que de simple boutons qui servent à boutonner des vêtements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiichi Togawa
Élève de la 2-A

avatar


Personnage
Âge : 17 ans
Chambre / Appart : 109

A savoir :

MessageSujet: Re: [FIN][Vacances] Gare de Tokyo : train loupé [Togawa-kun]   Mer 2 Mai - 8:43

"J'adooore les boutons ! Répliqua-t-il à la jeune fille et ce, malgré ses petites piques. Tout ça restait bon enfant et il ne s'en offusquait pas. Sur une pièce assez banale, le bon bouton peut tout changer !"

La pauvre Minji dut supporter pendant de longues minutes son camarade extatique qui ne s'écarta du stand qu'à regret et avec un volumineux sachet rempli de ses trouvailles. Les deux lycéens continuèrent à évoluer parmi les étals un certain temps mais malgré son excitation, Eiichi restait conscient d'être accompagné. Prévenant, il proposa à la jeune fille une pause rafraichissements vers la moitié de leur périple, pause qu'il mit à profit pour faire l'inventaire de ses achats et expliquer à sa camarade tout ce qu'il pouvait en tirer, toutes les idées que ça lui donnait.

"Tu sais, j'aimerai bien te faire un yukata un jour, enfin si tu veux bien !" Osa-t-il en caressant doucement la première pièce de tissu qu'il avait acheté, celle d'un joli vert doux dont il était sûr qu'il irait très bien à la brunette.

Les consommations payées, et offertes, bien entendu, bien que son portefeuille commença à dangereusement se vider, le 2ème année interrogea timidement la jeune fille du regard. Il y avait deux-trois choses qu'il aurait bien aimé voir encore, et même s'il reviendrait après l'avoir raccompagnée à la gare, ça aurait été mieux d'y aller maintenant, tant que les allées n'étaient pas trop envahies... Heureusement, Minji était gentille et lui concéda deux nouveaux arrêts, c'est donc le sac déjà bien rempli qu'il l'accompagna jusqu'à la gare pour prendre son train.

"J'espère que je ne t'ai pas trop ennuyé avec mes histoires. S'excusa-t-il. Il avait essayé de varier sa conversation pour la divertir un peu plus mais ça n'était pas évident et il avait peur que la 1ère année soit trop polie pour avouer s'être ennuyée. En tout cas, c'est promis, si un jour on a l'occasion de refaire un tour ensemble, c'est toi qui choisira où. Encore désolé !" Conclut-il en s'inclinant.

Quand enfin, il fut certain que la demoiselle soit bien installée, le garçon attendit que le train démarre pour la regarder s'éloigner, puis fit demi-tour. Il avait encore de longues heures devant lui pour ses emplettes, bien qu'il risqua d'être vite freiné par l'état de ses finances. Triste monde.

[HRP : Fini pour moi, je te laisse conclure/raconter ta version des faits si t'en as envie :3.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minji Toshihiro
Élève de la 1-A

avatar


Personnage
Âge : 16 ans
Chambre / Appart : 202

A savoir :

MessageSujet: Re: [FIN][Vacances] Gare de Tokyo : train loupé [Togawa-kun]   Mer 23 Mai - 11:27

Minji leva le nez en l'air tout en plissant les yeux et essayant d'imaginer un habit avec boutons et un autre sans boutons. Finalement, un bouton pouvait être bien esthétique à l'oeil sur un habit. D'ailleurs, elle en prit quelques uns dans sa mains pour les observer de plus près. Il y avait de toute sorte, du plus coloré au plus sobre, du plus petit au plus gros. Elle le laissa terminer pour lui donner son avis.

« Finalement, c'est pas si banal que ça un bouton. C'est vrai que ça peut changer sur un vêtement simple. »

Après avoir partagé des avis sur les chiffons ou encore même les boutons, la métisse lui confia qu'elle aimerait revenir lors d'une nouvelle brocante et pourquoi pas avec son nouvel ami. Elle replaça une mèche derrière son oreille et fixa le tissu qu'il était en train de toucher. Elle baissa la tête cachant une petite gêne avant de se tourner avec un grand sourire.

« Ça sera avec grand plaisir pour le yutaka Togawa-kun, j'ai hâte de le porter. »

Pour la métisse, il était temps de rejoindre son train qui n'allait pas tarder à entrer en gare. Pendant tout le chemin, Minji a joué la journaliste en lui posant pleins de questions sur les différents tissus qu'il pouvait connaître. Elle était à l'écoute et elle était intéressée par ce qu'ils venaient d'acheter ensemble. Elle secoua la tête puis lui tapota l'épaule.

« Ne dis pas de bêtises enfin, tu ne m'as pas ennuyée. J'ai adorée faire cette brocante et puis tu m'as appris pleins de choses sur les tissus. »

Son train était arrivé et il ne fallait pas qu'elle le loupe cette fois-ci. Elle monta à l'intérieur rangea sa valise et alla s'asseoir près de la fenêtre pour saluer une dernière fois Eiichi. Après quelques minutes, le train démarra et la jeune brune s'endormit. Dans sa ville natale, sa mère l'accueillie les bras ouvert et morte d'inquiétude de son retard. Minji allait avoir besoin de beaucoup boire du coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [FIN][Vacances] Gare de Tokyo : train loupé [Togawa-kun]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FIN][Vacances] Gare de Tokyo : train loupé [Togawa-kun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ginkgo Gakuen :: Hors de l'enceinte de l'école :: Japon-
Sauter vers: