Le lycée sous le signe de l'arbre aux 1000 écus
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 A man in black ( Sasuke )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: A man in black ( Sasuke )   Ven 7 Oct - 13:18

Pourquoi il fallait absolument être toujours élégant quand on était invité à des évènements officiels ? Takeo se sentait comme un clown tiré à quatre épingles dans son costume gris dont il avait laissé la veste ouverte. Il n'avait pas l'habitude de se balader dans ce genre d'accoutrement, et il devait avouer que ça lui donnait un air plus âgé, et plus... Mature ? Il avait surtout envie de sauter dans un t-shirt large et un jean usé. Sa cravate n'était pas encore nouée et pendait des deux côtés de son cou en attendant qu'on s'occupe d'elle. Il avait encore un peu de temps devant lui avant de se sentir étranglé comme un futur pendu. D'ailleurs, les cheveux en bataille et une cigarette au bec, ça lui donnait un look moins austère. Mais en y réfléchissant, il ne serait peut-être pas le plus ridicule de tous...

Il osait imaginer à quoi ressemblerait Sasuke dans le costume noir qu'il avait préparé pour lui. C'était en réalité plus la perspective de jouer avec les nerfs du jeune homme qui l'amusait, le costard était un bonus duquel il ne s'était pas privé. Takeo l'attendait non loin d'une salle prise d'assaut par des hommes d'affaires, mais pas à Hachioji, dans une ville voisine à la population plus importante. Pour comprendre comment ils en étaient arrivés là, il fallait savoir qu'Hebigami avait une nouvelle fois frappé. Ca faisait un moment que victime et bourreau – à savoir qui avait quelle place ? - se côtoyaient maintenant, et on pouvait affirmer que la fouine n'était pas un cadeau pour le yakuza. Ce dernier avait pourtant eu de la chance, ces temps-ci, Mizuki ne s'était pas manifesté, jusqu'à il y a deux jours à peine en lui laissant un message vocal sur son portable.

Code:
" Sasuke-kun, quel plaisir de composer ce numéro. Je t'offre une occasion d'honorer ta promesse et de jouer le pitbull. Rendez-vous vendredi, à 10h sur la place principale à Hachako, tu connais cette ville, je n'en doute pas. Je te donnerai toutes les indications une fois là-bas. "

Clair, net et concis, il ne doutait pas qu'il retrouverait le rônin là-bas à la date et l'heure prévue. Deux raisons expliquaient le fait qu'il ne lui avait rien dit directement. La première, car il était presque certain que Sasuke refuserait le type de mission qu'il allait lui confier, il était peu probable qu'il accepte de jouer les gardes fous quand la vie de Takeo n'était pas vraiment en danger. C'était un caprice de diva, le terme exact à utiliser. La deuxième... Pour le faire chier. Bah oui, on ne se refait pas, il l'obligeait à se déplacer en voiture jusqu'ici dans une totale conjecture. C'était amusant de l'imaginer en train d'évoquer les possibilités qui pourraient résulter d'un tel appel. Puis, il y avait toujours cette histoire de costard. La journée s'annonçait divertissante malgré sa présence demandée à cette conférence durant laquelle il allait s'ennuyer, sauf lorsque ce serait son tour de passer. C'était également l'occasion de prendre des nouvelles du jeune homme sur lequel il n'avait cessé de garder un oeil malgré son silence. Il avait appris à le connaître, un minimum vital tout du moins, et savait que les apparences n'étaient pas à prendre en compte avec Saeba. C'était donc l'opportunité de savoir psychologiquement parlant il se trouvait au bord du gouffre ou s'il se contentait de suivre son quotidien avec un détachement que le stalker savait ne pas être tout à fait vraie. De plus, même encore aujourd'hui, Sasuke avait l'art de piquer la curiosité et l'intérêt mal placé du jeune brun qui avait trouvé en lui un sujet d'étude très prenant. Du moins, ça c'était quand le technicien n'était pas exaspéré par la protection parfois envahissante qu'il lui avait promise depuis ce fameux soir de leur rencontre.
Revenir en haut Aller en bas

Personnage
Âge : 22 ans
Chambre / Appart : 108

A savoir :

MessageSujet: Re: A man in black ( Sasuke )   Sam 8 Oct - 8:28

Il aurait du se douter que le calme ne serait que de courte durée. Pas de missions dangereuses depuis trop longtemps, pas de choses palpitantes en vue. Il commençait presque a s'y habitué dis donc.. mais ca aurait été trop beau. Il avait reçu un message de Takeo... et bizarrement en entendant le son de sa voix, Sasuke savait déjà pertinemment qu'il allait le mettre dans une galère sans nom! Jouer au pitbull? Sasuke grogna légèrement en entendant le reste des instructions. Il se prenait pour qui? Pour son supérieur? Certes il avait promis de le protéger mais a ce niveau là il avait plus l'impression d'être le domestique de service plutôt qu'autre chose... Et il avait soudain très envie de liquider lui même Takeo pour rendre les choses plus simples! Il avait grogner un peu plus en raccrochant le téléphone rageusement et il avait été de mauvaise humeur pour le reste de la journée, évitant les gens plus que d'habitude et allant même jusqu'a s'enfermer dans sa voiture pour éviter les élèves. Il n'en était sortit qu'a la nuit tombée pour retourner dans sa chambre sans parler a personne, se glissant dans son lit en silence.

Inutile de dire qu'il détestait attendre que le jour arrive. Il avait le don de se faire tout un tas de films tous plus déplaisants les uns que les autres. Et le jour j arriva. 10h... Il devait être dans la ville voisine a 10h. Le seul problème c'est que vendredi il devait travailler sur le chantier avant d'avoir ses cours du soir. Il avait du mettre en place tout un stratagème avec son supérieur pour libérer sa journée, prétextant qu'il avait besoin d'une journée pour lui, pour régler des affaires personnelles importantes. Ce qui était bien dans la mafia c'est que les gens de son propre clan ne posent jamais trop de questions pour les affaires personnelles, ils comprennent bien le sens du mot secret. Son supérieur lui avait donc donné sa journée en lui demandant s'il avait besoin d'un "soutient", comprendre par là quelques hommes armés pour l'accompagner. Il avait refusé même s'il avait un doute et il avait prit la route. Vêtu comme a son habitude: un t-shirt long noir, un baggy avec des chaines, des bracelets a pointes sur les poignets et un collier en fil barbelé autour du cou. Inutile de dire que Sasuke passait rarement inaperçu.

Il arriva a proximité de la place, s'y gara et attendit sur la place en regardant l'heure sur son téléphone: 10h05. Un peu de retard, rien de bien grave. Il s'alluma une cigarette et attendit un moment avant de se mettre a chercher Takeo, il n'eut pas beaucoup de mal a le trouver, il était là lui aussi. Il s'en approcha d'un pas lent et désinvolte, les mains dans les poches et le même regard insipide que d'habitude. Il se placa a côté de lui en grognant légèrement.

"C'est quoi ce délire... Qu'est ce que tu me veux..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: A man in black ( Sasuke )   Lun 10 Oct - 15:48

Le pitbull était arrivé dans un grognement significatif sur son humeur journalière – qui était de toute façon toujours morose. Pendant un instant, Takeo s'était imaginé devoir agiter un os devant la truffe de Sasuke pour qu'il daigne montrer un peu d'enthousiasme. Mais en y réfléchissant à deux fois il était presque sûr de se recevoir un uppercut s'il osait faire ça, et encore l'uppercut, c'était la conséquence la plus douce à laquelle il aurait droit. Tant pis, il ferait avec sa mauvaise humeur qui n'était pas prête de s'améliorer après qu'il lui aurait annoncé pourquoi il l'avait fait venir. Le technicien prit néanmoins tout son temps, s'amusant à tirer une bouffée digne d'un championnat qu'il expira ensuite par les narines dans un nuage de nicotine. Oui, il se prenait pour un dragon, et alors ?

" J'ai besoin de quelqu'un de confiance, l'histoire d'une petite heure. Pas que je te fasse confiance... " Il haussa les épaules. " Disons que tu es celui dont je me méfie le moins, à peu de choses prés. "

Il n'était pas sûr que ses autres connaissances ne représenteraient pas de gros risques pour ses affaires qui étaient néanmoins importantes à ses yeux. La vie d'un ordinateur dernier cris était beaucoup plus précieuse pour lui que l'existence d'un autre homme, à choisir il sauverait ses machines. La vipère se débarrassa de sa clope avant de se cramer les lèvres puis fit signe au rônin de le suivre. Il contourna le complexe dans lequel se déroulait la réunion pour entrer à l'intérieur par une entrée plus discrète. Il sortit une carte de sa poche et la glissa dans une fente pour qu'ils aient l'autorisation d'ouvrir la porte – comme quoi, l'établissement était sécurisé, mais les yakuzas et autres criminels étaient plus malins qu'une porte blindée. Ils traversèrent un dédale de couloirs jusqu'à rentrer dans une petite salle visiblement mise à la disposition de Mizuki, puisque ses affaires y étaient étalées un peu partout. Sur la table étaient étalés plusieurs prototypes technologiques dont il était difficile de deviner la nature et énormément de pages criblées de nombreuses notes. La vipère sortit un paquet de cigarettes qu'il secoua pour vérifier qu'il était vide, tout en prenant la parole.

" Une de mes connaissances m'a demandé de participer à une réunion importante, t'expliquer sur quoi porte le sujet est inutile... Tu ne pigerais rien. " Il lança son paquet dans la poubelle la plus proche. " Bref, dans le monde des affaires, tous les coups son permis et il y a 80% de chances qu'on rencontre certains problèmes. " Il le regarda. " Tu as l'oeil pour repérer les individus louches qui risqueraient de saccager nos travaux. "

Dans la globalité, c'était dit, la mission n'avait rien de très compliqué pour un yakuza expérimenté, même si celui-ci était réduit à surveiller du matos technologique plutôt que de buter d'autres personnes. Une évolution de carrière, peut-être ? Mais ça aurait encore été trop simple – et trop peu jouissif – pour Takeo s'ils s'étaient contentés de ça. Il y avait un petit détail d'ailleurs accroché au mur dont il devait lui faire part.

" Le hic c'est qu'habillé comme ça, c'est pas possible... Enfile-ça. "

Il pointa négligemment le magnifique – ironique – costume noir qui semblait presque appeler Sasuke histoire de se faire porter. De toute façon, Mizuki était dans le même bateau, obligé de se trimbaler en costard. Il tenta de s'attaquer à ce noeud de cravate qui lui tenait tête depuis qu'il était arrivé.
Revenir en haut Aller en bas

Personnage
Âge : 22 ans
Chambre / Appart : 108

A savoir :

MessageSujet: Re: A man in black ( Sasuke )   Ven 21 Oct - 12:48

Se faire siffler comme un chien avait quelque chose de déplaisant a la base... encore plus quand on se nommait Sasuke et qu'on avait toujours eu en horreur le fait d'être prit pour un caniche par le dernier des imbéciles! En temps normal, Sasuke lui aurait sans doute déjà envoyé un coup de poing en pleine face avant de lui trancher proprement la langue pour lui apprendre les bonnes manières... d'ailleurs en temps normal, il ne se serait même pas déplacé. Le seul petit problème c'est qu'il se devait d'assurer la protection de Mizuki... pour la bonne et simple raison qu'il ne voulait pas avoir le sang d'un innocent de plus sur les mains, par sa faute. Il aurait du le tuer il y a de cela bien longtemps. Il en avait reçu l'ordre... et il avait désobéit. Il avait mentit a son clan pour protéger la vie de cet insupportable individu! C'était a se demander pour quoi il continuait de le couvrir! Et pourtant l'idée lui avait effleuré l'esprit de nombreuses fois. Cette irrépressible envie de lui briser la nuque pour lui retirer une bonne fois pour toute ce sale petit sourire mesquin de ses lèvres! Sasuke serra les dents aux premiers mots de Mizuki. Quelqu'un de confiance? Il avait frappé a la mauvaise porte... Sasuke était certes quelqu'un de confiance mais uniquement pour ceux de son clan. Et pourtant il allait devoir faire avec....

Il suivit Takeo sans dire un mot, espérant en apprendre un peu plus sur cette affaire. Il allait lui parler d'une attaque yakuza a un moment ou a un autre, n'est ce pas? C'est ce que Sasuke espérait car s'il lui avait offert sa parole pour assurer sa survie, cette offre n'était valable que face a un danger réel... et si Takeo s'imaginait que Sasuke allait se contenter de jouer les gardes du corps pour un problème qui ne le concerne pas il se foutait le doigt dans l'oeil jusqu'au coude!!! Ils entrèrent ensembles dans le bâtiment, Sasuke prenant soin de noter les issues de secours, les caméras de sécurités et autre chose utiles. Une sorte de déformation professionnelle. Il entra dans la pièce et referma la porte derrière lui, observant les lieux. Toujours aussi bordélique celui la... Mais là où il tilta le plus.. se fut sans aucuns doutes quand Mizuki pointa le costard du doigt! Sasuke sentait son sang bouillir dans ses veines et plus il essayait de se calmer plus il avait envie de dévisser la tête de ce sale petit prétentieux! C'est donc sans la moindre retenu qu'il fit plusieurs pas vers Takeo pour le saisir sans la moindre douceur au niveau de sa gorge et le serrer légèrement.

"Tu te fous de ma gueule Mizuki?!"

Il serra un peu plus et quand il estima que Takeo avait suffisamment frôlé la crise d’asphyxie il le relacha, sans la moindre douceur! Tournant les talons pour aller se calmer un peu plus loin dans la pièce.

"J'assure ta protection contre la mafia! Je suis pas là pour jouer les garde du corps lors d'une conférence a la con! T'as pas l'air de bien comprendre dans quelle merde tu me mets!"

Il jeta un coup d'oeil au costard qui ressemblait étrangement a celui qu'il devait mettre lors des missions a remplir pour son clan et quand il devait se présenter devant son Oyabun.

"Et tu peux rêver pour que je mettes ca!"

Il poussa un léger soupire et se massant la nuque, reprenant un peu son calme et lancant un rapide coup d'oeil a Takeo avant de soupirer de nouveau.

"Je t'ai fait une promesse... c'est de te protéger toi, pas tes ordinateurs a la con, pas tes amis, pas tes affaires ou tes recherches... toi et seulement toi..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: A man in black ( Sasuke )   Jeu 17 Nov - 23:12

Comme d'habitude, un yakuza calme et observateur, prompt à analyser les moindres recoins d'un seul coup d'oeil. Une vision d'aigle et une dextérité à imaginer mille et un plans au cas où les choses tourneraient mal. Pessimiste le petit ? Non, prudent pardi. Malgré le calme apparent, ce n'était que la lave camouflée sous la croûte terrestre qui finirait pas entrer en éruption à un moment ou à un autre, Takeo le savait. L'explosion ne tarderait certainement pas, la fouine avait un talent certain pour foutre la plupart des gens en rogne. Qu'est ce qui allait l'énerver le plus ? Une mission banale et monotone ? Le fait qu'il le prenne pour un toutou qui accourait quand il le sifflait ? L'obligation de porter un costard au risque de ressembler à un croque-mort ? Ou juste être dans la même pièce que lui, théorie qui avait déjà été démontrée par le passé. Peu importe la raison précise, les choses tournèrent une fois de plus comme il les avait imaginées : par la rage d'un malfrat qui aime parler avec ses poings, Concentré sur son foutu noeud de cravate, il ne vit pas arriver la poigne de Sasuke qui le priva d'oxygène. Dents serrées, un oeil sur deux fermé, il empoigna à son tour l'avant-bras de son agresseur en le serrant avec force à défaut de pouvoir le faire lâcher. Un peu de réalisme, l'étudiant était capable de lui refaire le portrait à sa guise sans que l'Hebigami n'y puisse grand chose, le niveau de brutalité n'était absolument pas le même. Le technicien n'était pas un homme sans ressource et aimait lui tenir tête même sur un terrain où il avait déjà perdu d'avance. Heureusement qu'il savait courir vite lorsque la situation l'exigeait, ça lui avait sauvé la vie plus d'une fois.

Surtout concentré dans son record d'apnée, il ne put de nouveau gonfler ses poumons que lorsque la pression disparut. Il se pencha légèrement en avant, main sur sa gorge et toussa plusieurs fois en reprenant son souffle. Toujours aussi diplomate, le yakuza. A force, Mizuki se disait qu'il était adepte du masochisme pour pousser le vice jusqu'à la maltraitance physique qui lui arrivait bien trop souvent à son goût. Bon, certes, il le cherchait bien. Ceci étant, il redressa ses yeux plissés vers l'étudiant lorsqu'il reprit la parole, avec en prime de fabuleux maux de tête. Il rebaissa la tête vers le sol en soupirant.

« Tu protèges mon matos, tu protèges mes investissements. Tu protèges mes investissements, tu me protèges moi. Un bon matériel garantit parfois la survie, tu devrais le savoir, pauvre cloche. »

Une goutte sombre tâcha soudainement le sol, puis une deuxième. Takeo se redressa, se rendant compte d'un saignement de nez absolument inattendu. La tentative d'étranglement du jeune homme l'avait plus esquinté qu'en apparence, ses vaisseaux sanguins n'avaient pas résisté et avaient décidé de se faire la malle par ses narines, extra. Quelques perles sanguines tachèrent sa chemise avant qu'il ne tente d'arrêter l'écoulement avec sa main.

« Bravo, petit con. C'est pas comme ça que tu vas me protéger. »

Il retira rapidement sa veste et se servit de sa cravate pour absorber son hémoglobine. Il se dirigea ensuite vers la petite pièce juste à côté, qui comportait seulement un lavabo et un grand miroir. Ce n'était pas la première fois que ce genre de saignement le prenait, heureusement ça n'avait rien de grave, juste une pression un peu trop forte qui finirait par s'atténuer d'elle-même. Il repensa un instant aux dernières paroles du jeune homme et à cette fameuse promesse... Pourquoi mettait-il un tel point d'honneur à vouloir être son protecteur ? Malgré tout ce temps, le technicien n'en savait rien, et ça continuait à titiller sa curiosité. Les écarts de comportement qu'il manifestait parfois étaient étranges, encore quelque chose qu'il ne parvenait pas à s'expliquer. S'agissait-il d'une affinité extra-professionnelle ? C'était bien le seul domaine dans lequel Mizuki avouait volontiers son inculture. Peut-être qu'un jour, lorsqu'il aurait du temps à perdre, il se pencherait sur une étude comportementale du genre humain sur la construction des relations intimes. M'ouais.

La fouine s'observa dans le miroir, plus de saignement, bonne nouvelle. Mais sa chemise et sa cravate, elles, avaient rendu l'âme. Il laissa la cravate dans le lavabo puis retira son haut en revenant dans la pièce où se trouvait Sasuke.

« C'est pas un boulot compliqué que je te demande, je suis quasiment certain qu'il y aura aucun pépin, mais on est jamais trop prudent. Tu veux une distribution de bons points pour tes bonnes actions ? » Il se tourna vers lui d'un air nonchalant. « T'auras une glace à la sortie, et un Action Man pour t'amuser. »

Se foutre de lui ? Il aimait tellement ça, même quand c'était lui qui était en difficulté. C'est à moitié à poil – torse nu en l'occurrence - que Takeo se promena dans la pièce sans la moindre gêne. Il se mit à fouiller dans ses affaires en chantier dans un coin et s'arrêta sur plusieurs chemises avant d'en choisir une bleue ciel.

« Et le costume t'ira très bien. Tu seras jamais plus ridicule que moi dans ces costards de toute façon, et tu le porteras pas bien longtemps. Puis... » Il se tourna en sa direction. « T'as la gueule de l'emploi. »

Il mit sa chemise et commença à fermer le premier bouton du bas. Ca s'annonçait mouvementé en négociations.
Revenir en haut Aller en bas

Personnage
Âge : 22 ans
Chambre / Appart : 108

A savoir :

MessageSujet: Re: A man in black ( Sasuke )   Mar 29 Nov - 16:45

Alors il avait été appelé pour jouer les... garde du corps? Non mais c'était une blague? Hin? .... Apparement non, Takeo semblait sérieux. En même temps c'était pas son genre de faire des blagues et celle là aurait été de particulièrement mauvais gout. La belle affaire, pas étonnant qu'il ne lui ai rien dit au téléphone, Sasuke ne serait pas venu. Il ne lui restait plus qu'a rentrer maintenant, il n'avait de toute évidence rien a faire ici, hors de question qu'il joue les body guard avec costard cravate et toute les autres merdes qui vont avec. Il s'apprêtait donc a repartir quand il vit les quelques perles de sang pourpre tomber au sol. Il y était allé si fort que ca ou bien Takeo était juste fragile? Aucunes idées toujours est-il que sur le coup Sasuke ne se sentait pas très fier de lui. Il grimaca un peu très légèrement quelques secondes en voyant dans quel état il avait mit celui qu'il était censé protéger. Sur ce coup là, la fouine avait raison... c'était pas en passant ses nerfs sur lui qu'il allait tenir correctement sa promesse. Mon dieu ce que Shizare pouvait lui manquer... lui au moins il était moins chiant. Voila qu'il avait fait une promesse imbrisable a l'être le plus invivable de la planète!

Il resta donc immobile, incapable de faire un pas en direction de la sortie et resta là, silencieux en regardant Mizuki se débarasser de son saignement de nez. Son regard dévia sur les quelques traces pourpres qui souillaient le sol... quelques souvenirs lui revinrent en mémoire, sa gorge se noua légèrement avant qu'il ne soit sortit de ses songes par la voix de l'informaticien qui se baladait nonchalamment torse nu dans la salle. Sasuke dévia le regard, trouvant soudain un intérêt flagrant au mur le plus proche de lui. Il grimaca aux réflexions du jeune homme qui se foutait ouvertement de sa gueule. Il en avait prit l'habitude a force mais il avait beau connaitre l'animal il avait toujours autant de mal a se retenir de lui envoyer son poing en travers de la tronche. Néanmoins il pensa qu'il avait suffisamment perdu de sang pour la journée... voir pour la semaine d'ailleurs. Un action man... une glace... non mais il voulait crever ou quoi? Décidément l'humour c'était vraiment pas pour lui. Sasuke soupira légèrement... il avait pas vraiment le choix de toutes façons, maintenant qu'il était là ca serait con de repartir et de laisser le chieur se démerder tout seul... au risque qu'il lui arrive effectivement quelque chose.

Il reposa son regard sur le jeune homme, ses yeux dérivants sans qu'il ne puisse les retenir, vers le torse de l'informaticien. Il resta un moment immobile et silencieux avant de secouer la tête pour reprendre ses esprits. Il reposa son regard sur celui de Mizuki et soupire de nouveau. La gueule de l'emploi hin? On lui avait déjà dit mais jamais aussi franchement, en général les gens se contentaient de le lui faire gentiment comprendre.

"Très bien... j'ai pas vraiment le choix .. alors je le ferais ton truc a la con..."

Fit-il en avançant lentement vers Mizuki, se postant a un pas de lui sans rien dire. Une main se leva pour venir essuyer une trace de sang récalcitrante qui lui souillait encore le visage avant de venir prendre le menton du jeune homme entre ses doigts.

"Mais je te préviens... que c'ets bien la dernière fois que je t'aide pour un plan foireux de ce genre. La prochaine fois... j'te laisse crever la gueule ouverte."

Dit-il d'un ton aussi monocorde que possible avant de le relacher et de reculer d'un pas.

"Je dois me contenter de te suivre c'est bien ca?.. Et accessoirement défoncer deux ou trois dents a ceux qui s'approchent de trop près?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: A man in black ( Sasuke )   

Revenir en haut Aller en bas
 

A man in black ( Sasuke )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ginkgo Gakuen :: Hors de l'enceinte de l'école :: Japon-
Sauter vers: