Le lycée sous le signe de l'arbre aux 1000 écus
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Après l'effort....[Aya] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akihito Ishiin
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 103

A savoir :

MessageSujet: Après l'effort....[Aya] [TERMINE]   Lun 10 Oct - 7:26

Akihito avait pris sa douche. Quel bonheur quand même après avoir autant transpiré mais il était content son combat avec Aya l’avait requinqué quelque part. Avant ce combat, il ne se sentait pas capable de lui tenir tête mais là, après ça, il était ravi de se dire que finalement il pouvait…oui bon pas complètement mais mieux que ce qu’il avait espéré. Il était dans les vestiaires en train de se changer tranquillement, il s’habillait mais au fur et à mesure il réalisa qu’il lui manquait un truc : son bandana. L’horreur, l’avait-il perdu ? Non impossible dès qu’il se changeait il le mettait dans son sac directement justement pour ne pas le perdre…Personne n’était passé dans les vestiaires depuis son arrivée donc il commença à réfléchir. Il regarda rapidement autour de lui, rien, puis entreprit de regarder sous les bancs, toujours rien. Il commençait à râler sérieusement et vida intégralement son sac. Quand il comprit il hurla presque : son sac était un poil vieux et la doublure s’ouvrait et bien entendu, comme un fait exprès, il fallait que ce foutu bandana se soit foutu dedans. Bon note pour plus tard : soit recoudre la doublure, soit changer de sac…Il regarda l’heure et se rendit compte qu’il avait perdu du temps et se demanda si Aya l’attendait déjà devant le bâtiment ou pas.

Ils avaient prévu d’aller se balader dans Tokyo, tous les deux. Il se demandait si Minji le vivrait mal ou pas. Ils ne faisaient rien de mal mais il aurait pu comprendre qu’elle soit un poil jalouse, ou alors aurait-il aimé qu’elle le soit un peu. Peut-être…Lui en tout cas aurait pu être un peu jaloux mais elle avait le droit de se balader avec ses amis de classe. Il ramassa ses affaires et se dirigea vers le point de rendez-vous. Il se demandait ce qu’ils allaient faire et dans quel ordre. Le plus logique serait de passer d’abord chez Aya pour qu’elle récupère ce dont elle avait besoin. Il allait aller chez elle, carrément. Il se demandait à quoi cet appart pouvait ressembler : la déco, les couleurs, rangé ou pas ? Selon lui oui, rangé pas comme lui capable de vivre dans son bordel sans souci…Ryosuke devenait furieux des fois d’ailleurs. Et après l’appart, il espérait manger, parce que là il commençait à avoir faim et en comptant le temps du trajet plus la visite chez Aya, il n’allait pas manger tout de suite. Il trifouilla dans son sac et en sortit une barre chocolat et céréales, juste pour se caler histoire de pas tomber dans les pommes en route…

Il arriva le premier visiblement mais n’était pas inquiet il savait qu’elle n’allait pas tarder. En l’attendant, il vérifia si il avait tout ce dont il avait besoin : argent, titre de transport…Bon tout semblait bon, manquait plus que la jeune fille.


Dernière édition par Akihito Ishiin le Lun 20 Fév - 8:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Shirogane
Élève de la prépa

avatar


Personnage
Âge : 29 ans
Chambre / Appart : 202

A savoir :

MessageSujet: Re: Après l'effort....[Aya] [TERMINE]   Ven 14 Oct - 16:49

’eau fraîche ruisselait sur son corps dénudé et Aya soupira de bonheur. Les yeux fermés, elle se passa les mains dans ses cheveux et, souriant doucement, apprécia de tous ses sens cette douches bien mérité. Après deux combats, l’un à suite de l’autre, notre jeune femme se sentait revitalisée et heureuse. Elle n’avait jamais autant transpiré et était reconnaissante envers Akihito de l’avoir tenue en haleine. Il avait presque réussi à gagner ce dernier combat, mais c’était impossible. Aya avait bien trop confiance en ses capacités et savait de quoi elle était capable. Ce n’était pas un (mec) ceinture bleu qui allait réussir à la mettre en échec.

Souriant doucement en repensant à Akihito, elle se savonna les cheveux puis rinça et resta encore quelques instants sous la douche. Les yeux fermés, elle laissa à nouveau son esprit s’égarer. Akihito. C’était un jeune homme charmant, plutôt mignon, un brin timide mais vraiment adorable. Il n’était pas très sûr de lui, mais ça pouvait changer. Aya ne doutait pas sur le fait qu’ils pouvaient avoir une discutions sérieuse puis passer sans compromis à une discutions plus basée sur l’humour. Dommage que son cœur était déjà prit parce que …

Heureusement que la douche s’arrêta à ce moment là, empêchant ainsi notre jeune fille d’aller au bout de ses pensées. Les yeux légèrement écarquillés à fixer l’eau qui s’écoulait par le siphon, elle secoua légèrement la tête et afficha un petit sourire. Elle n’avait quand même pas osé penser à ça, pas vrai ? Inspirant profondément et soupirant, elle se redressa, se détourna et attrapa sa serviette. Elle s’essuya puis s’habilla, puis sortie de la salle de bain et regagna sa chambre. Là elle récupéra son sac et longea le couloir pour sortir.

Au moment de passer la porte, Aya aperçut son reflet dans la vitre et s’immobilisa. Elle avait troqué la jupe et la chemise de son uniforme par un jeans bleu simple et assez ample et une tunique couleur framboise agrémenté d’une ceinture. Aux pieds elle avait chaussée ses baskets style converses noires, les chaussures les plus confortable pour marcher dans Tokyo. Elle se passa une main sur le front pour y chasser une mèche rebelle, puis poussa la porte et sortie. Au loin, elle aperçut Akihito qui, visiblement, l’attendait déjà. Affichant un sourire, elle se dirigea vers lui, prenant bien soin de ne pas se placer dans son champ de vision et d’être discrète

« Ma mère a préparé des Mochi. Si tu n’en manges pas parce que tu t’es goinfré de cette horrible barre de chocolat, elle va être déçue … » souffla-t-elle dans son oreille en se dressant sur la pointe des pieds, après s’être approché de lui par derrière. Rigolant doucement, elle se remit d’aplomb sur ses pieds et le contourna « plus sérieusement, t’as eu une bonne idée ! »

Ce disant, elle fouilla son sac et en sortie une pomme. Croquant dedans, elle en prit une grande bouché et, d’un coup de tête vers la sortie de l’enceinte du lycée, l’invitant à la suivre, elle commença à marcher tranquillement.

« Ça te dérange pas au moins ? J’ai proposé ça comme ça, mais si tu veux faire autre chose … "

Bien qu’elle sache pertinemment qu’Akihito allait nier, elle préférait quand même demandé. Histoire d’avoir bonne conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akihito Ishiin
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 103

A savoir :

MessageSujet: Re: Après l'effort....[Aya] [TERMINE]   Ven 21 Oct - 13:54

Au soleil, tranquille, il mangeait sa barre de céréales mais la dernière bouchée failli passer par le mauvais chemin. Il sentit un souffle dans son oreille avant même de comprendre qu’on lui parlait. Et comme il était en train d’avaler il failli s’étouffer, mais non la bouchée passa bien. Il reconnut la voix d’Aya. La jeune fille s’était faufilée derrière lui sans bruit pour lui dire ça. Sa mère a préparé des mochis ?? En voilà une bonne nouvelle. Il se retourna pour lui répondre mais quand il la vit, il ne parla pas. Il venait de se rendre compte que c’était la première fois qu’il la voyait habillée aussi décontractée, et pour tout dire cela lui allait plutôt bien. Le jean et la tunique allaient bien ensemble. Presque il la préférait habillée comme ça. Mais il s’arrêta là dans ses pensées quand il la vit mordre à pleine dents dans une pomme. Il revint sur terre quoi. Il se rendait compte qu’il la déshabillait du regard…elle était vraiment charmante. Il secoua la tête. Puis il lui dit :

"Non ça ne me dérange pas de me balader avec toi, et puis c’est toujours mieux que de rester ici à rien faire. Minji doit être en train de préparer un de ses articles ou alors elle peint…enfin bref, elle fait tellement de choses que des fois j’ai du mal à suivre. Alors me balader avec toi, ça me fait plaisir et puis avec ce que tu viens de me dire…J’y vais en courant"

Il lui adressa un grand sourire. L’idée des manger des mochis faits maison lui redonner de l’énergie. Aya marchait à côté de lui, sourire aux lèvres. Marrant comment elle avait souvent un sourire accroché à ses lèvres et c’était tant mieux car elle n’en était que plus jolie. De nouveau, il se rendit compte qu’il la regardait. Pour lui trouver une fille jolie n’engageait à rien mais si Minji le voyait tout sourire comme ça aux côtés d’Aya, que penserait-elle ? Il sourit pour lui-même en se disant qu’elle lui ferait certainement sa tête de boudeuse. Oui sa tête de boudeuse : joues gonflées, sourcils froncés et les bras le long du corps avec ses petits poings crispés. Trop mignonne…

Il tourna légèrement la tête vers elle et lui demanda :

"Alors quel est le programme de cette balade ? On commence par chez toi j’imagine ?"

C’était ce qui paraissait le plus logique autant par rapport au temps qu’ils y passeraient que par rapport aux transports…Mais il réalisa qu’il ne savait même pas où se trouvait l’appartement d’Aya. Et du coup il lui demanda :

"Tiens au fait…je ne sais même pas où tu habites…du coup je ne sais pas où on va" dit-il en se passant la main dans les cheveux. Il se dit qu'il aurait pu poser la question avant...pas grave de toute façon c'est Aya qui faisait le programme aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Shirogane
Élève de la prépa

avatar


Personnage
Âge : 29 ans
Chambre / Appart : 202

A savoir :

MessageSujet: Re: Après l'effort....[Aya] [TERMINE]   Ven 21 Oct - 18:13

Aya ne put s’empêcher de rigoler, amusée par les paroles du jeune homme. Alors qu’ils s’étaient tous les deux mis en route, il lui avoua qu’il la suivrait même en courant si s’était pour avoir des Mochi à la clef. Aya ne prit pas en compte ce qu’il dit par rapport à Minji car ce n’était pas ce qui intéressait notre jeune fille. Tout en mâchouillant avec délice sa bouchée de pomme, elle prit, machinalement, la direction de l’arrêt de bus qui se trouvait non loin du lycée et s’installa sur le banc dans l’abris-bus. Tout en se remémorant ce qu’Akihito venait de dire, elle se prit le temps de finir sa pomme en trois grandes bouchées avant de jeter le reste dans la poubelle et de se tourner vers Akihito.

« J’habite encore chez mes parents » lui avoua-t-elle en haussant doucement les épaules « enfin, mes parents … plutôt ma mère. Mon père n’étant jamais là … » elle se tu un instant, son regard se perdant dans le vague en repensant à son accès de colère d’il y a deux jours. Puis, inspirant, elle releva son regard vers Akihito et afficha un sourire, légèrement forcé « Je … on habite dans une petite maison à quelques stations de métro … enfin je sais retrouver ma maison, mais je ne saurais pas t’expliquer le chemin pour y aller »

Rigolant doucement à sa bêtise, elle se dit qu’en réalité ce n’était pas tellement rare. Même un Tokyoïte habitué et y vivant depuis plusieurs années avait énormément de mal à s’y retrouver en ville. Aya, quant à elle, connaissait quelques endroits, mais elle n’y habitait pas depuis assez longtemps. Lorgnant vers Akihito, elle se demanda si lui connaissait peut-être un peu mieux la ville, ce qui n’était pas évident. Soit. Affichant un sourire plus sincère, elle se recula contre la vitre de l’abri et croisa ses bras devant elle. Laissant son regard glisser du côté de la route de laquelle devait venir le bus, elle scruta l’horizon et soupira doucement, avant de lancer un coup d’œil sur sa montre. Pus, haussant les épaules, elle reporta son attention sur Akihito

« Enfin, oui. On passe d’abord chez moi. On voit combien de temps ma mère nous garde en otage et après on pourra toujours décider où aller. » Souriant, elle se redressa en apercevant le bus et s’avança vers la route avant de se retourner vers le jeune homme « Ah j’oubliais ! J’espère que tu n’as pas peur des chiens et que tu n’y es pas allergique. Ma mère s’est acheté un chiot quand je suis partie de la maison. Elle a dit que sans les plaintes de mon père, les soupires de mon frère et les engueulades avec moi, la maison est beaucoup trop vide et silencieuse. Un petit Shiba-inu est sans doute la meilleures des solutions à adopter »

Avec un sourire adressé au chauffeur de bus, elle monta dans le véhicule et s’installa à une place près de la fenêtre, laissant son compagnon de sortie s’assoir à ses côtés. Tandis que le bus démarra, Aya, ne quitta pas l’extérieur du regard, sauf lorsqu’Akihito prit la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akihito Ishiin
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 103

A savoir :

MessageSujet: Re: Après l'effort....[Aya] [TERMINE]   Mer 2 Nov - 13:49

Après avoir posé la question d’où habitait Aya, il n’aurait pas imaginé une seule seconde la réponse de la jeune fille. Elle répondit en deux temps. Le ton qu’elle avait en parlant de son domicile et du fait que son père était absent laissa supposer à Akihito qu’il y avait comme un petit souci et qu’Aya n’avait pas trop envie d’en parler. Par contre quand elle lui expliqua qu’elle savait où aller mais qu’elle était incapable d’expliquer, son ton était plus enjoué et Akihito embraya là-dessus pour tenter de la détendre et surtout pour éviter de reparler de la famille. Mais le rouquin savait ce que c’était que d’avoir des soucis familiaux. Sa famille à lui était éclatée à cause de sa sœur et il ne lui pardonnait toujours pas. Mais le sujet n’était pas là. Ils montèrent dans le bus. Il s’assit à côté d’elle et prit la parole :

"Tu sais quand tu dis que tu ne saurais pas expliquer le chemin pour aller chez toi, c’est pas moi qui te jetterais la pierre…En fait j’ai un sens de l’orientation assez catastrophique et je me suis perdu plus d’une fois en allant simplement faire deux courses." Et il lui fit un grand sourire, puis lui donnant un petit coude il ajouta :

"Il paraît que les femmes ont moins le sens de l’orientation que les hommes, dans mon cas je te demanderais de pas me perdre de vue sinon je vais errer comme une âme en peine."

Le bus fit un premier arrêt mais Aya ne bougea pas, du coup comme elle recommençait à regarder par la fenêtre avec un regard pas triste mais songeur, il se dit qu’il allait continuer à lui parler.

"Alors comme ça ta maman a la mauvaise habitude de kidnapper les gens ? Marrant comme y’a beaucoup de maman comme ça, mais si j’ai droit à une ration de mochis toutes les heures je reste sans souci. Et concernant le petit chien, y’a aucun problème j’adore les animaux et en règle générale ils me le rendent assez bien…bon tant qu’il ne veut pas un de mes mochis ça va de soi."

Il tentait de la faire sourire un peu car l’épisode de "Mon père n’étant jamais là" l’avait apparemment plongée dans ses pensées. Il se demandait si elle s’était simplement disputée avec son père ou si le problème était plus important. Connaissant Aya depuis un petit moment maintenant, c’était la première fois qu’il voyait cet air sur son visage mi-triste, mi-contrarié, on ne savait pas trop. Il avait aussi appris qu’elle avait un frère. Il se disait que cette journée allait être remplie de choses intéressantes. Histoire de pas la laisser gamberger le temps du trajet, il prit de nouveau la parole :

"Après les mochis et autres collations de ta maman, et si il est pas sept heures du soir, je propose un petit tour dans un magasin de fringues, je voudrais renouveler un peu certains trucs de mon placard. Enfin si ça te dit et si tu n’avais pas une autre idée bien sûr."

Il espérait que la conversation durant le trajet l’aiderait à retrouver le sourire, en fait son sourire à elle tout court : frais et franc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Shirogane
Élève de la prépa

avatar


Personnage
Âge : 29 ans
Chambre / Appart : 202

A savoir :

MessageSujet: Re: Après l'effort....[Aya] [TERMINE]   Sam 5 Nov - 9:44

Akihito était mignon. Mignon et adorable. Tout dans son air et le ton sur lequel il parlait laissait présager qu’il voulait à tout prix remonter le moral de notre jeune fille. Après ces quelques paroles amusantes, comment pouvait-elle encore se sentir triste et démoralisé ? C’était impossible. Ainsi donc, rangeant ses mauvaises pensées rapidement de côté, afin qu’elles ne prennent pas le dessus, elle se tourna vers Akihito et l’écouta attentivement, un demi sourire naissant sur son visage à la déclaration de « il paraît que les femmes ont moins le sens de l’orientation ». Et, lorsque le jeune homme déclara voulant faire, Aya ne pût s’empêcher de pouffer de rire. Secouant légèrement la tête, elle lui colla son poids dans l’épaule et le regarda malicieusement

« Et a la fin de la journée je vais apprendre qu’en réalité t’es une femme ? » Elle le regarda, amusée, de ses grands yeux ambres « Tu as un sens de l’orientation merdique, tu aimes faire du shopping et tu es l’ami des bêtes … avoue le, je ne te jugerais pas ! » Et elle éclata de rire.

Son rire clair –qui était quelque peu contagieux – retentissait encore lorsqu’ils sortirent du bus et entrèrent dans la gare. En prenant son billet, Aya se calma peu à peu et attendit qu’Akihito eu prit le sien avant de se diriger vers le quai. Là, Elle resta debout devant les rails et regarda vers la gauche, sens d’où devait venir le train. Pendant qu’ils étaient là, à attendre, elle reprit la parole

« Enfin, plus sérieusement » dit-elle calmement « On peut aller faire du shopping si tu le veux. JE peux même te conseiller. Mais à condition que tu supportes mes allez-venus dans les magasins ! Je ne suis peut-être pas le genre de fille à tellement aimé faire du shopping, mais là j’en ai quelque peu besoin. D’ailleurs, je connais une super boutique où ils vendent du matériel pour les arts martiaux ! Je suis obligé d’aller y faire un tour dès que je vais chez moi. D’autant que j’ai bien envie de savoir s’ils peuvent pas broder quelque chose sur la ceinture … »

Ce disant, elle fouilla dans son sac pour savoir si elle avait bien ramené sa ceinture. Soupirant doucement en s’apercevant qu’elle ne l’avait pas oublié sur son kimono, Aya remit son sac en place et adressa un sourire à son compagnon de sortie avant de faire trois pas en arrière lorsque le train passa devant eux. Ils montèrent ensemble dedans et s’installèrent à une place à quatre.

« T’as quelque chose de prévu à 7h ? » demanda-t-elle soudain, curieuse, en prenant conscience de ce que le jeune homme lui avait dit en dernier lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akihito Ishiin
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 103

A savoir :

MessageSujet: Re: Après l'effort....[Aya] [TERMINE]   Jeu 10 Nov - 17:16

Elle avait repris un air beaucoup plus gai. Une femme ? Il leva un sourcil et sourit, oui pas faux il avait des goûts, pas toujours mais là oui, quelques peu féminins…Et quand elle éclata de rire après avoir dit cela, Akihito fut ravi. Voilà la jeune fille qu’il avait l’habitude de voir au lycée. Descendus du bus, il prit son billet, il avait horreur de ces machines. Une fois sur deux il avait un problème avec, et rien ne le faisait plus râler. Alors si là cette sacré machine se mettait en tête de lui résister, il était possible que notre rouquin pique une bonne grosse colère. Mais non tout se passa bien et le billet sorti tranquillement en faisant son cliquetis habituel.

Il rejoignit Aya près de la voie. Quand elle reprit la parole pour lui parlait du magasin il réalisa que l’après-midi risquait d’être longue en fin de compte. Mais ce n’était pas grave. Cela lui occuperait l’esprit. Il aurait voulu être avec Minji, mais en ce moment sans trop comprendre ni pourquoi ni comment ils n’arrivaient pas vraiment à se voir. Elle qui va à la natation, lui au karaté, ou alors elle doit faire un article sur un truc et lui doit bosser ses cours…Etc…Alors se balader avec Aya lui changeait les idées. Et puis elle était plus âgée que Minji et n’était pas sa petite amie, du coup il pouvait être un peu plus nature peinture avec elle. Pas qu’avec Minji il se retenait ou quoi que ce soit, mais avec Minji il avait d’autres idées dira-t-on…Il redescendit sur terre quand le train arriva puis Aya lui demanda si il avait un truc prévu à 7h…En fait pas vraiment il avait dit ça juste pour soulever le fait qu’à 7h…et bien il serait probablement mort de faim.

Finissant de s’installer avant de répondre, il posa son sac sous le siège, le tenant avec ses pieds puis se positionna bien droit pour être bien calé. Il leva la tête vers elle et lui répondit :

"En fait je n’ai rien de particulier à faire si ce n’est manger…parce que si tu me fais marcher en long, en large et en travers dans les magasins tu peux être sûre qu’à 7h je serais en train de ramper derrière toi en marmonnant un "j’ai faim" quasi inaudible..." et pour accompagner ce qu’il disait, il mima la tête qu’il aurait pu avoir dans une situation pareille, faisant le bêta une fois de plus. Et la voyant rire il ajouta, en prenant un ton hautement sérieux :

"Mais si tu révèles que je suis une femme, ou que tu dis à quiconque que tu penses que je suis une femme…je te rappelle pour ta survie que je suis un ogre et que si tu révèles ce secret je te kidnappe, je te fais cuire et je te mange…" prenant un air menaçant, enfin en essayant d’avoir l’air menaçant le tout accompagné d’un petit grognement. Vu la tête d’Aya il savait qu’il n’était pas du tout convaincant et se mit à rire à son tour.

"Plus sérieusement faire les magasins, aimer les animaux and co, pour moi ce n’est pas réservé à la gent féminine, il est vrai que peu de mecs le diront mais personnellement je suis comme je suis on me prend comme tel ou on va voir ailleurs."

Puis à demi-voix, il ajouta :

"Rassure-moi…je fais pas gonzesse quand même ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Shirogane
Élève de la prépa

avatar


Personnage
Âge : 29 ans
Chambre / Appart : 202

A savoir :

MessageSujet: Re: Après l'effort....[Aya] [TERMINE]   Sam 12 Nov - 10:29

Elle avait tout juste eu le temps de se calmer, que déjà son fou rire reprit à la déclaration d’Akihito. Aya avait été ironique en disant qu’à la fin de la journée elle découvrirait qu’Akihito serait une fille, mais lui n’avait sans doute pas comprit ça comme une blague. Croyait-il vraiment qu’Aya aurait put être sérieuse en disant ça ? Quoi qu’il en soit, il semblait effrayé et notre japonaise se calma peu à peu, avant de lui ébouriffer les cheveux et le regarder, une lueur d’amusement dans les yeux.

« Non Akihito, t’es un mec tout ce qu’il y a de plus viril » Déclara-t-elle sérieusement.

Du moins, ses paroles auraient pu être sérieuses si elle n’avait pas eu ce sourire malicieux et si elle ne lui avait pas tiré furtivement la langue à la fin de ses paroles. Sans perdre son sourire, elle se redressa et s’adossa contre le siège, lançant un coup d’œil dehors et se remémorant les paroles du jeune homme. Elle se retourna vers Akihito et haussa les épaules, sans perdre son sourire :

« Enfin t’as raison, le shopping et les animaux ne sont pas des choses réservés aux femmes. Je suis même presque persuadé que pas mal de jeunes hommes font plus de shopping que moi … mais ça, ce n’est pas bien difficile » reprit-elle en rigolant doucement à la fin, avant de lancer un coup d’œil dehors histoire de se repérer pour savoir où et quand ils devraient sortir pour ne pas avoir à marcher plus de 20 minutes. « Mais faut avouer que rare sont les hommes qui se l’avouent. Ce n’est pas assez viril pour eux. » Souriant, elle se retourna vers Akihito et le regarda quelque instants « moi je trouve ça plutôt mignon, un mec qui n’a pas honte d’aimer le shopping. »

Elle lui fit un clin d’œil puis se leva et fit un signe à son compagnon de sorti qu’ils devraient sortir ici. En mettant un pied sur le quai, Aya fut quelques peu étonné du peu de gens qui s’y trouvait. Généralement, quand elle rentrait les week-ends, le quai était bondé et elle peinait à se frayer un chemin avec sa valise. Maintenant les gens qui se trouvaient sur place pouvaient se compter sur les doigts d’une main. C’était quelque peu déstabilisant, mais pas plus mal que ça.

Machinalement, Aya se dirigea vers la droite, prenant bien soins de ne pas perdre Akihito. Elle monta quelques escaliers puis traversa le hall d’entré et sortie de la gare. Une fois sur le trottoir elle eu un temps d’arrêt puis vira droite, et, marchant à côté du jeune homme, Aya enfouilla ses mains dans ses poches et sifflota joyeusement.

« T’étais déjà à Tokyo ? » demanda-t-elle en empruntant un petit chemin bordé de cerisiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akihito Ishiin
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 103

A savoir :

MessageSujet: Re: Après l'effort....[Aya] [TERMINE]   Ven 18 Nov - 14:58

Elle lui avait bien dit qu’il était tout ce qu’il y avait de plus viril mais la petite langue qui était apparue le fit sourire. Aya avait retrouvé la pêche et c’était l’essentiel. Il réalisa qu’elle regardait souvent l’extérieur et il comprit pourquoi quelques instants plus tard. Il fallait descendre du train. Il récupéra son sac, se leva et la suivit et quand il se retrouva sur le quai, ce qui le surprit le plus fut le calme.
En effet, peu de gens se trouvait là et tant mieux car au moins il était sûr de ne pas perdre Aya de vue. Et ils sortirent de la gare. Quel plaisir d’être à l’air libre. Il reporta son attention sur la jeune fille, surtout ne pas la perdre parce que là il aurait été plus que dans la mouise. Imaginez un gars de 18 ans paumé dans un coin qu’il ne connait pas et avec un sens de l’orientation catastrophique…Le résultat c’est que même avec des indications il était capable de ne pas retrouver son chemin.

Aya marchait joyeusement les mains dans les poches. Il ne l’avait jamais vu décontractée comme ça et en train de siffler encore moins. Marrant ce style lui allait plutôt bien. Puis elle lui demanda s’il avait déjà été à Tokyo. Il réfléchit une seconde, ben non il n’avait jamais été à Tokyo. Réajustant son sac qui avait tendance à glisser, il tourna la tête vers elle et lui fit un sourire. Il était bien là tout de suite. Et il remarqua que les gens autour les regardaient plus ou moins. Parfois plus que moins d’ailleurs. Il sourit pour lui-même. Il lui dit :

"Non je ne suis jamais allé à Tokyo. En fait je vivais à Sapporo avec mes parents et quand je suis parti pour venir à Ginkgo…je n’ai jamais fait d’arrêt à Tokyo. En fait, je n’en ai jamais eu l’occasion je pense. Je ne connais personne vivant aux alentours de Tokyo, à part toi pour le coup. De ce fait je ne connais pas mais je suis sûr que tu vas te faire un plaisir de m’en parler et de me faire visiter…mais un autre jour hein, parce que là entre le shopping et le reste on n’aura pas le temps de tout faire je pense."

Son sac recommençait à glisser, il le changea carrément de position puis demanda à Aya s’ils étaient encore loin de chez elle, une estimation juste pour avoir une idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Shirogane
Élève de la prépa

avatar


Personnage
Âge : 29 ans
Chambre / Appart : 202

A savoir :

MessageSujet: Re: Après l'effort....[Aya] [TERMINE]   Ven 18 Nov - 23:04

Akihito n’avait jamais été à Tokyo et son explication restait plausible. Enfin, c’était tout de même bizarre. Hachioji étant vraiment près du centre ville, n’avait-il jamais eu la curiosité d’aller voir la plus grande ville du monde ? Même seul ? Enfin, il est vrai qu’avec un sens de l’orientation pourris, mieux valait éviter d’aller se perdre seul à Tokyo. Soit. Aya l’écouta d’une oreille distraite et le conduisait dans quelques petite ruelles, traversa quelques rues et longea un parc avant d’arriver devant une maison.

« Here we are » déclara-t-elle avec un accent anglais, quasi parfait.

Bordé d’un jardin japonais traditionnel, elle n’avait rien de spécial qui pouvait la différencier des autres maisons. Relativement petite, il était évident que ce n’était pas une famille nombreuse qui y vivait. Poussant un petit portail, Aya s’engagea, Akihito sur ses talons, sur un chemin de gravier cheminant à travers le jardin, parfaitement entretenu. Mais, alors que notre jeune fille s’apprêtait à monter la marche qui la séparait de la porte, elle entendu un bruit, puis un aboiement et vit, du coin de l’œil, comment Iako, le chiot shiba inu, fonça sur Akihito et lui sauta dessus. Aboyant comme un fou, on aurait put croire que le canidé voulait du mal à l’humain … s’il n’agitait pas sa queue dans tous les sens. Sans cesser d’aboyer, le chien sauta autour du jeune homme. Aya rigola doucement et s’accroupie avant de siffler. En l’entendant, l’animal tourna vivement la tête vers elle et accourut à toutes pattes et lui sauta dessus, de telle manière à ce que notre karatéka perdit l’équilibre et se retrouva sous une attaque de léchouille. Riant de plus belle, Aya tenta de se délivrer et repoussa le chiot, avant de lui caresser vigoureusement le dos.

« Akihito, je te présente Iako. J’ai comme l’impression qu’il a pas mal d’énergie à revendre » dit-elle tout en gratouillant vivement le ventre du chiot.

A ce moment même, la porte de la maison s’ouvrit et, sur le perron, se trouva Anzu, la mère d’Aya. Vêtue d’un simple jeans et d’un t-shirt tout ce qu’il y avait de plus banal, elle ne donnait pas vraiment l’impression d’avoir voulut être vraiment présentable pour accueillir un ami de sa fille. Enfin, ce n’était pas un souci. Notons, par ailleurs, que la chevelure de la mère était aussi dense, légèrement ondulé et brune que celle de la fille. Mais c’était tout ce qu’elles avaient en commun. Aya, elle ressemblait bien plus à son père. Autant au niveau du physique que du caractère. Mais ce n’était pas pour autant qu’Anzu ne savait pas se faire charmante.

Un grand sourire étirant ses lèvres, elle se dirigea vers Akihito, se présenta rapidement et les invita à l’intérieur. En repassant à côté d’Aya, elle l’attrapa et la serra furtivement dans ses bras avant de repartir. Notre jeune femme ne put s’empêcher de soupirer doucement puis adressa un sourire à Akihito et le laissa entrer avant. Refermant la porte une fois tout le monde dedans, Aya enleva ses chaussures et se dirigea vers la cuisine où sa mère s’affaira à préparer le thé. Après un rapide échange de parole, notre jeune femme indiqua à Akihito de la suivre. Elle monta les escaliers puis ouvrit une porte et entra dans sa chambre.

Pas très grande, elle était néanmoins bien emménagée. Les différents tons d’orange, brun et ambre se mariaient très bien et rendait le tout très harmonieux. Sur le plus grand mur était peints en grand « I fear not the man who has practiced 10,000 kicks once, but I fear the man who has practiced one kick 10,000 times. », une citation de Bruce Lee. Les autres murs étaient remplis de photos de ses victoires en compétitions, de ses amis et tous ce qui pouvait faire partie de la vie d’une jeune fille. Son lit était sans doute ce qu’elle préférait dans toute sa chambre. Un lit futon deux places en bois de cerisier avec un matelas qui donnait l’impression de dormir sur un nuage tellement il était confortable. D’ailleurs, elle s’y installa puis s’y coucha en soupirant. Elle resta couchée quelques instants, avant de se redresser sur un coude et porter son attention sur Akihito.

« Bienvenue dans mon antre. Fait comme chez toi. Mais évite juste de fouiller de trop près dans le tiroir du haut et du bas » dit-elle en souriant malicieusement et désignant une commode à côté de son armoire.

Portant son regard sur la fenêtre elle se mit à l’objet qu’elle devait absolument récupéré …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akihito Ishiin
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 103

A savoir :

MessageSujet: Re: Après l'effort....[Aya] [TERMINE]   Ven 2 Déc - 14:19

Ils arrivèrent enfin devant une petite maison. Rien de particulier. Mais voir une maison comme celle-ci lui rappela son chez lui, avec ses parents, sa sœur…mais surtout sa mère. Alors qu’il suivait Aya un objet courant non identifié lui fonça dessus. Sur le coup il eut un mouvement de recul mais il comprit bien vite qu’il s’agissait du chien dont elle lui avait parlé un peu plus tôt. Quelle énergie. Si Akihito avait eu peur des chiens, là il aurait fait un arrêt cardiaque…minimum. Le chien sautait dans tous les sens et Aki ne savait plus où regarder pour le suivre quand il entendit un sifflement. Aya l’avait appelé et il ne se fit pas prier pour rejoindre sa maîtresse. Il regarda la scène avec un petit sourire. Une fois les présentations avec l’animal terminées, il réalisa que la porte d’entrée venait de s’ouvrir et il vit la mère d’Aya sur le perron. Une femme simple, pas de chichis. Il préférait ça d’ailleurs car il était mal à l’aise avec les gens guindés. La ressemblance avec la jeune fille n’était pas très importante hors mis les cheveux. Il se dit qu’elle devait ressembler à son père. Il verrait peut être une photo à l’intérieur.

Il entra dans la maison à la suite donc d’Anzu….oui bon Mme Shirogane quoi. Il enleva ses chaussures et se planta dans la première pièce sans plus bouger. Aya disparu avec sa mère dans la cuisine, certainement pour planifier le thé et les mochis…On se refait pas, elle lui avait parlé de mochis…Elle revint quelques minutes après et l’emmena dans sa chambre. Quand il entra il fut surpris par la déco : rien de typiquement féminin, bon ok Aya était pas du genre fifille avec rubans and co mais quand même. Non au contraire cette chambre était le parfait reflet de la jeune fille. On pouvait suivre sa carrière rien qu’en regardant ses trophées et les quelques trucs de déco rappelaient tous plus ou moins les arts martiaux.

Ce qui le surprit le plus fut le lit. Enfin le méga futon deux places. Chez lui il avait un futon pour lui oui mais tout petit à côté de celui-là. Elle lui de s’installer mais de pas trop fouiller. Il leva un sourcil un peu surpris puis quand il vit le petit sourire il comprit. Alors jouant le jeu il se dirigea justement vers cette commode :

"Ce tiroir-là ?" et faisant semblant de l’ouvrir, il ajouta "je me demande bien ce que je pourrais y trouver…" Il avait très bien compris ce qu’il y avait dedans. Il lui fit un petit clin d’œil, puis s’intéressa de plus près aux divers trophées posés sur les étagères.

"Et bien il y en a dit donc…Quelle collection, bravo." Puis il se rapprocha d’une photo pour la voir de plus près. On y voyait Aya, plus jeune avec son trophée très contente et toute sourire. Il sourit en voyant la photo. Elle avait quasiment le même sourire qu’aujourd’hui. Ce sourire franc et pur.

"Tu sais quoi en regardant ces photos je me rends compte que tu n’as rien perdu de ta passion. Quand tu combats, tu es très sérieuse mais à la fin si tu es satisfaite tu as ce même sourire sur ton visage." Il se retourna pour la regarder mais elle semblait absorbé par quelque chose. Ou plutôt elle semblait chercher quelque chose. Il hésita un instant puis demanda :

"Tu as perdu un truc ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Shirogane
Élève de la prépa

avatar


Personnage
Âge : 29 ans
Chambre / Appart : 202

A savoir :

MessageSujet: Re: Après l'effort....[Aya] [TERMINE]   Ven 2 Déc - 22:07

L’objet en question n’était-il pas qu’une excuse pour passer du temps avec Akihito ? Sans doute. Mais Aya n’allait pas le laisser croire. Il fallait qu’elle trouve un objet quelconque … et vite ! Sinon le jeune homme se douterait de quelque chose. Tandis qu’elle réfléchit, elle laissa glisser son regard sur les étagères de sa chambre lorsque son attention fut attirer par Akihito qui se dirigeait dangereusement vers le tiroir qu’elle lui avait interdit d’ouvrir. Se redressant vivement en le voyant approcher sa main dudit tiroir, elle s’apprêtait à lui ordonner de reculer mais soupira simplement en constatant qu’il n’allait rien entreprendre. Un demi-sourire naquit sur ses lèvres alors qu’elle l’observait fureté entre les étagères. Machinalement son regard se tourna à nouveau vers la fenêtre et elle n’écoutait Akihito que d’une oreille distraite, jusqu’à ce qu’il lui pose la question fatidique : cherchait-elle quelque chose ? Refoulant une grimace, Aya se leva et se dirigea rapidement vers sa bibliothèque. Là elle attrapa deux livres – « hotel new Hampshire » de John Irving « le diable au corps » de Raymon Radiguet - et sourit en se tournant vers le jeune homme

« J’étais venu récupérer ces livres. J’ai plus de lecture à Ginkgo » dit-elle en désignant les livres puis lance un coup d’œil à la photo qu’Akihito était entrain de regarder et ne put s’empêcher de sourire en se souvenant du jour où la photo avait été prise « Ah, je me rappelle de ce jour comme si c’était hier. Ma première victoire en compétition. J’arrivais plus à marcher le lendemain tellement j’avais de courbatures » Elle rigola amusé puis se plaça à côté du jeune homme « et pour tout t’avouer : je préférais mourir plutôt que de perdre ma passion » reprit-elle plus sérieuse.

Esquissant un petit sourire, Aya se retourna et attrapa son sac dans lequel elle fourra les deux livres. Alors qu’elle l’épaula, son regard tomba sur la photo d’elle et son père, faite juste avant qu’il ne reprenne la mer il y a maintenant plus de 4 mois. Comme toujours, lorsqu’elle voyait cette photo, une vague de tristesse l’envahit, subitement et sans qu’elle ne le veuille réellement. Elle soupira lourdement et se passa une main sur le visage. Elle détestait l’avouer, mais l’homme de la famille lui manquait et l’énervait en même temps.

Ainsi perdu dans ses esprits, elle oublia la présence d’Akihito et ignora les cris de sa mère disant que le thé et les mochi étaient servis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akihito Ishiin
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 103

A savoir :

MessageSujet: Re: Après l'effort....[Aya] [TERMINE]   Ven 9 Déc - 14:55

En fait elle n’avait rien perdu. Elle cherchait de la lecture pour Ginkgo. Ca pouvait se comprendre : autant lui aimait bien glandouiller un peu de temps en temps en écoutant juste de la musique, autant il imaginait très bien Aya se reposant dans sa chambre en train de lire un livre. Akihito n’était pas un fan de lecture, il aimait beaucoup les mangas mais on ne pouvait considérer cela comme de la vraie lecture entre guillemets. Il lisait des volumes entiers mais pour la plupart des gens les mangas comprenaient certes du texte mais surtout beaucoup d’images. Pour lui en revanche, un manga était à la fois une sorte de bande dessinée, un roman par ce que les histoires étaient parfois complexes et enfin une source d’inspiration pour ses dessins. Il était toujours aussi nul dans ce domaine mais aimait toujours dessiner et tant pis si il ne pouvait le montrer à personne. Oui c’était trop moche pour être montré. Il sourit pour lui et regarda Aya. Elle avait jeté les livres dans son sac en lui expliquant que la photo qu’il avait regardé était en fait un souvenir de sa première compet. Elle était jeune mais on voyait déjà qu’elle était à fond dedans.

Puis, comme il allait reprendre la parole pour l’embêter un peu, il vit qu’elle avait posé les yeux sur une autre photo. Il faillit lui demander si l’homme sur cette photo était son père mais soudain son expression s’assombrit. Elle avait l’air triste mais pas seulement. Pourtant il n’arrivait pas à mettre le doigt sur l’air affiché sur ce joli visage. Il voulait lui demander mais elle poussa un soupir qui en disait long et il ne dit rien. Le rouquin connaissait ce genre de soupirs. Il pouvait en sortir des comme ça quand il pensait à sa sœur et aux jours heureux qu’ils avaient eu avant…avant qu’elle ne change. Aujourd’hui la vue d’une photo d’eux deux le faisait soupirait ainsi : un ensemble de regrets, de frustration et peut être un peu de colère aussi.

Soudain il entendit la mère d’Aya les appelait. Bravo, bon timing sur ce coup-là. Il constata qu’Aya n’avait absolument pas entendu, trop absorbée par ce qui se passait dans sa tête. Akihito décida de la ramener sur terre d’une parce qu’on n’allait pas faire hurler sa mère pendant dix minutes et deux parce que l’appel des mochis c’est sacré. Il se planta devant elle et lui dit en passant la main devant les yeux de la jeune fille :

"Allô… allô…je crois, chère demoiselle, que votre mère nous appelle…"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Shirogane
Élève de la prépa

avatar


Personnage
Âge : 29 ans
Chambre / Appart : 202

A savoir :

MessageSujet: Re: Après l'effort....[Aya] [TERMINE]   Dim 18 Déc - 10:07

Ce fut la voix d’Akihito, non loin d’elle, qui sortie notre jeune fille de ses pensées. Clignant quelques peu des yeux, Aya secoua la tête, comme pour chasser les mouvais esprits. Puis, comme si de rien n’était, elle offrit un sourire qui se voulait sincère, à Akihito. Sourire qui s’agrandit d’avantage en se remémorant les paroles de son ami.

« Avoue, t’es entrain de crever de faim. C’est pour ça que tu veux me faire réagir, hein ? » Demanda-t-elle en rigolant, lui tapotant doucement la joue.

Puis, elle se figea. Gardant sa main posée sur la joue du jeune homme, Aya plongea son regard ambre de celui de son ami. Elle se laissa submergée, s’y noya. Elle se sentait attiré par lui et une folle envie de l’embrasser, de gouter au bonheur sur ses lèvres, envahit notre jeune femme. Sans réellement s’en rendre compte, elle s’était avancé vers lui, se retrouvant maintenant bien plus près de lui qu’elle ne le voulait vraiment. Tressaillant légèrement, elle écarquilla furtivement les yeux et eu un mouvement de recule. Toussotant pour reprendre de la contenance, elle abaissa sa main puis son regard et passa à côté du jeune homme.

« Tu viens ? On va aller combattre ta faim d’ogre » dit-elle en passant pas la porte.

Plutôt soulagé, elle entendit Akihito la suivre et elle sourit doucement.

Aya entra dans la salle à mangé et s’agenouilla à la table, sur laquelle se trouvait un grand plat de mochis, 3 pains au chocolat et 3 bretzels – ces derniers furent congelés après avoir été apportés par le chef de famille lors de son dernier voyage en Europe. Décongelé, ils avaient presque le même goût que frais. En plus de cela, deux tasses se trouvaient sur la table et une théière trônait en plein milieux. Aya esquissa un sourire.

« Ça » dit-elle en désignant tour à tour les pâtisseries étrangères « ce sont des pains au chocolat de France et des Bretzel d’Allemagne. Ceux là sont salé et sont encore meilleur avec un peu de beurre » Ce disant, Aya attrapa la théière et servi le jeune homme avant de remplir sa tasse « et le thé c’est … » Elle se pencha en avant pour en sentir les effluves « c’est un sencha aux fleurs de cerisier » reprit-elle en souriant et reporta son attention sur Akihito en souriant « fait toi plaisir ! »

Ce fut le signal de départ. Aya attrapa un bretzel, le garni, puis le dégusta avec grand délice. Silencieuse, ses pensées retournèrent quelques minutes auparavant et elle soupira discrètement. Akihito, allait-il lui en vouloir pour son geste ? Il était quand même en couple et n’était pas du genre infidèle. Allait-il lui demander des explications par rapport à ce qui s’était passé ? Aya ne l’espérait pas. Mais ce qu’elle espérait était que ce geste n’allait pas remettre leur amitié en compte ….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akihito Ishiin
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 103

A savoir :

MessageSujet: Re: Après l'effort....[Aya] [TERMINE]   Lun 26 Déc - 16:48

Il avait bien vu qu’Aya avait la tête ailleurs, la preuve quand elle revint sur terre elle fit mine de sourire genre "Oui je suis là…". Il connaissait bien, il était le roi pour ça. Son sourire s’élargit quand il entendit la petite remarque de sa collègue, lui mort de faim ? Naaaan…pas du tout…ou peut être juste un peu alors. Mais quand Aya posa sa main sur la joue du jeune homme, ce dernier se figea légèrement. Pas que cela le gênait ou quoi, non mais plutôt la surprise du geste : ce n’était pas dans les habitudes de la jolie brune d’être tactile, et là la main était chaude et douce. Pour le rouquin le temps s’arrêta un instant, un moment…qui sait, toujours est-il que de voir Aya d’aussi près, les yeux dans les yeux le perturba un peu. Il remarqua bien le léger mouvement vers l’avant de la jeune fille mais ne le releva pas plus que ça, par contre il n’avait jamais remarqué combien ses yeux pouvaient être magnifiques.

Ce n’est qu’au moment où elle recula qu’il comprit, ou du moins qu’il supposa avoir compris. On aurait dit qu’elle allait l’embrasser mais la chose était tellement étrange qu’Akihito se demandait si c’était bien ça qu’elle avait failli faire ou si c’était lui qui extrapolait complètement. En fait il espérait se tromper. Attention pas qu’il ne trouvait pas Aya à son goût, loin de là, mais il ne pensait pas à elle de cette manière-là. Il avait Minji et il s’était juré de ne jamais la tromper. Il se disait que si un jour il venait à ne plus l’aimer il le lui dirait avant de lui faire du mal. Mais pas de souci pour l’instant, elle occupait toujours 90% de ses pensées. Alors quand senpai fit un mouvement en arrière il fut soulagé. Ses yeux en disaient long sur ce qu’il venait de se passer : elle-même ne savait pas trop en fait. Et quand elle embraya sur le goûter et sur l’appétit d’ogre du jeune homme, il remercia le ciel de ne pas avoir à dire à voix haute une chose qui aurait pu, comment dire, entacher leur amitié. Mais pouvait-on être amis entre fille et garçon sans que jamais rien ne se passe ? Vaste sujet…

Il la suivit donc comme si de rien n’était car lui n’avait pas vraiment envie d’en parler et à voir la tête de la jeune fille elle non plus. Arrivé en bas, il vit la table et surtout il vit ce qu’il y avait dessus. Un goûter comme ça faisait longtemps qu’il en avait pas eu. Il identifia immédiatement les mochis, un peu moins rapidement les pains au chocolat, merci la télé…en revanche si elle ne lui avait pas expliqué ce qu’étaient les derniers trucs sur la table il ne l’aurait pas deviné. Des bretzels ? Bizarre comme nom, d’Allemagne, ça pouvait expliquer le nom…et salés. Non pas pour lui, merci.

Akihito remercia son hôte avant de se servir un mochi.

"Je te laisse le salé si ça ne te gêne pas, je préfère vraiment le sucré…Par contre en bon ogre que je suis si tu veux des mochis fais une réserve tout de suite parce que je suis pas sûr que dans dix minutes il en reste encore…" Et il lui fit un petit clin d’œil, espérant que cela ferait comprendre à Aya qu’elle n’avait pas besoin de faire cette tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Shirogane
Élève de la prépa

avatar


Personnage
Âge : 29 ans
Chambre / Appart : 202

A savoir :

MessageSujet: Re: Après l'effort....[Aya] [TERMINE]   Mer 28 Déc - 11:09

Soulagé et plutôt contente qu’Akihito reprenne le goûter sans soulever son geste de tout a l’heure, Aya continua de mordre avec appétit dans son bretzel et entama une conversation légère sur le karaté. Ponctuant leur paroles par quelques éclats de rire, ils finirent sans trop de problèmes le grand plat de mochis fait maison. Même Iako en eu pour sa faim –d’ailleurs ce dernier faisait le tour de la table allant de personne en personne pour quémander son mochi. Une fois que tout fut manger et but, Aya fixa longuement le jeune homme puis, d’un commun accord, ils décidèrent de partir. Notre karatéka se leva et alla ranger les plats dans la cuisine avant de remonter dans sa chambre. Là s’immobilisa quelques instants, son sac en suspens dans ses mains puis soupira doucement et sourit. Akihito ne lui en voulait pas et c’était tant mieux. Au moins il ne soulèvera plus le sujet et cela arrangeait fortement notre jeune fille. Et pourtant, le contraire allait devoir se produire.

Aya se retourna et se retrouva nez à nez avec Akihito. Elle tressailli, eu un mouvement de recul mais senti une main lui entourer la taille, allant se poser sur son dos. Délicatement, le jeune homme l’attira à lui et lia leurs lèvres en un doux baisé. Tout d’abord complètement étonné, Aya resta figer, les yeux écarquillés. Mais très vite, une sensation de bien être se propagea en elle. La vague de bonheur fut telle qu’Aya se laissa aller. Lâchant son sac, elle posa une main sur la joue du jeune homme, lui caressa la nuque et l’attira d’avantage à elle, répondant avec un peu plus d’entrain au baiser. Son autre main alla caresser le flanc d’Akihito, tandis que sa langue se fraya un chemin entre le mur de lèvres du jeune homme. Très vite, Aya prit gout à cette sensation et approfondit d’avantage le baisé, se collant à Akihito.

Mais très vite, la conscience de notre jeune femme reprit le dessus. Aussi vite elle s’était rapprochée d’Akihito, aussi vite elle s’arracha de son emprise et fit quelques pas en arrière. La respiration courte, elle le fixa, les yeux écarquillés et remarqua que le jeune homme avait la même expression sur le visage. La bouche légèrement entre ouverte, Aya ne sut pas quoi dire ou quoi faire. Elle venait d’embrasser Akihito, le copain de sa colocataire. Qu’est-ce qui lui prenait ? Ne s’était-elle pas juré de ne jamais embrasser le copain des autres ? Se mordant la lèvre inférieure, notre jeune femme baissa le regard et se recula encore d’un pas

« Désolé …. » murmura-t-elle, avant de passé à côté de son ami et sortir de la chambre.

Elle descendit rapidement les escaliers et sortie de la maison, s’arrêtant sur la marche de l’escalier en soupirant un peu. Déglutissant, elle s’avança, se demandant ce que faisait Akihito maintenant, seul dans sa chambre. Allait-il la rattraper ? Pas sûr. Quoiqu’il en soit, elle était persuadé qu’il ne voudrait plus l’accompagner en ville. D’un côté, en avait-elle envie, elle ? Pas sûr non plus …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akihito Ishiin
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 103

A savoir :

MessageSujet: Re: Après l'effort....[Aya] [TERMINE]   Ven 6 Jan - 9:26

Fin du goûter. Début de la descente aux enfers.

Y’a des jours où on comprend mieux l’idée qui dit qu’un mec peut être commandé par autre chose que son cerveau. Il était là, planté au milieu de la chambre, seul…le bout des doigts posé sur ses lèvres, comme pour vérifier que c’était réel. Vu la tête qu’avait fait Aya, il supposait que la sienne devait pas être loin de cette expression genre "oh my god…" *Reprenons…* se dit-il…Il y a eu tout à l’heure ce geste d’Aya, oui mais en même temps il s’était déjà convaincu que ça n’irait pas plus loin, alors pourquoi ce baiser ? La scène repassait dans sa tête : elle était de dos et quand elle s’était tournée il l’avait "attrapée" et c’est lui qui avait fait le pas en avant, qui avait pris l’initiative de l’embrasser. Est-ce qu’il était bien conscient de ce qu’il venait de faire. Ça c’était moins sûr. Le baiser avait été agréable sans aucun doute mais il venait purement et simplement de tromper Minji. Il tournait dans la chambre comme un lion en cage, se frotta le visage énergiquement et essaya de se ressaisir. Il se rendait compte qu’il venait de faire du mal à Aya et à Minji en même temps…la classe. Ses vieux démons revenaient, il avait l’impression de régresser deux trois ans en arrière. A l’époque quand il était avec une fille il ne se privait pas d’aller voir ailleurs si l’envie le prenait. Mais là il était amoureux de Minji, sincèrement. Alors pourquoi ? Pas de réponse concrète pour l’instant. Dans l’immédiat il devait absolument parler à Aya. La sortie shopping semblait plus que compromise. Il se dit qu’il allait descendre mais avait un peu peur de croiser la mère d’Aya. Avait-elle vu sa fille passer en courant, avec un air terrible sur son visage ?

Le rouquin prit son courage à deux mains et descendit. Il devait une explication à son sempai même s’il n’en avait pas à proprement parler. Arrivé en bas, il se fit discret et comme il ne la vit pas dedans il présuma qu’elle était sortie. Il avait pris ses affaires aussi, il partirait immédiatement après avoir discuté avec elle. Sauf qu’il faudrait qu’elle le raccompagne, vu qu’il était impossible qu’il retrouve son chemin tout seul. *Génial...*.

Il sortit et oui elle était bien là, de dos, il ne savait pas trop quoi dire en fait. Il s’avança un peu et essaya de parler, de faire une phrase complète mais un seul mot sorti de sa bouche :

"Pardon." Voilà. Il ne parvint pas à dire grand-chose de plus pendant bien deux minutes, une éternité. Mais au moins elle s’était retournée. Il ne savait pas si elle était au bord des larmes, ou si elle était énervée. Il devait ajouter quelque chose, mais quoi. Il essaya tout de même :

"Pardon, j’aurais pas dû, je sais pas pourquoi…je…tout à l’heure je m’étais dit que c’était pas une bonne idée et j’avais pas relevé plus loin…et puis…je sais pas trop ce qui s’est passé…je suis désolé, pour le coup je t’ai fait du mal parce que je suppose que tu sais bien que je suis amoureux de Minji. Et là, grande classe, en un seul geste je viens de te blesser toi et elle en même temps. Dans le genre boulette, on fait pas mieux je crois. Je suis juste le roi des cons…."

Sa phrase se perdit dans un murmure alors qu’il baissait la tête pour ne plus la regarder dans les yeux, ces yeux qui l‘avaient fait craquer juste avant. Juste les yeux ? Il ne savait pas. Mais il n’arrivait pas à la regarder en face, alors qu’est-ce que ce serait quand il verrait Minji. Rien que d’y penser il en avait déjà mal au ventre. Qu’allait-t-il se passait, comment Minji allait-elle réagir ? Il avait les larmes aux yeux, cela faisait longtemps qu’il n’avait pas pleuré. A cet instant précis il se maudissait. Mais ses larmes n’y changeraient rien. Il lui semblait qu’il venait d’ouvrir la boite de Pandore et que l’effet allait être dévastateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Shirogane
Élève de la prépa

avatar


Personnage
Âge : 29 ans
Chambre / Appart : 202

A savoir :

MessageSujet: Re: Après l'effort....[Aya] [TERMINE]   Dim 8 Jan - 11:41

Akihito l’avait rattrapé et Aya avait hésité à se tourner vers lui. Mais, après avoir prit son courage à deux mains, elle fit face à la vérité. Gardant le regard baissé, silencieuse, elle l’écouta d’une oreille distraite. Pardon ? PARDON ? C’est tout ce qu’il trouvait à dire ?! Un pardon ne résous pas tous les problèmes, mon ami. Un pardon, c’est pour les faibles. Serrant les points et fermant les yeux, Aya dût faire un effort suprême pour refouler sa colère. De quel droit, Akihito avait-il agit comme ça ? Pourquoi l’avait-il embrassé ? Se jouait-il simplement de Minji ? L’utilisait-il pour se donné un genre ? La respiration plus courte et les lèvres pincées, Aya s’apprêtait déjà à lui cracher ses quatre vérités à la tronche, mais Akihito venait de reprendre la parole. Cette fois-ci, il parla plus longuement, se répétant souvent.

Et brusquement, toute la colère qu’Aya avait ressentie jusqu’à présent, disparue. Elle laisse place à un sentiment inexplicable. Notre jeune femme prit son courage à main et le regard. Voir Akihito planté devant elle, le regard baissé pour, sans doute, cacher ses larmes, eu l’effet d’une claque sur elle. Elle avait voulut l’engueuler, lui faire une leçon de morale, sans savoir que son ami se sentait encore plus mal qu’elle. Quelle conne elle aurait fait. Quelle conne. La bouche légèrement entre-ouverte, Aya laissa Akihito parlé jusqu’au bout. A la fin de ses paroles, notre karatéka aperçut enfin ses larmes. Soupirant doucement, notre jeune femme ferma quelques instants les yeux, se disant que si elle éclatait en sanglot à son tour, ça ne le ferait pas.

Voir son ami ainsi abattu donnait envie à notre japonaise de le prendre dans ses bras. Elle voulait le serrer contre elle, lui dire que ce n’était rien, qu’elle n’y voyait pas d’inconvénients. Elle voulait le protéger de ses mauvaises pensées qui torturaient son esprit. Alors, sans penser qu’il ne voudrait sans doute plus de contact physique avec elle, Aya s’approcha de lui et lui caressa le bras puis lui entoura la taille de ses bras et l’attira vers elle.

« Là Akihito, ça va aller … » souffla-t-elle presque trop doucement, avant que sa voix ne se brise. Devait-elle réellement continuer ? Devait-elle réellement lui dire ce qu’elle pensait ? Au point où ils en étaient, des explications seraient les bienvenues. Ainsi, inspirant profondément, elle reprit, un peu plus fort qu’avant « Ce que tu as fais n’était pas bien, mais je ne vais pas revenir la dessus, étant donné que tu le sais aussi bien que moi » Aya le lâcha et se recula d’un pas, avant de lui passé une main sous le menton et l’obliger à la regarder « regarde moi, ok ? Je ne t’en veux pas. Pas du tout même. Tu … ne savais pas ce que tu faisais … » Elle passa un pouce sur la joue de son ami pour lui essuyé une larme et lui sourit doucement. Sourire qui se voulait sincère et rassurant « tu ne m’as pas blessé ou quoique ce soit d’autre, ok ? Mais … » Aya baissa furtivement le regard, se mordillant la lèvre inférieure et abaissa son bras « je ne sais pas ce qu’il va se passer avec Minji. Tu comptes le lui dire ? »Elle lança un coup d’œil interrogatoire à son ami puis soupira et secoua la tête « En fait, je n’ai pas envie d’en parler maintenant, ni même de savoir ta réponse. Préviens moi juste si tu décide de le lui dire et quand. Je suis quand même sa colocataire, hein »

Un petit sourire amusé naquit sur ses lèvres puis elle attrapa le poignet du karatéka et le tira derrière elle.

« On va boire un coup, t’en a besoin » déclara-t-elle sur un ton qui n’attendait pas de réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akihito Ishiin
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 103

A savoir :

MessageSujet: Re: Après l'effort....[Aya] [TERMINE]   Mer 11 Jan - 10:36

Il sentait bien qu’elle était en colère mais contre toute attente elle ne lui hurla pas dessus, ni même ne lui fit la morale. Surpris mais rassuré aussi, il tressaillit légèrement quand elle lui toucha le bras. Un geste naturel qui était venu comme ça se disait-il mais pour autant il ne recula pas. En revanche quand elle l’attira vers elle il se raidit un peu…Pas facile de toucher Aya après ce qu’il venait de faire mais elle semblait vouloir le calmer, le rassurer, pourtant il venait de lui faire du mal. Et même si elle disait le contraire, qu’elle ne lui en voulait pas, lui s’en voulait et beaucoup. Finalement il la regarda, les yeux embrumés de larmes, elle avait l’air d’une sœur aînée qui essayait de consoler son petit frère. Il voulait parler encore mais rien de concret ne sortirait, du coup il ne dit rien et écoutait ce qu’elle lui disait. Est-ce qu’il comptait le dire à Minji, probablement que oui, plus parce qu’il ne pouvait pas garder ce secret que par envie. Elle venait de dire quelque chose qui le troubla : il avait oublié qu’elle était la colocataire de sa belle. Comment tout cela allait-il finir ? Elles étaient amies, ça oui mais après ce qu’il avait fait, est-ce que Minji pardonnerait Aya ? Il se devait de tout faire pour que Minji ne prenne pas Aya en grippe, surtout pas. C’était sa faute à lui pas à elle. Son estomac commençait déjà à le titiller, stress, angoisse…Génial, les prochains jours allaient être très fun…

Et tout d’un coup elle lui attrapa le poignet et l’entraîna. De l’autre main il essuya les dernières larmounettes qui coulaient. Boire un coup ? Oui pourquoi pas, quelque chose de fort lui ferait le plus grand bien mais bon chez Aya pas sûr qu’il se sente de lui demander ça. Pour autant il n’avait pas fini de dire tout ce qu’il avait sur le cœur mais elle en revanche ne souhaitait pas en parler davantage. Elle n’avait pas tort, autant laisser retomber un peu le soufflet, qu’il se calme et après il essaierait de lui reparler, de lui dire que oui Minji allait être informée quitte à la perdre pour toujours mais il ne supportait pas l’idée de lui mentir et de toute façon il n’y arriverait pas. Repenser à ce moment lui fit revenir les larmes aux yeux. La perdre…Marrant comme il y a quelques années il aurait hurlé de rire à cette idée, mais là non ce n’était pas drôle du tout. Il l’aimait tellement, certes n’empêche que…Suivant donc Aya, plus ou moins forcé, il dit à mi-voix un "merci" plus pour lui-même que pour elle. Quelle situation tout de même, y’a pas cinq minutes ils étaient motivés à aller faire des courses, en amis…et là tout était chamboulé.

Il se dit qu’il allait boire et après il demanderait à Aya de le ramener, il avait besoin de faire un point. Quoi dire à Minji ? Quand ? Comment ? Qui suis-je, où vais-je…euh non pas jusque-là…Une fois à l’intérieur il se rassit près de la table, avec un air maussade sur le visage, il espérait surtout ne pas voir la maman d’Aya, histoire de ne pas avoir à expliquer pourquoi il avait un tel air de chien battu sur le visage. Aya disparue dans la cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Shirogane
Élève de la prépa

avatar


Personnage
Âge : 29 ans
Chambre / Appart : 202

A savoir :

MessageSujet: Re: Après l'effort....[Aya] [TERMINE]   Sam 14 Jan - 9:41

Alors qu’Aya tirait Akihito derrière elle, elle l’entendit souffler un petit merci mais l’ignora, ne sachant pas réellement si ce merci la concernait elle. Mais après tout, qui pouvait-il remercier d’autre ? Lui-même ? Non, il n’était pas en droit de se remercier. Enfin. Quoiqu’il en soit, ils entrèrent dans la maison et se dirigèrent vers le salon. Elle ordonna à son ami de s’assoir à la table pendant qu’elle disparu dans la cuisine. Là elle ferma doucement la porte et soupira doucement, s’y adossant. Elle ferma les yeux et se passa une main tremblante dans les cheveux. Comment en étaient-ils arrivés là ? Pendant qu’Aya se démêla doucement sa chevelure, son esprit dériva.

Il retourna quelques mois en arrière, lors de leur première rencontre. Akihito venait d’arriver au Lycée et ils se voyaient pour la première fois au club d’arts martiaux. Aya, naturellement de bonne humeur et ouverte aux autres était allé le voir, la première. Plutôt timide, elle avait tout essayé pour le mettre à l’aise et rapidement ils avaient eu une longue conversation sur le karaté et tout ce qui avait un rapport avec ce sport. Une amitié c’était rapidement formé. Amitié qu’ils n’avaient aucune peine à entretenir. Cette année, en début d’année de prépa, notre jeune femme avait rencontré Akihito à la piscine. Elle était entrain de nager, tandis que son ami l’observait. A nouveau ils avaient eu une grande conversation plus ou moins sérieuse. Une semaine après, Aya apprit qu’il s’était mit en couple avec Minji. Tout d’abord étonné, sa surprise se transforma très rapidement en joie. Elle était heureuse pour son ami. Et maintenant ? Allaient-ils rester amis après l’évènement qui s’était passé ? Elle en doutait. C’était sans aucun doute ce qui l’embêtait le plus.

Soupirant, Aya revint à la réalité et, se poussant de la porte, elle se dirigea vers l’armoire dans laquelle se trouvaient les verres. Elle en prit deux puis attrapa la bouteille de Sake –il leurs fallait à eux deux quelque chose de fort- puis sorti de la cuisine. S’agenouillant à la table en face du jeune homme, Aya servit la boisson puis, après avoir lancé un coup d’œil à Akihito, elle leva son verre et le vida d’une traite. Fermant les yeux tandis qu’un long frisson lui traversa l’échine, en sentant l’alcool lui bruler la gorge, elle reposa son verre sur la table. Elle attendit quelques instants, le temps que l’effet disparaisse, avant de rouvrir les yeux et porter son regard sur le jeune homme.

« J’aimerais juste mettre au claire une seule et unique chose » dit-t-elle d’un air on ne peut plus sérieux « ce … baiser, ne va rien changer entre nous, ok ? On reste amis et fait comme avant. » Aya avait opté pour un ton assez sec, ne voulant pas que son ami la contredise. Elle l’observa quelques instants puis adoucit les traits de son visage et sa voix « je n’ai pas envie qu’un simple baiser mette en péril notre amitié … » avoua-t-elle en soupirant discrètement « Je ne sais pas ce qu’il en est de toi, mais je n’ai pas envie de te perdre … ni perdre mon adversaire préféré. »

Un demi-sourire naquit sur ses lèvres. Même en étant sérieuse, elle ne pouvait pas s’empêcher de tout basculer dans le moins sérieux. Mais, secrètement, elle espérait tout de même qu’Akihito pense pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akihito Ishiin
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 103

A savoir :

MessageSujet: Re: Après l'effort....[Aya] [TERMINE]   Jeu 26 Jan - 9:14

Elle ressortit de la cuisine avec…du saké…ben au moins c’était fort. Elle servit et vida d’une traite son verre. Wow il ne pensait pas qu’elle allait l’avaler comme ça, cela le fit sourire. Il prit son verre mais elle prit la parole. Du coup il ne but pas immédiatement, il l’écouta. Rester amis ? Rien changer ? Pas sûr qu’il en soit capable. Il adorait Aya mais pourrait-il continuer comme avant, faire genre il ne s’est rien passé…S’il s’agissait de lui tout seul peut être mais étant donné qu’il comptait le dire à Minji…il se demandait si sa belle accepterait qu’il continue de voir Aya, de s’entrainer avec elle probable mais la voir comme ça pour des sorties ponctuelles…il avait un gros doute. Pour l’instant oui il voulait la garder comme amie mais il savait aussi qu’il la regarderait différemment. Il essaya de boire son verre d’une traite mais rien que l’odeur l’en empêcha, alors il en but une bonne moitié et avala. La chaleur qui l’envahit fut intense et il toussa un peu. Il n’était pas habitué à boire du saké même si il aimait ça. Reprenant le contrôle de sa respiration il prit la parole à son tour. Il lui devait d’être honnête tout de suite, pas de détour :

"Je souhaite aussi qu’on reste amis tu sais, mais je vais être honnête je ne sais pas si je vais y arriver de suite. Je pense que dans un premier temps je vais prendre mes distances avec toi mais aussi avec les autres. J’ai besoin de me retrouver seul pour faire le point. Ensuite, je vais tout dire à Minji ça je te l’ai déjà dit…Je ne sais pas comment elle va réagir mais…admettons qu’elle me pardonne, je ne sais pas si elle acceptera que je continue à te voir pour des sorties de ce genre, ou juste pour boire un coup…Pour le karaté je sais qu’il n’y aura aucun problème…mais le reste…" il finit son verre comme pour dire qu’en fait il n’en savait vraiment pas plus. Il secoua la tête *c’est fort*

"Pour l’instant je crois que je vais juste tenter de parler avec Minji. Je dois lui dire…Et en fonction de ce qui se passera je viendrais te voir Aya. Crois moi je ne souhaite qu’une chose : qu’on reste amis, qu’on continue de délirer ensemble, qu’on continue à s’entrainer ensemble. Mais pour l’instant je ne sais pas." Il ne pouvait pas anticiper autant de choses. Pour lui le plus important était de parler à Minji, de lui dire ce qu’il avait sur le cœur. Il voulait continuer à voir Aya mais c’était sa faute s’ils en étaient là aujourd’hui.

Il jouait avec son verre vide, le regardant comme si ce dernier allait lui donner des réponses. Qui sait…Il ressentit une soudaine fatigue l’envahir. La colère, les larmes et le saké avaient certainement précipité son arrivée. Il lâcha son verre, se frotta le visage pour se réveiller un peu et regarda Aya. Il lui sourit aussi bien qu’il pût et lui demanda s’il était possible qu’elle le raccompagne au moins jusqu’à la gare, après de là il pourrait facilement demander son chemin, l’avantage des trains et des bus c’est qu’il y a des numéros. Il espérait qu’elle ne prendrait pas mal le fait qu’il jette à la trappe la journée shopping mais là c’était peu envisageable et il se disait que même elle devait avoir perdu l’envie de balader. Il réalisa que son sac était resté dans la chambre d’Aya, il devait donc remonter. Il se leva et en même temps il dit un truc à Aya :

"Tu sais ce que je souhaite aussi…Je souhaite que Minji ne te prennes pas en grippe, je veux pas que vous arrêtiez de vous parler à cause de ça…C’est ta coloc mais je sais aussi qu’elle t’apprécie comme amie et…et je vais tout faire pour qu’elle comprenne bien que c’est ma faute." Et il tourna les talons pour monter récupérer son sac laissant Aya en bas. Quand il fut à l’étage, il s’arrêta un moment, regarda autour de lui et se dit qu’il ne reviendrait pas ici avant un bon moment. Il prit son sac, ferma la porte. Puis il descendit rejoindre Aya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Shirogane
Élève de la prépa

avatar


Personnage
Âge : 29 ans
Chambre / Appart : 202

A savoir :

MessageSujet: Re: Après l'effort....[Aya] [TERMINE]   Dim 19 Fév - 20:36

Pendant qu’Akihito parlait, Aya senti la colère monter en elle. La vague de colère l’envahit tel un tsunami, brisant le barrage qu’elle avait installé pour la retenir. Plus il parlait, plus notre japonaise avait envie de lui coller son poings dans la gueule, l’envoyer contre le sol et lui éclater la tête contre le mur. Fronçant les sourcils, serrant les poings, contractant les muscles de sa mâchoire.

« Egoïste … » eut-elle tout juste le temps de dire avant qu’Akihito ne l’abandonne pour monter dans sa chambre.

Le suivant du regard, notre jeune femme ne réussi pas à se calmer. Et puis, à dire vrai, elle ne voulait PAS se calmer. Alors, se levant, elle alla attendre le jeune homme en bas des escaliers et lui barra le chemin lorsqu’il descendit. Le regard remplis de colère, elle le fixa longuement.

« T’es qu’un sale connard » cracha-t-elle finalement « Un connard égoïste qui n’assume pas sa vie. Non mais sérieux … Tu ME fous dans cette merde et maintenant TU n’assumes pas ce que TU as fais ?! Et tu crois t’en sortir avec ça ? Mais tu sais quoi, Akihito ? Vas-y. Parles-en à Minji. Mais surtout, SURTOUT, dit lui quel connard tu es. Précise bien que tu l’as consciemment trompé ! Et puis, j’espère qu’elle réagira comme toute femme digne de ce nom le fera ! »

Ouais elle s’emportait. Mais Akihito l’avait cherché aussi. Oui ses paroles n’étaient pas le genre de paroles que l’on aimait entendre dans la bouche d’une jeune femme, mais à quoi bon se leurrer ? Se cacher derrière un faux sourire et dire que tout était oublié ? Non mais où va le monde ! Aya était connue pour être franche et direct. Elle s’énervait quand elle le voulait. Et là, Akihito n’avait pas mérité meilleur traitement. Et pourtant … elle devra encore le supporter jusqu’à Hachioji. Cette pensée lui arracha un lourd soupir.

« Mais comme je suis gentille et bien que tu le mérites pas du tout, je vais te raccompagner à la gare. » Elle continua de le fixer froidement et leva le doigt « mais je te préviens. Je marche vite et je ne me retourne pas pour voir si tu me suis. A toi de voir si tu arrives à tenir. Et si tu te perds, je n’en aurais rien à foutre. T’auras cas crever dans la rue ou tu appelles ta Minji pour qu’elle te vienne en aide à Tokyo. »

Ce disant, Aya attrapa son sac et sortie de la maison. Comme annoncé, elle ne se retourna pas une seule fois pour voir si Akihito la suivait et, une fois dans le train, elle prit bien soin de s’assoir le plus loin possible d’elle. Il ne voulait plus être son ami mais voulait continuer les entrainements avec elle ? Eh bien, il n’aura rien contre une épaule luxé et quelques côtes de cassées. Cette pensée lui arracha un petit sourire sadique, tandis qu’elle alluma son Ipod pour écouter ce qu’elle écoutait à chaque fois qu’elle était énervée contre une personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Après l'effort....[Aya] [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Après l'effort....[Aya] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ginkgo Gakuen :: Hors de l'enceinte de l'école :: Japon-
Sauter vers: