Le lycée sous le signe de l'arbre aux 1000 écus
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 [DONE] Le temps est un grand maître, dit-on. Le malheur est qu'il tue ses élèves [MIKU]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Miku Takada
Prof de sciences sociales

avatar


Personnage
Âge : 27
Chambre / Appart : 4

A savoir :

MessageSujet: Re: [DONE] Le temps est un grand maître, dit-on. Le malheur est qu'il tue ses élèves [MIKU]   Sam 24 Déc - 9:41

À l'instant même où la porte s'ouvrit, la bonne odeur du petit-déjeuner pénétra dans la chambre. Trainant un peu des pieds, s'étirant sur le chemin, Miku suivit Dean à travers la maison en direction de la table richement garnie, qui allait de nouveau les accueillir ce matin. Akyo passa rapidement dans la pièce, les saluant d'un geste de main, visiblement encore un peu sonné par les évènements de la veille. Miku ne put s'empêcher de sourire en le voyant passer... Décidément, cette aventure allait lui faire de bons souvenirs.

Prenant place autour de la table, Mio s'empressa de prendre des nouvelles de la nuit de ces deux nouveaux amis. Avaient-ils bien dormi ? N'avaient-ils manqué de rien ? La professeure de science sociale profita de cet instant pour la remercier une nouvelle fois de son hospitalité et de sa gentillesse dont elle ne pouvait plus abuser maintenant. En effet, Miku pensait qu'il était temps de déjeuner, prendre une bonne douche et surtout mettre les voiles en direction de Gingko.

Néanmoins, elle avait rapidement évoqué avec Dean hier soir le désir de les remercier... Ainsi, ils allaient peut-être pouvoir faire un tour dans un magasin pour acheter n'importe quelle connerie et leur offrir... ou bien revenir un autre jour avec la ferme intention de leur montrer qu'ils ne les avaient pas oubliés.

Posant son regard sur Dean qui avait l'air toujours un peu endormi, Miku regretta de l'avoir réveillé de manière aussi brutale. Le pauvre n'avait déjà rien mangé la veille et la japonaise s'amusait à venir l'agresser de bon matin. Si après cela, il n'allait finalement pas lui reprocher de s'être trompé de bretelle d'autoroute...

Terminant le petit-déjeuner et remerciant Mio une nouvelle fois, Miku abandonna l'idée de faire la vaisselle par peur de représailles, préférant faire un tour dans la salle de bain et prendre une douche bien méritée, revigorante et qui finira de la réveiller. Elle aurait d'ailleurs pu laisser la place au jeune homme qui avait partagé son fûton cette nuit, mais elle n'y pensa même pas. Ses mouvements matinaux étant réglés comme une horloge, même ici dans un lieu qu'elle ne connaissait pas, Miku avait agi naturellement, comme à la maison.

Libérant la salle de bain finalement au bout de quelques dizaines de minute, les cheveux mouillés, elle renfila ses vêtements de la veille même si elle détestait cela. Malheureusement, la jeune femme n'avait pas vraiment le choix et elle n'allait pas s'amuser à emprunter en plus des habits à Mio... Son hospitalité avait certainement quelques limites et Miku pouvait parfaitement le concevoir.

Revenant dans la chambre, une serviette sur les cheveux pour les faire sécher plus vite, elle attendit le retour Dean pour l’informer que la salle de bain était disponible :


« J’espère ne pas avoir été trop longue… Je te laisse les quartiers si tu veux aller te doucher… Par contre, je pense qu’il faudrait ne pas trop trainer…»

Puis ils reprendraient tranquillement la route en direction du lycée, quittant ce village on ne peut plus agréable, quoique surprenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Onwara
Infirmier

avatar


Personnage
Âge : 25 ans
Chambre / Appart : 1

A savoir :

MessageSujet: Re: [DONE] Le temps est un grand maître, dit-on. Le malheur est qu'il tue ses élèves [MIKU]   Sam 24 Déc - 14:47

Avec le ventre plein, notre esprit et nos pensées devenaient plus clairs. Effectivement, Dean ne pouvait qu’approuver cette phrase. Après avoir mangé le copieux petit déjeuner, avoir redemandé du café à trois reprises et avoir demandé un cachet de doliprane contre le mal de crâne, Notre infirmier se sentait quand même bien mieux qu’avant. Certes, il savait que les effets de la caféine ne seront que passager, mais il devrait la route jusqu’à Ginkgo.

Ainsi, après une bonne douche pour rafraichir d’avantages ses esprits, notre jeune homme, suivit de la professeure, remercia longuement l’hôte qui les avait si gentiment accueillit avant de sortir de la maison et se diriger vers la droite, persuadé de prendre le bon chemin.

Après s’être égaré et avoir marché une bonne trentaine de minutes dans ce village, qui n’avait pourtant pas l’air très grand et avoir découvert quelques coins fort sympathique, Dean aperçut sa voiture garé un peu plus loin. Machinalement, il accéléra le pas tout en fouillant la poche de son pantalon à la recherche des clefs. Souriant, il ouvrit la voiture et s’installa au volant, soupirant discrètement, bien content de retrouver son amour en bon état.

« Ne reste plus qu’a espérer qu’elle démarre correctement … elle n’a l’habitude de dormir dehors … » dit-il, plus pour lui-même, tout en tournant la clef.

Rien ne se passa. Le cœur de notre jeune homme fit un bon dans sa poitrine. Ce n’était pas possible ! Ça ne pouvait pas être possible ! S’efforçant à respirer tranquillement, Dean refit une deuxième tentative, qui n’eu pas d’autre effets que la première. Prenant une profonde inspiration, notre infirmier ferma les yeux et soupira. Fallait que ça arrive maintenant ! Comment est-ce qu’ils allaient faire pour rentrer ? Dean lança un coup d’œil discret à Miku puis retenta une troisième fois. Jamais deux sans trois me direz vous. Mais vous vous trompez !

La voiture démarra, ronronnant dans son bruit habituel. Dean poussa un long soupir de soulagement et secoua légèrement la tête, esquissant un petit sourire. Il enclencha la première vitesse, abaissa le frein à main puis se tourna vers Miku

« T’as rien oublié au moins ? »

Une fois que la jeune femme eu répondu par la négation, Dean hocha la tête, lui sourit et démarra.
Le chemin du retour fut simple à trouver. Une fois qu’ils furent sur l’autoroute, notre infirmier mit la musique en route et fit une remarque quelconque qui engendra rapidement une longue conversation sur le pourquoi du comment c’était tellement agréable d’avoir passé une nuit dans un village reculé qui n’avait pas encore été la proie de la technologie avancé.

Ainsi, Dean ne vit pas le temps passer et fut assez étonné lorsqu’il vit le bâtiment du lycée apparaître devant lui. Arquant un sourcil, il se gara et éteint le moteur avant de sortir. Il attendit que la jeune femme eu fait de même pour fermer la voiture à clef puis se dirigea vers le bâtiment des appartements et s’arrêta devant le sien. Il ouvrit la porte puis se tourna vers Miku

« Mine de rien, c’était un sympathique week-end improvisé » dit-il en souriant tranquillement « merci beaucoup »

Il la suivi encore quelques instants du regard puis se tourna et entra dans son appartement en baillant, bien décidé à récupérer ses 10 000h de sommeils manquants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[DONE] Le temps est un grand maître, dit-on. Le malheur est qu'il tue ses élèves [MIKU]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ginkgo Gakuen :: Hors de l'enceinte de l'école :: Japon-
Sauter vers: